Man Ray, Picabia et la revue Littérature (1922-1924)

Exposition

Dessin, photographie

Man Ray, Picabia et la revue Littérature (1922-1924)

Passé : 2 juillet → 8 septembre 2014

L’exposition « Man Ray, Picabia et la revue Littérature (1922-1924) » invite le visiteur à découvrir la contribution de deux artistes majeurs du XXème siècle à une revue dont les derniers numéros correspondent à une période cruciale de l’histoire de l’art moderne, entre la fin du mouvement Dada et l’avènement du surréalisme.

Littérature dont le premier numéro sort en 1919, est à l’origine une revue surréaliste de « poèmes et de proses » dirigée par Louis Aragon, André Breton et Philippe Soupault. De 1922 à 1924, Breton devient le seul responsable de la revue et décide, pour marquer ce changement de cap, de remplacer l’image de couverture créée initialement par Man Ray, par des dessins toujours différents, de Picabia à qui il donne carte blanche. Pour ce faire, Picabia, qui publie également de nombreux textes dans la revue, conçoit des dessins dans un nouveau style graphique, adopté pour l’occasion, où la ligne et la fantaisie dominent.

Francis picabia sans titre projet pour litt rature 1922 1924 2 medium
Francis Picabia, Sans titre, Projet de couverture pour Littérature, 1922-1924 Mine graphite et encore sur papier — 31,4 × 24,1 cm Courtesy of Centre Pompidou, Paris

Si les jeux couvertures de Littérature publiées par André breton étaient connues des historiens de l’art, nul ne se doutait jusqu’en 2008 que les dessins originaux avaient été conservés, mais aussi que Picabia avait donné dix-sept compositions restées inédites. Cet ensemble exceptionnel, après avoir été déclaré Œuvre d’Intérêt Patrimonial Majeur par la Commission des trésors nationaux, vient d’entrer dans les collections du Centre Pompidou.

Man Ray, quant à lui dévoile dans Littérature des images devenues depuis des icônes de la modernité photographique : le Violon d’Ingres ou l’élevage de poussière en collaboration avec Marcel Duchamp, ainsi que, beaucoup moins connu, Monsieur…etc., montré pour la première fois en Europe dans cette exposition. En effet, si pour les dadaïstes, la photographie n’avait joué qu’une rôle mineur, avec le surréaliste, il faudra désormais compter sur elle.

Francis picabia sans titre projet pour litt rature 1922 1924 3 medium
Francis Picabia, Sans titre, Couverture de Littérature, nouvelle série, n°11-12, 15 octobre 1923, 1922-1923 Mine graphite et encore sur papier — 31,4 × 23,9 cm Courtesy of Centre Pompidou, Paris

Pour faire dialoguer Man Ray et Picabia à l’occasion de cette exposition, mais aussi Max Ernst et Robert Desnos, également contributeurs de la revue, Christian Briend et Clément Chéroux, ses commissaires ont donc fait appel à deux fonds majeurs du Centre Pompidou, dont celui de Man Ray, un ensemble de plus de dix milles négatifs, entrés dans les collections par dation et donation en 1994.

04 Beaubourg Zoom in 04 Beaubourg Zoom out

Place Georges Pompidou


75004 Paris

T. 01 44 78 12 33 — F. 01 44 78 16 73

www.centrepompidou.fr

Châtelet
Hôtel de Ville
Rambuteau

Horaires

Tous les jours sauf le mardi de 11h à 21h
Nocturne les jeudis jusqu’à 23h

Tarifs

Plein tarif 14 € — Tarif réduit 11 €

Gratuit pour les moins de 18 ans, billet exonéré pour les moins de 26 ans. Et pour tout le monde, les premiers dimanches du mois.

302x284 hands on design original

Programme de ce lieu

Les artistes

  • Man Ray
  • Francis Picabia