Manifeste 7: David Guez, Olivier Bosson, Dominiq Jenvrey

Conférence

Graphisme, installations, performance, poésie...

Manifeste 7: David Guez, Olivier Bosson, Dominiq Jenvrey

Passé : Vendredi 15 novembre 2013 20:00 → 22:00

Manifeste 7: David Guez, Olivier Bosson, Dominiq Jenvrey

MÉMOIRE NUMÉRIQUE & CONSERVATION, David Guez: “Comment utiliser le Land art, la génétique ou la rétro bio-ingénierie pour sauver notre mémoire collective à l’ère du numérique”. L’apparition de l’ordinateur et du code binaire a projeté la civilisation dans une course à l’aplatissement du réel. On entend par aplatissement du réel un acte de digitalisation volontaire et involontaire, massif et local. On entend par digitalisation un acte de transformation de l’information (déposée depuis la nuit des temps sur divers supports de données : la pierre, le livre, la peau, les plantes, la corde…) en un code universel compris, codé et décodé par la Machine Universelle (M.U) et stocké par cette même M.U: le code binaire: des zéros et des uns — LES ZEROUNS alignés dans les calculateurs et les registres de la M.U qui transforment le MONDE RÉEL en MONDE ZEROUN.

Depuis 1995, David Guez réalise des projets artistiques dont les deux moteurs fondamentaux sont — La notion de “lien”: lien social, lien entre les différents médiums et entre les différentes pratiques, lien associé à une idée de l’altérité où les nouvelles technologies seraient le moyen d’échanger avec l’autre. — La notion de “public”, au sens le plus ouvert du terme. Ces deux approches lui ont permis d’inventer des “objets” et des “matrices” qui questionnent des sujets contemporains et leurs liens avec les nouvelles technologies.Il s’agit de thèmes aussi variés que les médias libres, la psychanalyse, le rapport au temps, les usages collaboratifs de l’internet, les problèmes d’identité, de pertes de liberté et les questions d’archivage.

Les derniers projets — _Série 2067, Humanpédia, Disque dur papier, Etalon kilooctet_ — se concentrent plus spécifiquement sur les thématiques du temps et la mémoire.

POUR UNE PSYCHOLOGIE PRÉDICTIVE, Dominiq Jenvrey: dans sa conférence, Dominiq Jenvrey présentera plusieurs concepts à l’œuvre dans cette nouvelle discipline psychologique, propres à résoudre les problèmes qui se posent à nous. Il s’agira, alors, de démontrer la rupture qu’opère la psychologie prédictive, notamment par l’utilisation qu’elle fait de la fiction. Et, enfin, de proposer de nouveaux mots d’ordre, utiles à l’action future.

Dominiq Jenvrey, né en 1975, est un écrivain français. Ses trois premiers livres forment un ensemble commun. Il développe dans L’Exp. Tot. une fiction théorique, par laquelle il élabore des concepts fictionnels. Avec L’E.T., fiction concrète, il aborde la question des extraterrestres, du point de vue de la création littéraire. Si bien que cette fiction peut se lire à la fois comme une réflexion sur l’utilité de la littérature, ou comme un simple récit de science-fiction, à discret double-fond. Ses livres s’inscrivent dans un projet fictionnel global. Sa pensée à chaque fois s’y développe par de nouveaux concepts, qui cherchent à répondre à sa question centrale: comment faire faire au monde d’autres actions que celles qu’il fait? Dans ses conférences, qui oscillent entre le sérieux et la parodie, il explicite ses thèses fictionnelles par des schémas qu’il élabore au fil de sa démonstration.

TOUS SPECTACTEURS, Olivier Bosson: “à un moment, pour des raisons en fait assez pratiques, j’ai réfléchi à une sorte de théorie pour le live, les performances — et même les films: L’échelle 1:1. Il me fallait une théorie utile, peut-être même un outil, et rapidement, j’ai constaté qu’une théorie-slogan conviendrait mieux qu’une pure théorie, notamment parce que les slogans sont des formes de pensées inaccomplies, et donc qui laissent au spectateur le soin de finir le travail. En 20 minutes, nous partirons pour un Voyage au centre du spectateur avec des mots clés comme échelle 1:1, glissade en luge, GNAGNAGNAGNA, rentabilité, pas national, et aussi une formation du spectateur accompagnée de son exercice d’application.”

Né en 1970, Olivier Bosson vit à Lyon. Il est réalisateur et performeur. Ses films, ses performances se situent dans un champ audiovisuel élargi, fortement lié à l’art contemporain, qui va du film de fiction à la conférence. “Ma démarche consiste à m’adresser à des gens comme vous, de différentes manières, généralement par le biais de films ou de performances. Je concurrence à ma modeste mesure les gros médias comme Universal ou Bouygues Telecom, par des œuvres sans doute plus cheap, mais que j’espère aussi divertissantes et peut-être plus sincères, disons plus curieuses de la vie. En tous cas ce que j’y raconte se fonde sur des constats très différents, il semble que nous n’ayons pas tous la même expérience du monde. Dans la pratique, j’associe de plus en plus de gens à mes films, j’aime faire des castings, travailler avec de nombreux comédiens, souvent des amateurs. J’apprécie le caractère collectif des films, et la participation des acteurs non pro apporte une dimension spéciale: en général, les gens sont incomparables.”

93 Seine-St-Denis Zoom in 93 Seine-St-Denis Zoom out

41, rue Lécuyer


93300 Aubervilliers

T. 01 53 56 15 90 — F. 01 53 56 15 99

www.leslaboratoires.org

Aubervilliers – Pantin Quatre Chemins

Horaires

Du lundi au vendredi de 11h à 18h et samedi de 13h à 18h

Tarifs

Accès libre

Et sur réservation pour les évènements à reservation@leslaboratoires.org

302x284 hands on design original

Programme de ce lieu

Les artistes

Et 10 autres…

Actualité liée aux artistes