Mardi de l’Environnement, La Terre, un patrimoine à entretenir

Evénement

Dessin, peinture, photographie

Mardi de l’Environnement, La Terre, un patrimoine à entretenir

Passé : Mardi 3 mai 2016 19:00 → 21:00

À l’occasion de l’exposition personnelle de Dove Allouche, Mea culpa d’un sceptique, qui se tient à la Fondation d’entreprise Ricard, L’institut Océanographique Paul Ricard et la Société Européenne des Réalisateur de l’Environnement ainsi que la Fondation d’entreprise Ricard présentent ce Mardi de L’Environnement : La Terre, un patrimoine à entretenir.

Du plus lointain passé jusqu’au futur en projection, la planète montre une constante évolution. L’art pariétal et l’étude des glaces permettent notamment d’appréhender l’environnement disparu depuis des millénaires, et davantage. Les problématiques actuelles sur le climat et l’état général de la Terre posent des enjeux essentiels pour le maintien des équilibres écologiques.

À cette occasion, Patricia Ricard, reçoit :

  • Dove Allouche, artiste

“Les productions récentes de Dove Allouche font référence à l’art pariétal, l’intérêt de l’artiste envers les éléments primordiaux de la Terre des origines. […]” En utilisant le dessin et la photographie, c’est dans cet univers là que nous conduira Dove Allouche. Le titre de l’exposition, Mea Culpa d’un sceptique, est extrait d’une note de 1903, écrite par le paléontologiste Emile Cartailhac lorsqu’il ressortit de la grotte d’Altamira en Espagne.

  • Dominique Genty

Directeur de Recherche au CNRS, Responsable de l’Equipe GlaCes Continent et Isotopes Stables (GLACCIOS). Membre du Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement (LSCE, Gif-sur-Yvette — Saclay). Étude des spéléothèmes (stalagmites, planchers stalagmitiques trouvés en grotte) pour reconstruire les paléoenvironnements et mieux connaître les cultures préhistoriques. Les isotopes stables, les éléments chimiques, la matière organique piégée, l’évolution du C mort, ainsi que les vitesses de croissance sont parmi les signaux utilisés pour reconstituer les paléoenvironnements. Les spéléothèmes sont datés précisément par des méthodes radiométriques, ils possèdent parfois des lamines de croissance saisonnières qui donnent un rythme au temps. Accéssoirement daguerréotypiste.

  • Elia Rodière

Chercheuse en philosophie, elle travaille notamment sur l’environnement et les différentes interprétation de la mémoire du temps.

  • Guillaume Sainteny

Enseigne le développement durable à AgroParisTech, après l’avoir enseigné à Sciences Po et Polytechnique. Auteur de nombreux ouvrages, il nous présentera « Le climat qui cache la foret » et s’interrogera sur comment la question climatique occulte les problemes d’environnement.

  • Remi Labrusse, par skype

Professeur des Universités. Professeur d’histoire de l’art contemporain, Directeur du département d’histoire de l’art et d’archéologie, Responsable du master Médiation culturelle, patrimoine et numérique, en collaboration avec l’université de Paris 8. Ses champs de recherche sont la réception des arts non-occidentaux en Europe au XIXe et au XXe siècle ; les théories de l’ornement, art et industrie ; peinture du XXe siècle ; peinture et poésie au XXe siècle ; l’histoire du patrimoine et muséologie.

08 Paris 8 Zoom in 08 Paris 8 Zoom out

12, rue Boissy d’Anglas


75008 Paris

T. 01 53 30 88 00 — F. 01 40 06 90 78

www.fondation-entreprise-ricard.com

Concorde

Horaires

Du mardi au samedi de 11h à 19h
Visites commentées le mercredi à 12h30 et le samedi à 12h30 et 16h00.

Tarifs

Accès libre

302x284 hands on design original

Programme de ce lieu

L’artiste

  • Dove Allouche