Maryam Jafri — Le jour d’après

Exposition

Installations, photographie

Maryam Jafri
Le jour d’après

Passé : 18 mars → 11 juillet 2015

Maryam jafri be tonsalon grid Maryam Jafri — Bétonsalon Depuis 2009, Maryam Jafri développe un travail de recherche autour de la représentation des indépendances. Bétonsalon invite l'arti... 2 - Bien Critique

Au printemps 2015, Bétonsalon — Centre d’art et de recherche invite l’artiste Maryam Jafri à concevoir une exposition expérimentale et un programme d’événements et de rencontres qui se dérouleront au cours de quatre mois, sous le titre Le jour d’après. Premier projet de l’artiste en France, Le jour d’après sera l’occasion d’activer un vaste réseau de collaborateurs et de participants, à la fois local et international.

Le jour d’après s’inscrit dans la lignée d’un projet au long cours développé par Maryam Jafri depuis 2009 : Independence Day 1934-1975, une installation composée de photographies du jour de l’indépendance dans les anciennes colonies européennes en Asie et en Afrique, prises entre 1934 et 1975. Issues des pays concernés, ces photographies révèlent d’étonnantes ressemblances malgré des origines géographiques et chronologiques différentes, dans la mise un scène d’un modèle politique exporté depuis l’Europe et en passe d’être dupliqué à travers le monde. L’installation présente des images provenant de 29 archives en Asie et en Afrique, juxtaposées sous la forme d’une grille organisée autour de catégories d’événements. Cet agencement particulier révèle le caractère générique des rituels et des cérémonies qui se sont déroulées au cours de ces 24 heures inouïes lors desquelles un pays passe du statut de territoire colonisé à celui d’Etat-nation. La grille élaborée par Maryam Jafri, qui évoque à la fois l’histoire du photo-conceptualisme et la technique narrative du story-board, est fragmentée. L’œuvre déroute ainsi l’ordre idéologique en jeu dans ces images, et suggérant des lectures non-linéaires.

Le jour d’après prend cette rare « collection de collections » — selon les mots de Maryam Jafri — comme point de départ pour soulever différentes questions artistiques, historiques et politiques posées par ces images et leur arrière-plan historique et institutionnel. Que voit-on lorsqu’on regarde la reproduction photographique d’un événement ? Comment l’histoire est-elle cadrée par ses représentations ? Comment les images et leurs significations sont-elles affectées par leur contexte de circulation ? Comment le jeu de symétries visuelles et de comparaisons transforme-t-il notre compréhension des récits nés des jours de l’indépendance et, par extension, des jours d’après ? Et, en coulisses, que révèlent les conditions d’accès et de préservation sur les enjeux projetés sur ces images ?

Conçue comme un espace de discussions et de rencontres, l’exposition proposera un terrain d’enquête pour explorer ces questions à travers une constellation de contributions matérielles et immatérielles (ateliers, séminaires, performances) en dialogue avec Maryam Jafri, le public et un réseau de chercheurs, théoriciens et artistes invités. Ce programme vivant est développé en collaboration avec plusieurs départements de l’université Paris Diderot ; des écoles d’art (Ecole Supérieure d’Art et de Design Toulon Provence Méditerranée; Ecole Supérieure des Beaux-Arts de Nantes-Métropole); et la Kadist Art Foundation, parmi d’autres interlocuteurs.

Le jour d’après reçoit le soutien du réseau Usage des Patrimoines Numérisés (Paris Sorbonne Cité), de la Danish Arts Foundation, de la Fondation Kamel Lazaar, de l’Ecole Supérieure d’Art et de Design Toulon Provence Méditerranée, du Service culturel de l’université Paris Diderot et de PIANO, Plateforme Préparée pour l’Art Contemporain. Maryam Jafri est lauréate du programme de résidence international Ville de Paris / Institut français Les Récollets.

Commissariat : Mélanie Bouteloup et Virginie Bobin

  • Archives en écho : Repenser les mémoires et les imaginaires des indépendances coloniales — séance 1/3 Evénement Jeudi 23 avril 2015 17:30 → 19:30

    Séminaire proposé par le groupe de recherche Le nœud de l’histoire : politique du corps post-colonial (Pauline Vermeren, Maïa Hawad, Jephthé Carmil). Ce séminaire explorera et prolongera les rencontres que tisse l’œuvre de Maryam Jafri entre le regard critique des études postcoloniales et le champ de l’art contemporain.

  • Hors-champ : une après-midi ambivalente Evénement Samedi 25 avril 2015 14:00 → 19:00

    Avec les participants-es du groupe de recherche Egalité / hybridité / ambivalence de l’Ecole Supérieure d’Art et de Design Toulon Provence Méditerranée. Qu’advient-il dans le hors-champ des photographies ? Dans ce que le viseur du photographe a laissé de côté au moment de la prise de vue, dans les récits qui en débordent le cadre ?

  • Séance ciné Diderot — Projection de La Pyramide Humaine de Jean Rouch (1961, 1h30) Cinema Mercredi 13 mai 2015 18:00 → 20:00

    Hors-les-Murs : Amphi Buffon, Paris Diderot. Un an avant l’indépendance de la Côte d’Ivoire, Jean Rouch propose à des lycéens blancs et noirs d’Abidjan de mettre en scène une amitié. Une proposition des étudiant-e-s du Master I Journalisme, Culture et Communication Scientifiques de l’Université Paris Diderot — Entrée gratuite sur réservation au 01 57 27 59 37

  • Archives en écho : Repenser les mémoires et les imaginaires des indépendances coloniales — séance 2/3 Evénement Jeudi 21 mai 2015 17:30 → 19:30

    Séminaire proposé par le groupe de recherche Le nœud de l’histoire : politique du corps post-colonial (Pauline Vermeren, Maïa Hawad, Jephthé Carmil). Ce séminaire explorera et prolongera les rencontres que tisse l’œuvre de Maryam Jafri entre le regard critique des études postcoloniales et le champ de l’art contemporain.

  • Y a t’il un régime postcolonial des arts ? — Hors-les-Murs / Amphi Buffon Evénement 1 → 2 juin 2015

    Journées d’études. Hors-les-Murs / Amphi Buffon de l’université Paris Diderot. Une proposition pour saisir ce qui se produit aujourd’hui dans les arts visuels non à partir de « l’Occident » et de la mondialisation mais à partir du « reste du monde » et de la postcolonialité, croisant « vues d’ici » et « vues d’ailleurs ».

  • D’autres gestes : usages des patrimoines Evénement Samedi 13 juin 2015 10:00 → 19:00

    Journée d’études et performances D’autres gestes donne la parole à différent-e-s artistes, chercheur-se-s mais aussi collectifs et institutions qui interrogent les modalités de constitution, de conservation, de circulation et d’interprétation des archives et des patrimoines numérisés.

  • Archives en écho : Repenser les mémoires et les imaginaires des indépendances coloniales — séance 3/3 Evénement Jeudi 18 juin 2015 17:00 → 19:00

    Séminaire proposé par le groupe de recherche Le nœud de l’histoire : politique du corps post-colonial (Pauline Vermeren, Maïa Hawad, Jephthé Carmil). Le séminaire explorera et prolongera les rencontres que tisse l’œuvre de Maryam Jafri entre le regard critique des études postcoloniales et le champ de l’art contemporain, depuis des perspectives muti-situées.

  • Story of a Conservator — Performance de Kapwani Kiwanga Performance Jeudi 25 juin 2015 à 19:00

    Dans Story of a Conservator, Kapwani Kiwanga tient le rôle d’une conservatrice en charge d’archives à la fois particulières et subjectives. Elle donne voix à des objets silencieux, vie à des récits oubliés et narre des histoires fantastiques. Anecdotes, faits inédits et bêtes mythiques trouvent leur place dans les récits de Kiwanga. En combinant lectures, extraits sonores et vidéo, l’artiste explore le statut du document, mais aussi les possibilités de la transmission orale. La performance se fera en anglais.

  • Conférence Européenne des Etudes Africaines — Hors-les-Murs : La Sorbonne Conférence Vendredi 10 juillet 2015 à 14:00

    Histoires de photographies contestataires/contestées est un panel organisé par Marian Nur Goni et Erika Nimis, deux chercheuses associées à l’exposition Le jour d’après, dans le cadre de l’ECAS (Conférence Européenne des Etudes Africaines). Y participeront notamment les historiens Helihanta Rajaonarison et Jürg Schneider, autres contributeurs de l’exposition.

  • Performances dans le cadre d’Africa Act Finissage Samedi 11 juillet 2015
13 Bibliothèque Zoom in 13 Bibliothèque Zoom out

9, esplanade Pierre Vidal-Naquet
Rdc de la Halle aux Farines
Face aux Grands Moulins de Paris sur le campus de l’Université Paris 7 – Denis Diderot

75013 Paris

T. 01 45 84 17 56

www.betonsalon.net

Bibliothèque François Mitterrand

Horaires

Du mardi au samedi de 11h à 19h

Tarifs

Accès libre

302x284 hands on design original

Programme de ce lieu

L’artiste

  • Maryam Jafri