Mathis Collins — Dry French

Exposition

Sculpture

Mathis Collins
Dry French

Passé : 21 octobre → 22 novembre 2015

Mathis Collins développe un travail mêlant sculpture, performance et poésie au sein duquel il se met en scène comme figure poétique et politique. L’écorce de liège a longtemps été pour lui autant un matériau qu’un sujet, travaillant plusieurs étés en immersion auprès de récoltants du Nord de la Catalogne en France et en Espagne. Les séries d’œuvres et d’événements réalisés questionnent l’économie et l’écologie en faisant dialoguer les méthodes propres à l’art, à l’artisanat et au commerce.

Mathis Collins a récemment poursuivi cette approche en tant que méthode en travaillant auprès d’un atelier artisanal familial de chichas londonien, objet associé à une pratique conviviale. Cet art du partage qui sort de l’atelier de l’artiste pour s’inscrire dans la vie de la société bouscule l’autorité de la production artistique.

Quelle signature donner à un objet d’art issu d’une pratique artisanale et à l’inverse quelle est la légitimité de l’auteur incluant une pratique participative amateur au cœur de sa démarche ?

À l’occasion de son exposition dans le cadre des Modules Fondation Pierre Bergé-Yves Saint Laurent, Mathis Collins inscrit ce questionnement dans le contexte de l’espace convivial qu’est la terrasse de café parisien, allusion directe aux cabarets de la fin du 19ème siècle, hauts lieux de sociabilité et de rencontres ayant permis à l’avant-garde d’émerger en dehors des codes établis par la société de l’époque. Mathis Collins utilise la fiction et la mise en scène pour développer de nouvelles séries de sculptures et de photographies. La table de bistrot tout comme l’image romantique et clichée de la terrasse de café telle qu’employée dans le langage publicitaire sont associées à des objets-sculptures réalisés par l’artiste. En référence aux restes de repas des tableaux-piège de Spoerri, Mathis Collins manipule les formes et les images et s’adresse à la responsabilité de l’artiste dans le champ politique de l’art.

Commissaire : Kattel Jaffrès

——————————

Mathis Collins (né en 1986, vit à Paris et Londres) a étudié à l’Ecole d’Art de Cergy, puis à Bruxelles, Montréal et Metz. Le Palais de Tokyo en collaboration avec le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris a présenté son travail en duo avec Cyril Verde en 2010 à l’occasion de l’exposition commune intitulée Dynasty, et plus récemment lors de l’itinérance de l’exposition Inside China à Hong-Kong et Shanghaï, dans le cadre du partenariat avec la Fondation K11. Mathis Collins participe aux activités du collectif parisien Treize. Il réside actuellement à Londres dans le cadre du programme de l’Open School East.

  • Vernissage Lundi 19 octobre 2015 à 21:00
16 Trocadéro Zoom in 16 Trocadéro Zoom out

13, av. du Président Wilson


75016 Paris

T. 01 81 97 35 88

www.palaisdetokyo.com

Alma – Marceau
Boissière
Iéna

Horaires

Tous les jours sauf le mardi de midi à minuit

Tarifs

Plein tarif 12 € — Tarif réduit 9 €

Gratuité pour les visiteurs de moins de 18 ans, les demandeurs d’emploi, les bénéficiaires des minimas sociaux…

302x284 hands on design original

Programme de ce lieu

L’artiste

  • Mathis Collins