Matteo Negri — Super L’Ego

Exposition

Sculpture

Matteo Negri
Super L’Ego

Passé : 22 octobre → 30 novembre 2011

Les œuvres de Matteo Negri sont une invitation à se plonger dans nos souvenirs d’enfance, douce nostalgie d’un âge béni où le jeu est innocent. L’enfant devenu grand, continue à jouer, mêlant avec amusement ironie et sarcasme.

Des formes architecturales qui sont les syllabes d’un langage universel, aux briques de Lego, il n’y a qu’un pas, vite franchi et presque évident. L’ego est l’espace dans lequel Matteo Negri donne vie aux formes, où il crée des morceaux de réalité, mais il est aussi le matériel à travers lequel la création s’exprime et se révèle.

(L) ego. L’enfant qui joue avec les modules de construction de couleur (re)-construit la réalité, il est l’alter Ego de l’artiste, créateur qui a trouvé l’Esperanto avec lequel ont été écrits les textes du monde. Ce jeu de construction ne suit aucunes règles si ce ne sont celles que chacun s’invente, il en va de même pour l’art.

Ces nœuds de couleur sont le dernier chapitre d’un voyage au centre de la terre, dans les entrailles de l’être, où il héberge le cœur des mots. Ici on écrit les règles du jeu, on imprime les modes d’emplois et les abus de la « RES estensa », qui grâce à l’imagination se transforment en « RES cogitans », ou « RES artistique ».

L’art est un jeu en soi, ironique et facile, à l’image des jeux d’enfants. « La vie sans jeux, quel ennui ! L’art sans le jeu, quel ennui aussi ! Matteo Negri nous le prouve ici. » L’artiste, qui en ces lieux peut tout, comme un dieu artisan, démiurge du beau, Super-Ego alchimiste, s’érige contre la toile du destin et à travers le dessin, à travers la forme et la couleur, donne vie à un dialogue très serré avec « l’autre », le non-je du toi et du monde. De ce dialogue aux limites du possible il reste des traces, des déchets, des signes. Cela fut appelé Art.

Divers lieux pour cet événement
302x284 hands on design original

L’artiste

  • Matteo Negri