Michele Zaza

Exposition

Photographie

Michele Zaza

Passé : 29 mars → 17 mai 2014

Cette exposition de Michele Zaza se déroule dans l’esprit d’une petite rétrospective, car sont montrées des œuvres de 1975 à 2013.

Michele Zaza, né à Molfetta en 1948, est une figure aussi singulière que forte de la scène artistique européenne des années 1970. Aux marges de l’art corporel, il y apporte une dimension métaphysique. Michele Zaza recourt principalement à la photographie, ou à l’installation. Sa première œuvre, un portefeuille de cinq planches en noir et blanc, Simulazione d’incendio, documentait diverses actions réalisées dans sa cité de Molfetta entre le 24 décembre 1970 et le 10 janvier 1971, autour de l’heure de midi, dans l’intention de simuler un incendie propre à déranger les tranquilles habitudes dominicales.

Mais dès ses premières expositions personnelles, son matériau prend corps, singulier, éminemment personnel. Ce matériau, les éléments de son vocabulaire, sont ses parents mis très simplement en scène, au visage souvent peint, associés à quelques accessoires, tels que le pain, l’ouate, l’horloge, l’assiette, l’ampoule électrique, mais aussi, plus tard, sa femme puis, plus récemment, sa fille — et beaucoup lui-même, « photographiant son corps comme il n’est pas ». De la sorte, il synthétise en une seule prise de vue parfois ou déroule en séquences multiples des récits qui construisent et restituent, tout à la fois de façon très concrète et dans une formulation à fort indice d’abstraction, un récit fondamental : celui de la condition humaine. Michele Zaza suggère que c’est son histoire des origines, inventée avec un certain esprit de révolte contre l’homologation universelle : « L’esprit de rébellion est un hommage que l’homme se rend à soi-même ».

Depuis une demi-douzaine d’années, Michele Zaza se concentre sur le visage. Il ne cesse ainsi d’interroger l’archétype et l’individu, de souligner le primat de l’identité et de la vérité ; la quête est d’ordre philosophique, elle est visuelle, esthétique, pour l’artiste, montrant que « seul l’art peut substituer l’apparence à l’intériorité ».

Michele Zaza est représenté de de nombreuses collections publiques et a participé à des expositions internationales telles la Biennale de Venise (1980, la Documenta de Kassel (1977, 1982), des expositions personnelles dont le Musée D’art Moderne de la Ville de Paris (1981), Museo Laboratorio Roma 1999, Spazio per l’arte contemporanea Roma 2003 et le MAMCO à Genève en 2004, Centro Luigi Pecci, Prato 2011.

03 Le Marais Zoom in 03 Le Marais Zoom out

123, rue Vieille du Temple

75003 Paris

T. 01 42 72 60 03 — F. 01 42 72 60 51

www.galeriebernardbouche.com

Filles du Calvaire
Saint-Paul

Horaires

Du mardi au samedi de 14h à 19h
Et sur rendez-vous

302x284 hands on design original

Programme de ce lieu

L’artiste

  • Michele Zaza