Microscopie du banc

Exposition

Installations, peinture, techniques mixtes, vidéo

Microscopie du banc

Passé : 9 avril → 25 juin 2016

Microscopie du banc exposition micro onde 2 grid Microscopie du banc — Micro Onde, Vélizy Inspirée de la pensée du sociologue Marcel Mauss et son invitation à poursuivre l’observation de notre quotidien, l’exposition Micr... 2 - Bien Critique

Micro Onde présente, sur une proposition de Sophie Auger et Aline Gheysens, une exposition collective inédite intitulée Microscopie du banc, explorant la multiplicité sémantique et plastique du banc public. Des œuvres contemporaines mais aussi historiques de James Benning, Daniel Gustav Cramer, Julie Desprairies, documentation Céline Duval, Isa Melsheimer, Martin Parr, Zoyâ Pirzâd, Alexandra Sà, Anne-Laure Sacriste, Jorge Santos… en partie produites pour l’occasion, investissent les espaces du centre d’art mais aussi les rues de la ville.

James benning microscopie du banc medium
James Benning, BNSF, 2012 — Photogramme Vidéo HD, 195 minutes © James Benning — Courtesy of the artist & neugerriemschneider, Berlin

À travers des installations, films, vidéos, sculptures, photographies et performances, l’exposition — scénographiée par les architectes du collectif raumlaborberlin — se déploie ainsi également à l’extérieur. Elle consiste à réunir en constellations les multiples manières dont les artistes, de toutes aires géographiques et temporelles, se sont emparés de deux faisceaux de questions soulevées par la thématique du banc : sa forme dédiée au repos, à l’observation, et sa fonction d’instrument social.

Collectif raumlaborberlin microscopie du banc medium
collectif raumlaborberlin, The generator — Canapé Saint-Nazaire, 2011 Saint-Nazaire, France Commande par Le Grand Café, Saint-Nazaire — Centre d’art contemporain © raumlaborberlin

L’exposition s’inscrit, dans une large mesure, dans le prolongement du programme que fonde Marcel Mauss pour les sciences humaines dans Les techniques du corps. Celui-ci invite en effet ses successeurs à prêter la plus grande attention aux habitudes gestuelles dont nous peuplons nos existences. Le banc, s’assoir sur un banc, relève de ces faits auxquels nous n’accordons généralement que peu ou pas d’importance. Pourtant, le banc est cet objet, transparent lorsqu’il est judicieusement posé, sur lequel on s’assoit pour refaire le monde, partant d’un regard qui embrasse tout, du proche au lointain.

Documentation celine duval medium
documentation céline duval, Points de vues, série, 2015 — Encre polymère sur dibond — 80 x 53 cm Courtesy Semiose galerie, Paris

C’est là qu’entre deux urgences ou tourments, immobile pour un temps, nous trouvons les conditions d’un mouvement de pensée sur nous-mêmes et sur le monde.

Microscopie du banc présente des œuvres qui amènent d’une part à examiner l’objet banc en tant que tel dans un système de relations : relation de l’homme avec lui-même, avec les autres, et avec le paysage, consistant ainsi à voir comment il l’active, dans des espaces propices ou non à la contemplation. La série de photographies et de cartes postales de documentation céline duval ou la nouvelle Le banc d’en face de Zoyâ Pirzâd, exprimant la projection des angoisses et désirs d’un homme assis sur un banc sur la personne en face de lui en témoignent. L’exposition dévoile également des pièces évoquant ou provoquant ce moment de halte suscité par la présence d’un banc au sein d’un parcours.

Anne laure sacriste coper floral microscopie du banc medium
Anne-Laure Sacriste, Coper floral, 2015 — Acrylique sur toile — 150 x 195 cm © Nicolas Pfeiffer — Courtesy of the artist

C’est le cas avec la proposition d’Anne-Laure Sacriste qui est en relation directe avec l’univers d’Isamu Noguchi, et l’attention qu’il portait au choix des pierres pour concevoir un banc. Mais aussi, dans un registre formel très différent, avec une production spécifique en stuc de Jorge Santos, le film BNSF de James Benning, ou encore la série de photographies Three Sheep de Daniel Gustav Cramer.

Jorge santos microscopie du banc medium
Jorge Santos, Tragaluz, 2005 — Flaque de plexiglas noire avec le dessin du reflet d’un arbre Courtesy of the artist

L’expérience se poursuit à l’extérieur dans l’espace public, dans un périmètre proche du centre d’art, où Julie Desprairies propose une intervention expérimentale prenant la forme d’une promenade inédite en ville, alors qu’un ensemble de sculptures-installations d’Alexandra Sà vient remodeler le paysage.

L’exposition sera fermée du 16 avril au 2 mai 2016 inclus

78 Yvelines Zoom in 78 Yvelines Zoom out

8 bis, avenue Louis Bréguet


78140 Vélizy-Villacoublay

T. 01 78 74 39 17

Site officiel

Horaires

Du mardi au vendredi de 13h à 18h30
Les samedis de 11h à 16h
Les soirs de spectacles, ouverture 1h avant la représentation

302x284 hands on design original

Programme de ce lieu

Les artistes

  • Martin Parr
  • Alexandra Sà
  • Anne Laure Sacriste
  • Daniel Gustav Cramer
  • Documentation Céline Duval
  • James Benning
  • Julie Desprairies
  • Zoyâ Pirzâd
  • Jorge Santos