Nuit Blanche 2016 — Suivez le guide

Evénement

Danse, installations, nouveaux médias, performance...

Nuit Blanche 2016
Suivez le guide

Passé : Samedi 1 octobre 2016

Chaque premier samedi d’octobre, Paris vous emmène au cœur d’une nuit blanche ponctuée d’événements festifs, à la découverte d’installations d’œuvres contemporaines dans l’espace public, de performances et de conférences.

Amour, amour

La 15ème édition investit cette année les berges de Seine. Le fleuve est ainsi mis à l’honneur avec un “voyage initiatique sur le thème de l’amour” proposé le long des quais et sur les ponts. Une promenade longue de trois heures, d’est en ouest, qui débute derrière l’Hôtel de Ville et s’achève sur l’ile Saint-Germain. La Nuit Blanche sera l’occasion de découvrir la ville autrement avec un parcours pensé comme une cartographie symbolique qui convie le visiteur à vivre une quête amoureuse.

————

Le Programme — Notre selection

De la Gare de Lyon au Pont des Arts

Erwin Olaf — Hôtel de Ville

L’une après l’autre, les fenêtres de l’Hôtel de Ville s’animent de vidéos en slow motion. Des visages s’éveillent et des corps s’étirent lentement. Les nombreuses figures mises en scène par Erwin Olaf sur la façade reflètent les visages multiples de celle ou celui que les visiteurs poursuivront toute la nuit. Enchâssées dans la façade, ces images fardées finissent par faire corps avec l’architecture et semblent se transformer progressivement en statues.

Erwin olaf nuit blanche 2016 medium
Erwin Olaf, L’Éveil Vidéo © Erwin Olaf
Stéphane Thidet — Parvis de l’Hôtel de Ville

Après avoir emprunté un passage sombre qui le mène sur la place de l’Hôtel-de-Ville, le visiteur, comme dans les contes initiatiques, pénètre dans une forêt enchantée. D’immenses morceaux de bois tournent au-dessus d’un lac gelé conçu par Stéphane Thidet. Animés d’un mouvement perpétuel, ces souches composent une sculpture à l’inquiétante étrangeté. La nature ensorcelée mise en scène par l’artiste convoque l’imaginaire des contes, de La Divine Comédie de Dante à Blanche-Neige des frères Grimm.

Anish Kapoor — Square du Vert-Galant

Au bout de l’île de la Cité, sept mètres au-dessous du niveau de la ville, à la pointe du square du Vert-Galant qui vit disparaître les corps des suppliciés de la Saint Barthélemy, le poète Gherasim Luca et les cendres de Guy Debord, un tourbillon semble s’être formé naturellement. Hypnotisant, ce vortex sculpté à même la Seine semble vouloir engloutir quiconque s’en approcherait. Anish Kapoor met à l’épreuve notre attirance pour le gouffre comme il le fait régulièrement dans des œuvres qui semblent d’une profondeur infinie.

Anish kapoor nuit blanche 2016 medium
Anish Kapoor, Descension Sculpture © Anish Kapoor

De la Gare de Lyon au Pont des Arts — Tout le programme

Du Pont au Change jusqu’à Sèvres

Emmanuel Trousse — Berges de Seine rive gauche (sous le Pont de la Concorde)

Sous le pont de la Concorde, des hommes et des femmes s’avancent tranquillement vers la mer indifférente avant d’y entrer et d’y disparaître. Tournée en un long plan-séquence sur une plage sénégalaise, le film d’Emmanuel Trousse est l’allégorie des espoirs et des vies englouties de ceux qui cherchaient des vies meilleures. Il s’inspire d’un fait historique qui résonne particulièrement avec l’actualité. Thiaroye-sur-mer, qui sert de cadre au film, est un port de pêche duquel partirent de nombreux migrants en 2000. Parmi eux, des centaines ne rejoignirent jamais les côtes européennes.

Emmanuel trousse nuit blanche 2016 medium
Emmanuel Trousse, Sirènes Vidéo © Emmanuel Trousse

Yoann Bourgeois — Berges Rive Gauche — Port des Champs-Elysées

Le sol tremble sous les pieds du visiteur. Juchés sur un plateau tournant, un duo amoureux tente de garder l’équilibre malgré les soubresauts imprévisibles du sol. Les mouvements de la plateforme et les forces centrifuges catalysent une multitude de situations dans lesquelles les performeurs doivent se cambrer, se raccrocher l’un à l’autre pour rester debout. Ce péril en tout point du sol instaure un rapport de force entre les danseurs et la scène mais également entre les deux membres du couple sur le point de s’écrouler. Adapté de la pièce « Celui qui tombe » créée en 2014 par Yoann Bourgeois, la performance des deux danseurs manifeste la nécessité de l’attention à l’autre pour ne pas s’effondrer.

Yoann bourgeois nuit blanche 2016 medium
Yoann Bourgeois, Hourvari Performance © Yoann Bourgeois

Marie-Agnès Gillot, Pascal Quignard et Laurent Derobert — Ile aux Cygnes

Les visiteurs sont entraînés dans une mystérieuse danse. Inspirés par la chorégraphie que Thésée aurait effectuée en mémoire de sa délivrance du dédale par Ariane, Marie-Agnès Gillot, Laurent Derobert et Pascal Quignard invitent des performeurs à rendre compte avec leurs mains puis leurs corps des tours et détours du labyrinthe. Alpha et oméga de la performance, Marie-Agnès Gillot dessine la partition écrite avec Pascal Quignard et Laurent Derobert dans le sable. Une projection se fait l’écho de ces mouvements qui ondulent d’un interprète à l’autre, étirant ainsi cette danse fleuve tout au long de la nuit.

Du Pont au Change jusqu’à Sèvres — Tout le programme

—————

Et aussi…

Didier Faustino à la Villa Belleville

PrivEspace de Laurent Durupt au Collège des Bernardins

Divers lieux pour cet événement
302x284 hands on design original