Op & Post-op Editions

Exposition

Techniques mixtes

Op & Post-op Editions

Passé : 8 mars → 12 avril 2014

La galerie Florence Loewy présente l’exposition Op & Post-op Editions qui associe des éditions et des livres d’artistes confirmés et émergents.

L’appellation « Op art », qui trouve son origine dans l’abréviation de l’expression « optical art », s’impose en Europe dans les années 60. Ce mouvement artistique renoue avec l’abstraction géométrique en cherchant à créer des jeux optiques et des effets d’illusions pouvant s’inscrire à la surface de la rétine. 40.000 carrés est une œuvre de François Morellet dont le titre s’apparente à un énoncé de géométrie. Membre du G.R.A.V. de 1961 à 1968, l’artiste explore les systèmes des « trames ». Ces trames déterminent l’organisation uniforme du champ de l’image. Néanmoins la rigueur de sa démarche peut être modifiée par le hasard et la composition être soumise à l’aléatoire. Avec 40.000 carrés, l’artiste joue de l’impossibilité de notre œil à accommoder simultanément le regard à deux surfaces colorées.

Depuis le début de sa carrière, Dan Walsh produit des livres d’artistes qui fonctionnent comme un champ d’expérimentation pour son travail pictural. L’artiste projette dans l’espace bidimensionnel du livre les préoccupations de son œuvre peinte. Le livre devient la surface à occuper, le champ d’expérimentation des échelles chromatiques. Structurées par des lignes, des carrés concentriques ou autres traits orientant le regard, chaque page renouvèle l’expérience de la perception en une vibration chromatique.

Philippe Decrauzat questionne les codes visuels de cette tradition abstraite léguée par les différents courants de l’abstraction géométrique et de l’Op art : fasciné par les effets optiques, il s’intéresse à la relation directe que l’art optique instaure avec le spectateur. Ici, un dyptique à la palette restreinte à un noir-blanc-gris obsédant combiné à des motifs simples qui animent l’image de tourments optiques.

Sigrid Calon est une graphiste berlinoise. S’appuyant sur la rythmique des formes, elle décline, à partir du motif de la grille, toutes les combinaisons graphiques et chromatiques permises par le numérique. Dans ses compositions qui associent aplats de couleurs et pixellisation, les lignes et les formes se croisent, se mêlent ou se superposent pour questionner la représentation d’une réalité tridimensionnelle sur une surface en deux dimensions.

Tauba Auerbach, artiste de la scène émergente New Yorkaise questionne de manière inédite les thématiques fondamentales de l’Op art. Avec GHOST/GHOST elle combine lisibilité et abstraction, perméabilité et solidité au sein d’une surface unifiée, en verre sérigraphié. L’œuvre, traversée par le regard, n’a plus ni face ni envers. L’image, en envoyant des informations contradictoires selon la place occupée par le spectateur, s’ouvre à d’autres dimensions.

  • Vernissage Samedi 8 mars 2014 18:00 → 21:00
Florence Loewy Galerie
Plan Plan
03 Le Marais Zoom in 03 Le Marais Zoom out

9, 11, rue Thorigny


75003 Paris

T. 01 44 78 98 45 — F. 01 44 78 98 46

www.florenceloewy.com

Saint-Sébastien – Froissart

Horaires

Du mardi au samedi de 14h à 19h

302x284 hands on design original

Les artistes

Actualité liée aux artistes