Outre-Forêt — Deuxième exposition d’un cycle au 6b

Exposition

Dessin, peinture, sculpture, sérigraphie

Outre-Forêt
Deuxième exposition d’un cycle au 6b

Passé : 17 → 25 février 2011

Ce deuxième accrochage, nébuleux, partage l’inquiétude d’un territoire soudainement insaisissable. Il oblige à une approche polyfocale, une dramaturgie du point de vue, une acclimatation continue du regard. Rien n’est concentré ici, tout se joue dans l’état gazeux, hésitant, livré à l’intuition, comme dans un brouillard ou une épaisse fumée, nuées optiques ou météorologiques. L’expérience immédiate des œuvres est débordée par la persistance rétinienne qui s’amuse de nos certitudes. Réforme permanente, l’exposition interdit le statique et joue de mises au point, du flou au net, du jour au contre-jour.

L’Outre-Forêt est une zone du Nord de l’Alsace coupée du reste du pays par une épaisse barrière d’arbres. À une époque où les bois ne se traversaient qu’à pieds ou à cheval, cette frontière forestière avait la réputation d’être périlleuse voire infranchissable. La réalité de cet au-delà était alors nimbée de mystères : rares étaient ceux qui osaient s’y aventurer pour pouvoir en témoigner.

Le 6b incarne aujourd’hui l’exotisme de cette contrée, par l’excentricité de sa localisation.

Une première vision, formulée à l’automne 2010, traduisait la découverte d’un paysage depuis une position et place du spectateur précise, matérialisée par un banc, focale stable et point d’orgue plastique au sein de l’espace d’exposition. Cette impression initiale regroupait un ensemble stricte et composé, dans lequel la couleur signifiait le merveilleux, autant que la tradition d’un plaisir et d’une sensualité sans limites.

Mais cette perception de pionnier, enchanté par sa conquête, ne perdure pas.

La topographie du territoire de l’exposition demeure inchangée et les trois mêmes cloisons invoquent l’absence des précédentes productions qu’elles contenaient. L’actuelle proposition réinvestie le lieu en s’intéressant non plus au cœur, mais travaille les périphéries. Entre chien et loup, les sources de lumière discutent les œuvres et les baies vitrées s’offrent comme des cimaises aveuglées sous l’influence de lisières impressionnées.

Cet espace romantique est le laboratoire du trait qui cherche sa couleur et son spectre, de la forme qui cherche sa consistance et son opacité. Un motif s’y révèle généralement par la réserve du support nu, dont l’épiderme a été violemment arraché pour en afficher la nature, à vif. Des fantômes rencontrent les vernis noirs gluants, la suie et la poussière, les ombres sourdes et graves, une palette infinie de gris et des méthodes graphiques particulièrement virtuoses.

Multiplier les visées, compromettre les aller-retours.

Selon un commissariat par Mathieu Buard & Joël Riff.

  • Vernissage Samedi 19 février 2011 17:00 → 21:00
Le 6b Lieu indépendant
Plan Plan
93 Seine-St-Denis Zoom in 93 Seine-St-Denis Zoom out

6-10 quai de Seine


93200 Saint-Denis

T. 01 42 43 23 34

www.le6b.fr

Basilique de Saint-Denis

Horaires

Du lundi au vendredi de 14h à 18h
Ouverture de l’accueil. Pour les événements voir les horaires dans le descriptif des événements.

Tarifs

Accès libre

302x284 hands on design original

Les artistes

Actualité liée aux artistes