Outre-Forêt — Troisième exposition d’un cycle au 6b

Exposition

Dessin, photographie

Outre-Forêt
Troisième exposition d’un cycle au 6b

Passé : 1 → 8 octobre 2011

Dans cette nouvelle distribution à l’horizon déployé, le sol et le ciel détermineront une topographie béante, où l’échelle des œuvres définira l’espace, qualifiera la perception que l’on en a, et possiblement méjugera de ses proportions. Ainsi du premier plan aux lointains, la netteté construit des panoramas flexibles, permis par l’abattement des cimaises. Du micro au macro, la pulsion du voir, le « scopique » donc, sera entretenue dans une tension, dans l’outrepassement de la présence de l’observateur, oscillant entre grands formats et agrégats accessibles, à la portée de la préhension.

L’Outre-Forêt est une zone du Nord de l’Alsace coupée du reste du pays par une épaisse barrière d’arbres. À une époque où les bois ne se traversaient qu’à pieds ou à cheval, cette frontière forestière avait la réputation d’être périlleuse voire infranchissable. La réalité de cet au-delà était alors nimbée de mystères : rares étaient ceux qui osaient s’y aventurer pour pouvoir en témoigner.

Le 6b incarne aujourd’hui l’exotisme de cette contrée, par l’excentricité de sa localisation.

Comme spectateur de l’Outre-Forêt, nous avons invité le parcoureur à trouver sa place, celle de son regard, à définir les points de vue sur et pour les œuvres, à interpréter les médiums et les narrations construites par ces rencontres ; La perspective monofocale puis la pluralité des visées auront dessiné les qualités d’une esthétique de l’outre, du dépassement et d’une qualité de présent. Dans la frontalité et les brumes s’installait l’expérience sensible, le sentiment manifeste d’une embarquée, d’être soit même pris dans le champ des œuvres.

Aussi, si toute déambulation suppose un terrain, une aire, l’espace ouvert de l’exposition découpera des interstices, des vides, des strates visibles, que les œuvres habiteront pour construire dans cette forêt comme une ouverture, prolongement de la vision romantique. Se retrouvant à l’orée d’une clairière, face à une plaine, au creux d’une vallée, sous la canopée haute d’une forêt dense, le spectateur devra être attentif à la configuration dans laquelle il pénètre enfin. S’imposent des cadres, des champs, en somme des seuils à franchir qui instruisent une dimension paradoxale et dramatique, où serait déjoué la certitude de l’immédiateté.

Développée telle une scène pastorale, l’outre-forêt sème l’idée d’une vision idyllique. Ce troisième volet découvre des panoramas autant qu’il disperse les œuvres. Ce qui de loin ouvre une perspective est de près ce qui définit la perspective des autres. La relativité de ces points de vues encourage le spectateur à collecter ou à herboriser, berger pour un temps.

Cueillir les horizons, affranchir les allers-retours.

Selon un commissariat par Mathieu Buard & Joël Riff.

  • Vernissage Samedi 1 octobre 2011 17:00 → 21:00
Le 6b Lieu indépendant
Plan Plan
93 Seine-St-Denis Zoom in 93 Seine-St-Denis Zoom out

6-10 quai de Seine

93200 Saint-Denis

T. 01 42 43 23 34

www.le6b.fr

Basilique de Saint-Denis

Horaires

Du lundi au vendredi de 14h à 18h
Ouverture de l’accueil. Pour les événements voir les horaires dans le descriptif des événements.

Tarifs

Accès libre

302x284 hands on design original

Les artistes

Actualité liée aux artistes