Paris Photo

Foire

Photographie

Paris Photo

Passé : 10 → 13 novembre 2011

Paris photo grid Paris Photo 2015 Du 12 au 15 novembre se tient au Grand Palais la foire Paris Photo qui, quelques semaines après la Fiac accueille les galeries pour un événement international dédié à ce médium qui continue d’occuper une place majeure dans l’art d’aujourd’hui.

Pour célébrer sa 15e édition, Paris Photo s’installe sous la Nef du Grand Palais, le plus bel écrin que Paris puisse offrir à la photographie. Une évolution majeure pour ce rendez-vous international incontournable.

Cette année, la foire célèbre la photographie africaine, de Bamako à Cape Town, dévoilant ainsi la richesse de la création des photographes du continent. Au total, une sélection de 118 galeries françaises et internationales, originaires de 30 pays, présentent au cœur de la capitale, le meilleur de la photographie du XIXe siècle, moderne et contemporaine.

Un anniversaire dédié à la photographie africaine

Après avoir mis à l’honneur l’Allemagne, les Pays-Bas, le Mexique, la Suisse, l’Espagne, les Pays Nordiques, l’Italie, le Japon, le Moyen Orient et l’Europe centrale, Paris Photo célèbre la photographie africaine sub-saharienne, de Bamako à Cape-Town.

Cette mise à l’honneur est disséminée tout au long de la Foire. Outre la présentation des œuvres d’artistes africains issues de la Walther Collection, Paris Photo accueille les artistes du continent et leurs galeries d’Afrique ou d’ailleurs : Paul Weinberg, Sam Nzima, Cedric Nunn, G.R. Naidoo, Ranjith Kally, Bob Gosani et d’une sélection de photographies du magazine Drum, représentés par la Galerie Bailey Seippel (Johannesburg) ; Calvin Dondo, Musa Nxumalo, James Barnor représentés par la Galerie Baudoin Lebon (Paris) ; J.D. ‘Okhai Ojeikere, Seydou Keïta, Malick Sidibé représentés par Fifty One Fine Art Photography (Antwerpen) ; Moshekwa Langa, David Goldblatt, Nontsikelelo Veleko, Jodi Bieber, Mikhael Subotzky représentés par Goodman Gallery (Johannesburg), Mama Casset, Rotimi Fani-kayodé, Abderramane Sakaly, Doris Haron kasco, Bouna Medoune Seye, Philippe Koudjina, Alain Polo, Jean Depara, Joel Andrianomearisoa, Malick Sidibé représentés par la Revue Noire (Paris) ; Pieter Hugo représentés par Michael Stevenson (Johannesburg) et d’une édition limitée de J.D. Okhai Ojeikere représentés par Toluca (Paris). André Magnin proposera un dialogue entre les photographies et les peintures de Moke, Malick Sidibé, Kura Shomali, Yinka Shonibare, Aimé Ntakiyica, Seydou Keïta, Chéri Chérin, Depara et Romuald Hazoumè.

Nyc94978 original medium
Jim Goldberg, Dakar Senegal, 2008

La Foire célèbrera également le rôle joué par les Rencontres de Bamako qui, après 9 éditions, continuent d’accompagner et de souligner la richesse de la scène africaine.

Une exposition dédiée « African Emerging Photography » proposera un aperçu de la nouvelle génération d’artistes africains : Abdoulaye Barry (Tchad), Mohamed Camara (Mali), Nestor Da (Burkina Faso), Fatoumata Diabate (Mali), Husain et Hasan Essop (Afrique du Sud), Uche Okpa-Iroha (Nigeria), Jehad Nga (Kenya / Libye), Nyani Quarmyne (Ghana), Arturo Bibang (Guinée Equatoriale), Baudouin Mouanda (Congo Brazzaville), Zanele Muholi (Afrique du Sud), Nyaba Ouedraogo (Burkina Faso).

La programmation de l’exposition est assurée par Michket Krifa et Laura Serani, directrices artistiques des Rencontres de Bamako, biennale africaine de la photographie.

Un prix Jeunes Talents

L’initiative permet à cinq talents émergents d’être exposés au cœur même de l’événement leader pour les professionnels de la photographie.

Un appel à projets est lancé sur la plateforme web SFR Jeunes Talents Photo à partir de mi-juillet. A l’issue de ce concours, quatre artistes, sélectionnés par un jury de professionnels, seront exposés à Paris Photo.

Accompagnant les quatre lauréats du Concours, Marin Hock, le Prix SFR Jeunes Talents Photo 2011, sera exposé aux côtés de son parrain, Patrick Tournebœuf.

Une nouvelle programation

Fort de cette effervescence, Paris Photo se réinvente et développe une nouvelle identité autour de quatre éléments de programmation pérennes.

Les acquisitions récentes

Trois institutions muséales internationales exposent leurs acquisitions récentes. Paris Photo souhaite ainsi mettre en valeur la diversité des politiques d’acquisitions des musées.

Pour cette première année, les institutions exposeront, dans un espace dédié, une sélection d’œuvres : l’International Center of Photography (ICP ; New York) concentrera sa présentation autour de leur axe d’acquisition : The Rise of the Picture Press: Photography in Print, 1919-1939 ; la Tate Modern (Londres) dévoilera un jeu de 30 photographies de Daido Moriyama, tirées en 2010, provenant des négatifs retrouvés de son livre majeur Farewell Photography (1972) ; le Musée de l’Elysée (Lausanne) présentera ses nouvelles collections : Charlie Chaplin et celle des Polaroids.

La collection privée

Aux côtés des musées et des galeries, différentes initiatives privées explorent l’histoire de la photographie et soutiennent la jeune création. L’exposition « Collection privée » permettra chaque année de découvrir la passion, l’expertise et la curiosité de grands collectionneurs.

Paris Photo présente pour la première fois en France, la collection d’Artur Walther, issue de l’exposition Events of the Self: Portraiture and Social Identity présentée en 2010 à la Walther Collection (Neue-Ulm, Allemagne). Cette exposition est centrée sur « le portrait photographique » par trois générations de photographes africains et intègre des photographes allemands modernes et contemporains (commissaire invité : Okwui Enwezor).

Les artistes présentés sont : Sammy Baloji, Allan deSouza, Samuel Fosso, David Goldblatt, Kay Hassan, Seydou Keïta, Santu Mofokeng, Zanele Muholi, J.D. Okhai Ojeikere, Jo Ractliffe, Berni Searle, Malick Sidibé, Guy Tillim, Hentie van der Merwe, Nontsikelelo Veleko, Bernd and Hilla Becher, August Sander.

Le live et le livre

Paris Photo innove en mettant sur pied une Plateforme, lieu d’expérimentation et de réflexion autour de la photographie. Sous la direction de Chantal Pontbriand, critique d’art et commissaire d’exposition et d’événements, la Plateforme s’articule cette année autour de la notion de « Mutations ».

La Plateforme Live offrira un ensemble de grands entretiens, de tables rondes et de performances, et sera accompagnée d’une Plateforme Livre, réalisée en deux langues, anglais et français, et coéditée avec les éditions Steidl.

Avec la participation de la Fondation LUMA, la Plateforme 2011 se propose d’examiner de façon kaléidoscopique les questions soulevées par la photographie d’aujourd’hui autour de 4 thèmes : Géographie / Technologie / Médias-Société / Corps. Les domaines du politique, du social, de la science, comme de l’art et de l’esthétique y seront abordés. La publication, avec une cinquantaine d’auteurs des divers continents, s’inscrira comme un livre de référence dans ce domaine. On y retrouvera des témoignages d’artistes, de collectionneurs, de conservateurs de musées ainsi que de critiques et théoriciens de l’art.

Parmi les auteurs et intervenants à la Plateforme, on note : Simon Baker, Sabeth Buchmann, Victor Burgin, Clément Chéroux, Jean François Chevrier, Tim Etchells, Christine Frisinghelli, BorisGroys, Hans-Ulrich Obrist, Caoimhin Mac Giolla Leith, Cuauhtémoc Medina, Susan Meiselas, Rabih Mroué, Martin Parr, Christopher Philips, Jean-Pierre Rehm, Adrian Rifkin, Saskia Sassen, Sam Stourdzé, Georg Schölhammer, Artur Walther, Brian Wallis, Sarah Wilson.

Pour chaque journée dédiée à l’un des axes de « Mutations », de micro-événements se succéderont : un grand entretien pour commencer, suivi de tables rondes et de performances.

Ces grands axes permettront de se familiariser avec différents sujets du moment : l’effet boomerang des nouveaux territoires de l’art sur l’Occident, les zones de conflit, la photographie mutante et l’imaginaire, les tensions machine et numérique, l’effet des réseaux sociaux et d’Internet, l’idée de communauté et le pouvoir de l’image, puis corps, mutations géopolitiques et art.

Saskia Sassen, sociologue de la mondialisation, et Jean-François Chevrier, théoricien de la photographie, seront parmi les invités d’honneur pour des rendez-vous exceptionnels tenus à 12h30 chaque jour : « les Grands entretiens ».

La performance fera son entrée à Paris Photo. Les idées voyageront par la parole, mais aussi par le corps, l’image et le son. Ce programme très attendu sera dévoilé en septembre.

Le Pavillon de la Plateforme accueillera les visiteurs et participants. Il servira de lieu de rendez-vous et d’échange. Des rencontres avec les auteurs du livre Mutations y seront organisées.

Le livre photo à l’honneur

Pour certains photographes, le livre est un moteur créatif, une fin en soi. Il est le support pour lequel ils projettent en tout premier lieu leur travail. Conçu en symbiose avec un éditeur et un graphiste, ou sous la forme d’une auto-publication, le livre devient alors un champ d’expression qui permet aux photographes de fixer leur démarche et de la rendre cohérente et définitive. Paris Photo se devait de rendre hommage à cette vitalité.

Ainsi, la Foire aménage un nouvel espace dédié aux éditeurs et aux librairies spécialisées. Ils présenteront nouveautés, livres anciens, raretés ou éditions limitées, et ne manqueront pas d’organiser de nombreuses signatures avec les photographes présents.

Dans cet environnement, l’exposition Love on the Left Bank imaginée par Markus Schaden, complétera cette mise à l’honneur, et décomposera page à page, photo après photo, la conception d’un livre culte de l’histoire de la photographie d’Ed Van der Elsken (1956), aujourd’hui disponible aux éditions Dewi Lewis (1999).

Enfin, Paris Photo est très heureux d’annoncer la création et la première édition du Prix du Livre Paris Photo. Pour cette édition anniversaire, il célébrera exceptionnellement les ouvrages photographiques qui ont marqué ces 15 dernières années. Quatre spécialistes sélectionneront chacun 15 livres de ces 15 dernières années, qui seront exposés à Paris Photo. Un jury international de professionnels attribuera le Prix en tenant compte du travail photographique, de la qualité de la séquence proposée, de la pertinence de conception de l’objet livre (design, editing, fabrication).

08 Paris 8 Zoom in 08 Paris 8 Zoom out

3, av du Général Eisenhower


75008 Paris

T. 01 44 13 17 17

Site officiel

Champs-Élysées – Clemenceau
Franklin D.Roosevelt

Horaires

Les horaires d’ouverture du Grand Palais dépendent des expositions ou des événements qui s’y déroulent

302x284 hands on design original

Programme de ce lieu