Paysages fertiles / Daito Manabe et Motoi Ishibashi — Transphere #1

Exposition

Installations, nouveaux médias, performance, son - musique...

Paysages fertiles / Daito Manabe et Motoi Ishibashi
Transphere #1

Passé : 16 mars → 7 mai 2016

À l’heure de la connexion permanente et de l’innovation qui régit notre quotidien, quel sens peuvent avoir une création et un art contemporains, qui sont les artistes d’aujourd’hui ? La série d’expositions Transphère interroge ces thèmes en présentant des créateurs, originaires du Japon, animés d’un esprit expérimental et d’une audace inventive. Premier volet de cette traversée des pratiques artistiques d’aujourd’hui, Paysages fertiles présente le duo Daito Manabe et Motoi Ishibashi.

———

Depuis le début des années 2000, Manabe et Ishibashi innovent artistiquement en se saisissant des évolutions technologiques : RFID, LED, mapping vidéo, capteurs myoélectriques… Leur objectif est de créer une zone de porosité entre le réel et le virtuel, de nous inciter à prendre conscience, à expérimenter la différence entre perception et réalité. Leurs installations et dispositifs interactifs et ludiques cherchent à stimuler l’imagination du public.

Pour Paysages Fertiles — Transphère #1, ils présentent une création et une dizaine de projets plus anciens.

rate-shadow, leur nouvelle œuvre, donne à voir l’invisible. La subtilité de cette création réside dans une technologie de lumières LED qu’ils ont spécialement conçue pour cette occasion. Éclairant des formes, ces lumières créent des ombres qui, visualisées au travers du filtre d’un écran de smartphone ou de tablette, révèlent alors des couleurs invisibles à l’oeil nu. Une œuvre à découvrir en deux temps.

Mcjp paysages fertiles daito manabe motoi ishibashi 04 medium
Daito Manabe + Motoi Ishibashi, Rate-shadow, 2016 Photo © Graziella Antonini

Une dizaine de leurs projets plus anciens seront également à (re)découvrir en vidéo.

Lasers, bras articulés de robot, drones ou fauteuils roulants dernière génération, constituent pour ces deux créateurs autant de moyens d’expression expérimentaux qu’il utilisent en particulier dans les pièces chorégraphiées qu’ils conçoivent avec la compagnie de danse contemporaine ELEVENPLAY. Ils collaborent par ailleurs avec le groupe de techno pop Perfume, relevant ainsi le défi d’investir les possibilités expressives de l’univers du divertissement.

Membres du groupe de créateurs Rhizomatiks, ils collaborent régulièrement avec des scientifiques et des spécialistes de nombreuses disciplines pour réaliser leurs projets. Loin du modèle classique de l’atelier d’artistes, le groupe fonde sa méthode de travail sur la synergie entre de multiples talents d’exception.

A la frontière des pratiques artistiques, des technologies de l’innovation et des problématiques sociétales, les activités transversales de Manabe et Ishibashi constituent une autre façon d’interroger l’art et la création.

Commissaire Aomi Okabe, critique d’art, directrice artistique des expositions de la MCJP

——————————

  • Rencontre avec Daito Manabe et Motoi Ishibashi — Dans le cadre de Transphere #1 Rencontre Mardi 15 mars 18:30 → 20:00

    Rencontre avec deux créateurs atypiques dont les réalisations mêlent art, technologie, innovation, poésie.. Ils évoqueront leur parcours, présenteront plusieurs de leurs projets autour des arts numériques et interactifs, et expliqueront les particularités de leur toute dernière installation réalisée pour la MCJP.

  • Rencontre avec Atau Tanaka et Emiko Ogawa — Dans le cadre de Transphere #1 Rencontre Jeudi 24 mars 18:30 → 20:30

    Rencontre animée par Dominique Moulon, critique d’art et commissaire d’exposition.

    « Paysages fertiles », première exposition de la série Transphère témoigne de la richesse d’une création contemporaine japonaise qui mêle art et technologie dans des projets à la pointe de l’innovation.

    Pour évoquer les singularités de cette création permettant un dialogue entre plusieurs disciplines, et afin de revenir sur le travail de Daito Manabe et Motoi Ishibashi, la MCJP vous propose de rencontrer deux autres artistes engagés dans le développement de la création numérique : Atau Tanaka, artiste-développeur qui imagine des installations et performances sonores et interactives, et Emiko Ogawa, artiste, curatrice et membre de l’organisation Ars Electronica qui participe au rayonnement de la création numérique.

  • Visite Vendredi 22 avril à 17:30

    Visite guidée de l’exposition — Entrée libre sans réservation

  • Conférence Vendredi 22 avril à 18:30

    Conférence sur l’art numérique avec Junya Oikawa et Emmanuel Mahé.

15 Paris 15 Zoom in 15 Paris 15 Zoom out

101 bis, quai Branly


75015 Paris

T. 01 44 37 95 01

www.mcjp.fr

Bir-Hakeim

Horaires

Du mardi au samedi de midi à 20h

Tarifs

Accès libre pour cet événement

302x284 hands on design original

Programme de ce lieu

Les artistes

  • Daito Manabe
  • Motoi Ishibashi