Pierre Jahan — Points d’Orgue, 1930-1960

Exposition

Photographie

Pierre Jahan
Points d’Orgue, 1930-1960

Passé : 9 novembre 2013 → 18 janvier 2014

En photographie comme en musique il est des compositeurs dont les airs se fredonnent en sourdine, délicieusement tenaces d’une génération à l’autre, sans d’autant être souvent au programme de concerts prestigieux mais en demeurant plus présents au monde que la plupart de ceux que l’histoire ou que l’actualité encense.

00 pierre jahan bust 9e74fb medium
Pierre Jahan, Buste à la foire à la ferraille, 1947, 0 Tirage d’époque sur papier argentique noir et blanc — Image 30,5 × 24 cm Courtesy galerie michèle chomette, Paris

Cette petite musique jouée modestement entre ombre et lumière tout au long d’une vie vouée à la photographie n’est pourtant pas le caractère essentiel de l’œuvre de Pierre Jahan. Car cet écran de fumée a protégé un artiste farouchement épris de liberté, peu soucieux de l’air du temps et peu enclin aux courbettes relationnelles. Ainsi il a pu à sa guise composer en secret des morceaux majeurs dans les différents registres que son tempérament le poussait à explorer, en abordant sans vergogne et avec dextérité toutes sortes de fantaisies créatives, qu’il s’agisse de bousculer sujets, formes, techniques, ou mises en jeu esthétiques.

03 pierre jahan la m a8033b medium
Pierre Jahan, Les soldats de Cléopatre — La mort et les statues, 1941 Tirage d’époque sur papier argentique noir et blanc, daté, titré + tampon auteur verso — Image 21 × 29 cm Courtesy galerie michèle chomette, Paris

Depuis 1986, la galerie michèle chomette s’est donné pour mission de favoriser les découvertes que son œuvre réserve, d’abord en faisant tomber ses défenses pour dénicher de son vivant des séries inédites et des images importantes, puis en creusant le fonds pléthorique déposé après sa mort à l’IMEC dont l’accueil et le concours furent précieux à ses recherches.

07 pierre jahan la c a80357 medium
Pierre Jahan, Libération de Paris, août 1944, 0 Tirage d’époque sur papier argentique noir et blanc, signé et daté au recto et au verso — Image 28 × 35 cm Courtesy galerie michèle chomette, Paris

Les expositions personnelles de Pierre Jahan qui se sont succédées à la galerie (1986- 1988-1998-2005) avaient pour principe de mettre chacune en évidence série ou ensemble constitué et élaboré par le photographe selon son propre projet de l’époque des prises de vue, alors que notre hommage en 2003 comme celui sur notre stand à Paris Photo 2011, ainsi que la monographie dont l’a honoré le Musée Réattu, Arles, en 2010, étaient de nature rétrospective et restituaient à la fois son parcours et la diversification de ses champs de production.

01 pierre jahan la m a8031e medium
Pierre Jahan, La main aux yeux, 1948, 0 Tirage original argentique noir et blanc légèrement postérieur — Image 24 × 30 cm Courtesy galerie michèle chomette, Paris

En 2013, l’exposition va s’articuler en constellations d’images, où chaque étoile dominante sera appuyée par celles qui gravitent à l’intérieur de son système d’attraction. Que ce soit par nécessité pour le travail d’un sujet en profondeur ou le compte rendu d’un événement, ou par les similarités de mise en œuvre plastique et de traitement en laboratoire ; ou encore et surtout par les échos et les variations que l’artiste affectionnait en égrenant ses gammes ad libitum. Le propos est d’éclairer l’œuvre de Pierre Jahan de l’intérieur et de faire prendre conscience de la persistance lumineuse des points d’orgue qu’il nous a offerts dans plusieurs registres, dont certaines icones seront isolées en majesté au fil des salles.

Galerie Michèle Chomette Galerie
Plan Plan
03 Le Marais Zoom in 03 Le Marais Zoom out

24, rue Beaubourg


75003 Paris

T. 01 42 78 05 62 — F. 01 42 72 62 05

Rambuteau

Horaires

Du mercredi au samedi de 14h à 20h
Et sur rendez-vous

302x284 hands on design original

L’artiste

  • Pierre Jahan