Pierre Mabille — chercher une forme

Exposition

Peinture

Pierre Mabille
chercher une forme

Passé : 22 janvier → 7 mars 2015

Depuis 1997, la démarche de Pierre Mabille s’est concentrée autour de la répétition d’une même forme. Cette forme est apparue à l’artiste pour la première fois lors de la lecture d’un poème de Fernando Pessoa, « Bureau de tabac » dans lequel l’enseigne est présentée comme un repère visuel à partir duquel s’organise le développement narratif.

Cette forme unique, un ovale à bouts pointus, superposée, démultipliée, répétée invariablement, l’autorise à développer, avec toujours plus de liberté, ses recherches picturales et avant tout colorées car le sujet de sa peinture est la couleur, ses variations et ses accidents.

Récemment, son travail formel et coloré s’est considérablement complexifié et enrichi. Des ensembles — ce que Pierre Mabille nomme des familles — se sont ainsi détachés. Trois de ces ensembles sont présentés dans l’exposition.

Dans un premier ensemble de tableaux de format moyen, la forme oblongue crée un mouvement ondulatoire et donne un sens de lecture au tableau. Les courbes de couleurs s’entremêlent et délimitent alors la forme. Les bandes et les formes s’enchevêtrent sans se mélanger.

Dans un deuxième ensemble, ce mouvement semble se figer par la présence de bandes horizontales qui créent une trame dans laquelle la forme s’intercale pour stopper le flux. Les aplats de couleurs jouent par transparence avec la surface modulée où les couches précédentes, les coups de pinceaux ou traits de crayons apparaissent par transparence.

Enfin, dans le dernier ensemble, la forme se libère, s’épanouit totalement et devient entière, créant alors de larges aplats colorés. La forme ovale semble flotter dans la couleur, ample et généreuse.

En parallèle de son travail pictural, Pierre Mabille a constitué un anti-dictionnaire qui rassemble les définitions possibles de « sa forme ». Nourri par cet ensemble de mots et d’images, son travail pictural va vers toujours plus de richesse chromatique et d’équilibre, comme le souligne Christine Lapostolle :

« Il y a dans la peinture de Pierre Mabille quelque chose de rayonnant. Ça diffuse vers l’extérieur une énergie qui revient dans le champ. » 1

A l’occasion de cette exposition et pour accompagner deux autres expositions personnelles à la Dulcie galerie à l’école des Beaux-arts de Nantes, mélanger les lumières (4 mars — 11 avril) ainsi qu’à la Villa Tamaris centre d’art à la Seyne-sur-Mer, liquider les contours (19 septembre — 8 novembre), la galerie Jean Fournier s’est associée à ces deux lieux pour faire paraître aux éditions Analogues une monographie de 97 pages, comprenant des textes de Michel Pastoureau, Christine Lapostolle, Claire Nédellec, Jean-Marc Huitorel ainsi qu’une biographie illustrée et commentée.

1 Extrait du texte « Pouvoir des Yeux » de Christine Lapostolle, Pierre Mabille, Editions Analogues, Arles, 2014, p.69

  • Vernissage Jeudi 22 janvier 2015 18:00 → 20:30
  • Pierre Mabille — Signature Rencontre Samedi 7 février 2015 à 15:00

    Une signature de la monographie a lieu à partir de 15h à la galerie.

07 Paris 7 Zoom in 07 Paris 7 Zoom out

22, rue du Bac


75007 Paris

T. 01 42 97 44 00

www.galerie-jeanfournier.com

Rue du Bac
Tuileries

Horaires

Du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 19h

302x284 hands on design original

Programme de ce lieu

L’artiste

  • Pierre Mabille

Du même artiste