Pipaluk Lake — Configurations

Exposition

Sculpture

Pipaluk Lake
Configurations

Passé : 2 février → 17 mars 2012

Un jour alors qu’elle se trouvait dans un champ, l’artiste de verre Pipaluk Lake a vu apparaître trois parachutistes. La vision des parachutes gonflés qui remontaient vers le ciel et la puissance de la pesanteur qui tirait simultanément les hommes vers la terre a fasciné l’artiste. Depuis, elle cherche à donner forme à ces mouvements et notions opposés que sont : l’élévation, la légèreté, la souplesse et son contraire : le poids de la pesanteur, cette force invisible. Alors que la notion de poids est associée au verre, la légèreté et la souplesse ne le sont guère…

Configurations

L’exposition Configurations regroupe deux tendances manifestes dans le travail récent de Pipaluk Lake. D’une part, des œuvres dont les qualités textiles (drapés, trames et fils) et un aspect organique sont prédominants. D’autre part, la série Layers où les superpositions de fines plaques de verre en combinaison avec d’autres matériaux fusionnent lors de la cuisson pour ensuite s’ouvrir, se déployer, ou au contraire, se refermer en densité. Eau, glace, air, vent, tissus, chair, végétaux ou roche, nombreuses sont les associations qui permettent de suggérer l’immatériel, le mouvement, la substance et le vivant. Les formes naissent ici d’un dialogue pointu et ouvert entre matière, processus, volonté et expérience. Qui aurait des à-priori sur le verre comme une matière froide, statique et purement décorative découvrira un monde onirique où cohabitent humour, décalage et une beauté non-conventionnelle. Le sens plastique aigu de Pipaluk Lake lui permet de jouer de tensions et d’accords surprenants entre rigueur, géométrie et souplesse d’une matière poussée à son extrême. Le but n’est jamais de reproduire et de figurer et s’il arrive qu’une sculpture rappelle certains objets ou formes nommés, la véritable identification est plutôt d’ordre sensorielle. Comme si un désir de percevoir, regarder et sentir autrement se matérialisait d’un seul coup devant ces œuvres. Ainsi, l’œil se projette volontairement dans le doux mouvement du lumineux « berceau » Cradle, tout comme il voyagera sans doute longtemps dans les profondeurs complexes de Layers… Fragiles, denses, brutes, parfois tout à la fois, les sculptures de Pipaluk Lake semblent infiniment évocatrices.

La méthode de travail de Pipaluk Lake

Avec une quadruple formation en sculpture sur bois, textile, dinanderie/bijoux et verre, Pipaluk Lake joue d’un très large éventail de connaissances pour faire fusionner : verre en plaques (vitre), métaux (plaques, fils ou oxydes), émaux, colorants et matériaux atypiques. Ses sculptures sont obtenues à partir d’un procédé préparatif savant de martelage, de découpage, d’empilage ou de couture de matières (verre, métaux…) présentés tels des paquets, qu’elle suspend ensuite dans le four. La chaleur mais aussi la pesanteur ‘’travaillent’’ et étirent la matière jusqu’à ce que l’artiste décide d’arrêter ce processus où se rencontrent l’expérience et l’alchimie. Par la suite, Pipaluk Lake retravaille la pièce, la polie, la découpe pour parvenir à l’œuvre.

03 Le Marais Zoom in 03 Le Marais Zoom out

48, rue de Turenne


75003 Paris

T. 01 42 76 00 33 — F. 01 42 76 00 10

www.marialund.com

Chemin Vert
Saint-Paul

Horaires

Du mardi au samedi de midi à 19h
Et sur rendez-vous

302x284 hands on design original

Programme de ce lieu

L’artiste

  • Pipaluk Lake