Prototypes d’Objets en Fonctionnement (POF)

Exposition

Techniques mixtes

Prototypes d’Objets en Fonctionnement (POF)

Passé : 20 octobre 2012 → 20 janvier 2013

Au MAC/VAL, dès le 20 octobre, Fabrice Hyber présente pour la première fois l’intégralité des POF (Prototypes d’Objets en Fonctionnement), réalisés entre 1991 et 2012, — comme le Ballon carré — POF n°65 ou Oto, la voiture à double tranchant — POF n°87, ou encore Ted Hyber — POF n° 51 —, soit plus de 150 œuvres et autant de façons de placer le visiteur au cœur du dispositif, en l’invitant à les manipuler.

Fabrice Hyber modifie ainsi la conscience et la pratique que nous avons de ces objets puisque leurs formes réinventées induisent de nouveaux comportements. En déplaçant leur fonction originelle, les POF génèrent un mode d’appropriation singulier et nécessitent souvent l’invention d’un mode d’emploi pour un usage en constante évolution, questionnant ainsi la relation que l’on entretient avec les objets du quotidien et plus généralement l’œuvre d’art.

Fabrice Hyber, artiste prolifique présent depuis plus de vingt-cinq ans sur la scène artistique internationale et Lauréat du Lion d’Or de la Biennale de Venise en 1997, a construit un œuvre rhizomatique où chaque pièce se fait l’écho d’une autre, créant ainsi un ensemble protéiforme qui reflète le foisonnement de sa pensée.

S’il en matérialise le processus à l’aide de la peinture, la sculpture, l’installation, la vidéo ou encore en investissant le champ de l’entreprise et du commerce, c’est bien le dessin qui est à l’origine de toutes ses œuvres.

Fabrice hyber pof87 1 oto 1997 medium
Fabrice Hyber, Fabrice Hyber, POF 87 OTO, 1997, 0

À cet égard, les POF sont symptomatiques de ces mécanismes, sur un mode léger, inventif, insolite, ludique, parfois utopique, critique ou satirique, mais toujours humoristique.

L’exposition monographique du MAC/VAL, entre en résonance avec celles proposées parallèlement par le Palais de Tokyo, la Fondation Maeght et l’institut Pasteur, pour éclairer l’œuvre de l’un des artistes français les plus bouillonnants et inventifs d’aujourd’hui.

L’évidence des POF

« À la suite des objets hybrides (exemple Chatouille, 1988), les POF sont apparus en 1991, lorsque j’ai vu que les objets expérimentaux, issus de mes recherches, pouvaient susciter de nouveaux fonctionnements. Qu’ils pouvaient provoquer et développer à l’atelier, comme chez les visiteurs dans les expositions, des facultés, des aptitudes ou des attitudes inattendues. Les visiteurs devenaient des acteurs et les objets n’étant jamais finis, il y avait la possibilité que le développement soit durable. L’invention du terme : Prototype d’Objet en Fonctionnement, vient de la nécessité d’offrir aux visiteurs des alternatives à la simple contemplation. Lors d’une exposition, j’ai vu que l’objet activait dans l’esprit du visiteur une écologie mentale : plus positive que l’écologie comportementale, celle-ci montrait que notre action peut être induite en amont et que les POF nous permettent d’absorber de nouveaux systèmes et surtout, d’en inventer.

À la différence d’un Prototype industriel, le POF aborde la méthode de fabrication et devient peu à peu un mode d’emploi.

Le POF libération des bonzaïs, par exemple, donne la possibilité à celui qui à un bonzaï de le planter en pleine terre : plus de tabou. Aujourd’hui, trois plantations de Bonzaïs existent à Vienne, à Tokyo et en Vendée. Les POF se sont multipliés et ont pris diverses formes, j’ai alors imaginé les POF shops, des « magasins » où coexistent deux types de POF : les objets préfabriqués et les méthodes de fabrication des POF à faire soi-même. Puis j’ai tourné des vidéos de présentation de chacun d’eux. Là aussi, les vidéos sont devenues des POF puisqu’elles ne présentaient pas seulement un mode d’emploi avec une méthode d’utilisation, mais des possibilités de fonctionnement. Elles sont toutes sans paroles.

Les POF sont des ouvertures, des possibilités. »

— Fabrice Hyber

94 Val-de-Marne Zoom in 94 Val-de-Marne Zoom out

Place de la Libération

94400 Vitry-sur-Seine

T. 01 43 91 64 20

www.macval.fr

Horaires

Du mardi au vendredi de 10h à 18h
Samedi et dimanche de midi à 19h
Fermeture les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Tarifs

Plein tarif 5 € — Tarif réduit 2,5 €

Entrée gratuite pour tous les premiers dimanches de chaque mois

302x284 hands on design original

Programme de ce lieu

L’artiste

  • Fabrice Hyber