Rineke Dijkstra

Exposition

Photographie, vidéo

Rineke Dijkstra

Passé : 13 janvier → 21 février 2015

La Galerie Marian Goodman Paris présente la troisième exposition personnelle de Rineke Dijkstra avec les nouvelles vidéos Marianna (The Fairy Doll) et The Gymschool, St Petersburg, toutes deux tournées à l’occasion de la dernière édition de Manifesta 2014 (biennale européenne d’art contemporain).

Si Rineke Dijkstra est passée maître dans l’art du portrait photographique depuis sa première série d’adolescents sur les plages de Caroline du sud, de Pologne ou d’Ukraine (1992-2002), elle réalise également des portraits filmés depuis 1996. Avec Marianna (The Fairy Doll) nous faisons la connaissance d’une jeune danseuse classique en pleine séance de travail.La vidéo suit une de ses répétitions dans le studio de danse de l’école de ballet pour enfants d’Ilya Kuznetsov à Moscou. Dijkstra nous livre un portrait touchant de cette apprentie ballerine, mélange de détermination et de fragilité, embrassant le rêve de millions de petites filles.

« Comme Marianna danse à la perfection, nous sommes d’abord enclins à croire à ce rêve et à penser que la jeune fille y croit aussi, la déception s’en trouve alors renforcée quand elle sort de son personnage par instants. La vraie Marianna est-elle celle qui danse de façon si parfaite, ne faisant qu’un avec son rêve, ou celle que l’on entrevoit à travers les failles de cette perfection ? » 1

Apparue en ex-URSS dans les années 1940, la gymnastique rythmique exige une grande souplesse corporelle et une discipline stricte. Lors d’un séjour à St Petersburg, Rineke Dijkstra est fascinée par les prouesses de jeunes gymnastes et décide de leur consacrer une étude. Contrairement aux enfants du même âge, ces petites filles sont entraînées à dissimuler leurs émotions et c’est seulement quand elles commettent une erreur dans leur chorégraphie qu’elles dévoilent un peu qui elles sont. The Gymschool, St Petersburg est projetée sur trois écrans au sous-sol de la galerie.

Galerie marian goodman rineke dijkstra video medium
Vue de l’exposition

Ce n’est pas un hasard si Rineke Dijkstra s’intéresse particulièrement à cette période de transition entre l’enfance et l’adolescence, au cours de laquelle chaque individu, moins inhibé qu’à l’âge adulte, construit et affirme sa personnalité. Empli d’humanité et d’empathie, le regard de Dijkstra crée une vraie intimité avec ses jeunes modèles qui sont, dans la plupart de ses vidéos, filmés dans un décor minimaliste, s’inscrivant dans un présent immuable et proche de nous.

« Il y dans mon travail un aspect documentaire qui consiste à décrire des situations individuelles comme des exemples révélateurs de tout un contexte. Il y a aussi un aspect psychologique qui s’intéresse à l’attitude d’un individu en particulier dans une situation donnée. J’essaie de trouver un équilibre entre ce qui reflète un contexte général et ce qui relève de la sphère individuelle. » 2

Les films de Rineke Dijkstra fonctionnent comme un miroir. Nous observons comment des jeunes gens se comportent devant son objectif, jusqu’à ce qu’un faux pas leur fasse baisser la garde et révèle leur vraie personnalité, nous renvoyant à nous-même.

Rineke Dijkstra est née en 1959 à Sittard aux Pays-Bas et vit à Amsterdam. Elle a suivi ses études à l’académie Gerrit Rietveld à Amsterdam. Son travail photographique a été exposé dans les plus grands musées et biennales tels que la Biennale de Venise (1997 et 2001), la Biennale de Sao Paulo (1998) ou la Triennale de Photographie et Video du ICP de New York (2003). Une exposition rétrospective de son œuvre a été organisée en 2013 par le Musée Guggenheim de New York et le SF-MoMA de San Francisco. En France, le Jeu de Paume lui a consacré une exposition personnelle en 2007 qui a également voyagé au Fotomuseum Winterthur et au Stedelijk Museum à Amsterdam. Elle a reçu de nombreux prix internationaux, notamment le Kodak Award Nederland (1987), Art Encouragement Award Amstelveen (1993) et le Macallan Royal Photography Prize (2012). Actuellement The Krazyhouse (Megan, Simon, Nicky, Philip, Dee), Liverpool, UK, (2009) est présenté au Musée Guggenheim de Bilbao jusqu’au 1er mars 2015.

1 Hans Den Hartog Jager in Manifesta 10, St Petersburg Ermitage, Kasper König, 2014

2 Rineke Dijkstra, extrait d’un entretien avec Jean-Pierre Krief pour la série «Contacts», 2003

  • Vernissage Mardi 13 janvier 2015 18:00 → 20:00
03 Le Marais Zoom in 03 Le Marais Zoom out

79, rue du Temple

75003 Paris

T. 01 48 01 70 52 — F. 01 40 27 81 37

www.mariangoodman.com

Rambuteau

Horaires

Du mardi au samedi de 11h à 19h

302x284 hands on design original

L’artiste

  • Rineke Dijkstra