Robert Wilson — Video Portraits of Lady Gaga

Exposition

Installations, vidéo

Robert Wilson
Video Portraits of Lady Gaga

Passé : 30 novembre 2013 → 11 janvier 2014

Cette exposition présente une série de portraits vidéo que Robert Wilson a réalisée en novembre 2013 à Londres : Video Portraits of Lady Gaga.

Dans cette série de portraits vidéo mouvants, l’artiste américain s’inspire de tableaux de grands maîtres comme Ingres ou Solario et métamorphose le visage et le corps de Lady Gaga. Cette dernière emprunte les traits de Mademoiselle Caroline Rivière quand Robert Wilson s’inspire directement de la célèbre toile Mademoiselle Caroline Rivière de Jean-Auguste-Dominique Ingres (1793-1807). L’artiste et metteur en scène américain propose une variation en onze stations d’après La tête de Jean-Baptiste d´Andrea Solario datant de 1507, où le modèle ancien et le visage transformée de la star de la pop se superposent et se confondent.

Dans la deuxième salle dédiée au making of de la collaboration entre les deux artistes, Robert Wilson et Lady Gaga sont présentés en pleine séance de tournage de la vidéo Flying. Le metteur en scène américain y détermine chaque mouvement, élément de décor et nuance de lumière. L’art de la mise en scène de Wilson trouve son point d’accomplissement dans l’extrême force de travail de la chanteuse et performeuse, «capable de changer de nature à une vitesse troublante» comme le dit Wilson lui-même. Video Portraits of Lady Gaga est la quatrième exposition de Robert Wilson à la Galerie Thaddaeus Ropac. La galerie a présenté en 1993 des dessins de son adaptation de l’opéra La Flûte enchantée de Mozart à l’Opéra Bastille et en 1996 des dessins de l’opéra Erwartung présenté au Théâtre du Châtelet. En 2006, la galerie avait exposé sa série de portraits Faces of Mozart en graphite, encre en couleurs et aquarelle.

Né à Waco (Texas), Robert Wilson fait ses études à l’Université du Texas et au New York City’s Pratt Institute. Dans les années 60, il est reconnu comme l’une des figures de proue de l’avant-garde théâtrale de Manhattan. En collaboration avec la fondation Byrd Hoffman School of Byrds il crée des spectacles tels Le Regard du sourd (1970) et en 1976, son opéra Einstein on the Beach, sur la musique de Philip Glass, reçoit la consécration mondiale et fait basculer la perception conventionnelle de l’opéra.

Depuis, Robert Wilson a mise en scène d’œuvres originales comme celle du répertoire traditionnel. Parmi les plus notables sont : The CIVIL warS (1983-1985), Salomé à la Scala de Milan (1987), Black Rider au Théâtre du Châtelet (1990), Orlando avec Isabelle Huppert au Théâtre de l’Odéon (1993), le Ring de Richard Wagner à l’Opéra de Zurich (2002), Lulu de Frank Wedekind avec la musique de Lou Reed au Théâtre de la Ville (2011), The Life and Death of Marina Abramovic à Manchester (2011) et au Teatro Real de Madrid (2012). En novembre 2013, il présente The Old Woman de Daniils Kharms avec Willem Dafoe et Mikhaïl Barynchnikov au Théâtre de la Ville et en décembre, au même endroit, Peter Pan avec le Berliner Ensemble et la musique de CocoRosie avant de reprendre Einstein on the Beach en janvier 2014 au Théâtre du Châtelet. Robert Wilson est actuellement à l’honneur du Festival d’Automne 2013 et l’invité du Louvre.

03 Le Marais Zoom in 03 Le Marais Zoom out

7, rue Debelleyme

75003 Paris

T. 01 42 72 99 00 — F. 01 42 72 61 66

www.ropac.net

Filles du Calvaire

Horaires

Du mardi au samedi de 10h à 19h

302x284 hands on design original

Programme de ce lieu

L’artiste

  • Robert Wilson