Roxy Rocky

Exposition

Dessin, installations, photographie

Roxy Rocky

Passé : 6 juillet → 31 août 2013

Rox et Rouky est le 31e long-métrage d’animation et le 24e « Classique d’animation » des studios Disney. Sorti en 1981, il est basé sur le roman The Fox and the Hound de Daniel P. Mannix, paru en 1967 et publié en France en 1978 sous le titre Le Renard et le Chien courant. Il met en scène un renard, Rox, et un chien, Rouky, dont l’amitié est menacée lorsque le maître de Rouky décide d’en faire un chien de chasse.

Une suite intitulée Rox et Rouky 2 est sortie directement en vidéo en 2006. A la fête foraine du village, la voix mélodieuse du chien Rouky charme Cash, le leader d’une troupe de chiens chanteurs. Ce dernier lui propose alors de remplacer Dixie dans sa chorale. Son amitié avec Rox le renardeau est en sursis lorsque Rouky l’abandonne pour satisfaire ses rêves de gloire.

Roxy Rocky, titre de l’exposition, fait à la fois référence au long métrage de Disney, au film de Sylvester Stallone, Rocky Balboa et au groupe de rock anglais Roxy music ; les dandys se dandinent au son de love is a drug et Rocky Balboa hurle en souvenir de son père « Si tu ne peux pas utiliser ton cerveau, utilise ton corps à la place. »

Roxy Rocky scrute le monde du spectaculaire, où l’image est intimement liée à l’activité économique. Les artistes interrogent de manière profonde la place du divertissement dans la production artistique, une réflexion sur le spectaculaire qui met en exergue sa dimension lisse et policée. Véritables contre-représentations ou re-présentations, les travaux proposent un regard critique, amusé, ironique, grinçant sur cette société de l’ entertainment où l’identité visuelle apparaît à l’individu comme une projection multi-facette de lui-même, multi-reflets.

Les artistes deviennent les idiots du village de l’art contemporain ! Ils provoquent parfois et jouent avec les détournements, ils cherchent à tourner en dérision l’art, son idéalisme avec de la rêverie, de la drôlerie, du spectaculaire ou de l’insolence poétique. Ils posent l’éternelle question de la définition de l’art. Les artistes pénètrent dans la vie. Avec un leitmotiv : l’action plutôt que la contemplation.

Arnaud Labelle-Rojoux, Jean-Luc Verna, Eric Madeleine, Alain K et Gwénaël Billaud y opposent la désinvolture et la subversion pop. Ils questionnent l’art et ses limites, en explorant plus particulièrement la voie de la drôlerie et la poésie des contraires. Ils multiplient les médias et les détournements.

Ils veulent marquer les esprits ! C’est Fantasia chez les Ploucs !

L’exposition est visible en façade et sur rendez-vous pendant la fermeture de la galerie au mois d’août.

Gwenaël Billaud
  • Vernissage Samedi 6 juillet 2013 à 18:00
Baraudou Schriqui Galerie Galerie
Plan Plan
11 Bastille Zoom in 11 Bastille Zoom out

62, rue Saint-Sabin


75011 Paris

T. 09 53 47 41 62

www.galeriebaraudou.com

Richard-Lenoir
Saint-Sébastien – Froissart

Horaires

Du mardi au samedi de 14h à 19h
Et sur rendez-vous

302x284 hands on design original

Les artistes

Actualité liée aux artistes