Sanne Sannes — The face of love

Exposition

Photographie

Sanne Sannes
The face of love

Passé : 13 novembre → 15 décembre 2013

Sanne Sannes est né en 1937 à Groningue. C’est dans cette même ville où il s’inscrit, après son bac, à l’Ecole des Beaux-arts Minerva. Sa passion, c’est la photographie et à cette époque, une école des beaux-arts ne pouvait lui offrir les facilités dont il avait besoin. Il quitte l’école et gagne sa vie grâce à la photographie de mode, le cinéma ainsi que la conception de jaquettes de disques. Dans son travail artistique, les femmes et l’érotisme sont un thème récurrent. Son approche non conformiste ne reste pas inaperçue et vers les années 1965 on le considère comme l’un des talents montants de la nouvelle génération. En 1964, son célèbre livre de photos Oog om Oog (L’oeil pour l’oeil) est publié, avec des études photographiques de nues ainsi que des poèmes du célèbre écrivain Hugo Claus.

Deux ans après sa mort, le livre de photos typiquement « sixties » Sex à Go Go est publié, suivi par The Face of Love en 1972, deux livres qui provoquent bien des remous à l’époque. Après, son travail tombe quelque peu dans l’oubli auprès du grand public. Ce n’est que dans les années 1990, lorsque son frère décide enfin d’ouvrir l’accès à son héritage — après une longue insistance de la part d’historiens de la photo — que l’œuvre du photographe est redécouverte. Par conséquent, le premier tome la série classique Monografieën van Nederlandse Fotografen lui sera consacré. Le Rijksmuseum fait l’acquisition de son meilleur travail, dont l’esquisse d’un livre jamais publié, Dagboek van een erotomaan (Journal d’un érotomane). Dès lors, Sanne Sannes appartient définitivement aux classiques de la photographie. Ses livres deviennent culte et son prestige est encore renforcé à l’international lorsque son travail est cité dans The Photobook: a history de Martin Parr et Gerry Badger. Il devient incontournable dans tous les autres livres sur le même sujet qui sont publiés par la suite.

« Mes photos créent de l’agitation parce qu’elle partent d’un sentiment d’émotion (…) parce que la femme ne montre pas son apparence extérieure mais son intériorité : le désir érotique, la peur, la misère et la timidité (…). Les modèles dans les magazines américains genre Playboy sont frigides. Je ne photographie pas la sexualité, je photographie l’érotisme. Ainsi, pour moi, une femme n’est que quelque chose d’infiniment beau. »

Sannes commente son travail photographique dans un entretien avec le journal d’Amsterdam Het Parool, 1966.

  • Vernissage Mardi 12 novembre 2013 18:00 → 21:00
Institut néerlandais Centre d’Art
Plan Plan
07 Paris 7 Zoom in 07 Paris 7 Zoom out

121, rue de Lille

75007 Paris

T. 01 53 59 12 40 — F. 01 45 56 00 77

www.institutneerlandais.com

Assemblée Nationale
Invalides

Horaires

Tous les jours sauf le lundi de 13h à 19h

Tarifs

Plein tarif 4 € / tarif réduit 2 € . Entrée couplée avec l’exposition Hieronymus Cock – La gravure à la Renaissance & Irma Boom – L’Architecture du livre : plein tarif 6 € / tarif réduit 4 €

302x284 hands on design original

L’artiste

  • Sanne Sannes