Alejandro Cesarco — Secondary Revision (Élaboration secondaire)

Exposition

Dessin, film, installations, photographie...

Alejandro Cesarco
Secondary Revision (Élaboration secondaire)

Passé : 12 décembre 2013 → 23 février 2014

Musingsbernini hd jpeg grid Alejandro Cesarco, Secondary Revision — Le Plateau Au Plateau, jusqu’au 23 février prochain, se déploie une cartographie sensible de l’univers habité d’Alejandro Cesarco. Construite ... 1 - Pas mal Critique

L’œuvre d’Alejandro Cesarco, jeune artiste uruguayen vivant à New York, semble être animée en permanence par la volonté de retranscrire un certain vécu — les sentiments que l’on éprouve au cours de l’existence, en particulier dans notre relation à l’autre — et par un questionnement continu quant à la manière dont l’art peut en rendre compte. Par cette forme réflexive — l’art pour interroger l’art — la démarche prend sans équivoque une allure conceptuelle. Dans le même temps, les vidéos, photographies, compositions textuelles et autres éléments que l’artiste nous propose nous révèlent autant de sensations, de pensées, de regards et de souvenirs qui nous placent résolument du côté du réel et de l’expérience.

Son travail se déploie sous la forme de fragments telle une série de prélèvements qui indiquent bien souvent un ailleurs et un hors champ rendant compte de l’expérience d’un réel tout en discontinuité. Une fois rassemblés, ils dressent en creux le portrait ou plus exactement l’autoportrait de l’artiste, les perceptions et réflexions évoquées se révélant être pour la plupart les siennes. L’autre trait caractéristique de la démarche d’Alejandro Cesarco réside dans sa propension à convoquer d’autres artistes et penseurs dont il se sent proche, tous champs confondus et en particulier du côté de la littérature. Ainsi, de James Joyce à Roland Barthes en passant par Maurice Blanchot ou Italo Calvino, de Marguerite Duras à Jean-Luc Godard, de On Kawara à Félix González Torres, nombreux sont ceux qui apparaissent dans l’œuvre de l’artiste tant les affinités sont grandes.

Mais les emprunts qu’effectue Alejandro Cesarco dépassent de loin la simple citation : ils participent pleinement du sens de l’œuvre pour parfois se retrouver incorporés à même le dispositif proposé et représenter, tels les mots d’une phrase, certains des éléments essentiels du propos que l’artiste nous tient. Il est clair qu’ici, dans un véritable esprit de communion, on parle une même langue.

À ce titre, l’exposition au Plateau est exemplaire de cette appropriation poussée à l’extrême, de cet art qui se définit aussi par celui des autres : elle intègre un ensemble d’œuvres de Jack Pierson, de Louise Lawler et de Félix González Torres qui occupent une place primordiale au sein de la partition que nous joue Alejandro Cesarco. Elle présente également des œuvres qui, comme If in Time — vidéo emblématique dans laquelle les protagonistes n’échangent que par le biais de la lecture d’extraits de différents livres — sont fondées sur cette idée d’un langage commun, d’une narration qui se construit notamment grâce à la parole d’autrui.

Secondary Revision : selon l’acception Freudienne, il s’agit de ce moment où nous parvenons à relier et donner un sens aux multiples images qui nous apparaissent en rêvant; nul doute qu’est activé ici ce même principe de cristallisation — une seconde lecture, en somme — au regard des nombreuses sources qui s’imposent à l’artiste… Ainsi, en toute subtilité, Alejandro Cesarco nous livre la matière de récits évocateurs non dépourvus de mélancolie — convier les esprits qui nous sont proches, c’est aussi travailler une forme d’absence — où l’approche analytique le dispute à la poésie la plus pure.

  • Vernissage Mercredi 11 décembre 2013 18:00 → 21:00
19 Paris 19 Zoom in 19 Paris 19 Zoom out

22 rue des Alouettes


75019 Paris

T. 01 76 21 13 41

www.fraciledefrance.com

Jourdain

Horaires

Du mercredi au dimanche de 14h à 19h
Plateau-Apéro : nocturne le 1er mercredi de chaque mois (sauf soirs de vernissage) jusqu’à 21h

Tarifs

Accès libre

302x284 hands on design original

Programme de ce lieu

L’artiste

  • Alejandro Cesarco