Sophie Nys — Bow Chucko Wow Wow

Exposition

Installations, photographie, sculpture

Sophie Nys
Bow Chucko Wow Wow

Passé : 16 mars → 28 avril 2012

Sophie Nys s’inspire souvent de sources historiques pour les mettre en relation avec des sujets contemporains.

Pour l’exposition Bow Chucko Wow Wow, Sophie Nys a travaillé autour d’une photo à l’histoire particulière. Datée de 1915, elle fut achetée à New York le lendemain de l’évacuation par la Police, des manifestants du collectif OWS (Occupy Wall Street), réunis dans le Parc Zucotti, le 15 novembre dernier.

Devenue le point de départ de cette exposition, la photo représente une ancienne conduite d’eau découverte lors de l’excavation pour la création de la station de métro Wall Street.

Monica Tuymans : Qu’est ce qui a attiré ton attention dans la représentation de cette ancienne photo ?

Sophie Nys : D’abord, l’absurdité de ce conduit sans intérêt installé sur un tréteau qui semble être suffisamment important pour être pris en photo comme un artefact du début du XXème siècle. Je me suis intéressée à la façon dont cette photo a été prise puisqu’elle montre clairement son sujet. L’objet central en tant que sujet est quelque chose que j’aime considérer en relation avec la pierre, comme une chose pure, et cette chose peut devenir une œuvre d’art. Ce mode de présentation et plus particulièrement le contenu historique évident m’ont poussée à acheter cette photo sur un stand à Soho.

MT : Tu as décidé de créer une sculpture à l’échelle basée sur cette canalisation.

SN : Oui, l’attraction de cette image est bien sûr basée sur sa propre référence historique mais aussi sur son côté formel. Après quelques recherches sur l’imaginaire et les mécanismes des conduites d’eau (ou canalisations), je me suis rendue compte qu’ils peuvent s’apparenter à l’archéologie sexuelle. Les objets touchent d’une façon grotesque à la virilité et c’est difficile de les déconnecter avec d’autres travaux que j’ai développés autour des piloris, des volcans ou sur d’importants philosophes. Cependant, à côté de cette association ou interprétation formelle possible, je suis en fait plus intéressée et intriguée par les politiques de développement des USA (et ailleurs dans le monde) et je vois cet axe rigide comme un monument pour ce parc où une occupation pacifique a été évacuée de manière brutale. Les autorités ont demandé lâchement l’évacuation du Zucotti Park pendant la nuit et ont détruit de fait The People’s Library. Une bibliothèque de 5000 livres donnés par les partisans de la cause depuis son établissement dans le quartier financier de New York en septembre 2011.

MT : « Là où ils ont brulé les livres, ils ont brulé le peuple en fin de compte » 1 ?
SN : L’histoire et l’actualité nous montrent que les gouvernements qui détruisent les livres ne sont ni les plus démocratiques ni les plus confiants. Me dire que cela s’est passé à côté de chez moi m’effraie.

MT : Tu sembles traiter assez régulièrement du pouvoir dans ton travail.
SN : Quelque part, oui, le pouvoir de l’archéologie, de la sexualité, de la politique et immanquablement le pouvoir du marché de l’art.

MT : Est ce que le titre Bow Chucko Wow Wow a un rapport avec un marché ou un pouvoir ?
SN : Bow Chucko Wow Wow est une expression courante pour parler de désir sexuel mais à l’origine elle vient du thème pour la guitare dans la musique d’Isaac Hayes pour le film ‘Shaft’ de Gordon Park en 1971. Cet effet « pédale wah wah » est devenu un son commun dans les films érotiques puis a été connu pour être la «musique du jour of porn », une industrie de divertissement pour adultes avec un chiffre d’affaires d’un milliard de dollars.

1 citation de Heinrich Heine, poète allemand (1797–1856)

  • Sophie Nys — Bow Chucka Wow Wow Vernissage Jeudi 15 mars 2012 18:00 → 21:00
Galerie Emmanuel Hervé Galerie
Plan Plan
20 Paris 20 Zoom in 20 Paris 20 Zoom out

6, rue Jouye-Rouve


75020 Paris

T. 09 51 10 96 58

www.emmanuelherve.com

Belleville
Pyrénées

Horaires

Du mercredi au samedi de 14h à 19h
Et sur rendez-vous

302x284 hands on design original

L’artiste

  • Sophie Nys