Stéphane Bordarier — Calme bloc ici-bas et autres peintures

Exposition

Peinture

Stéphane Bordarier
Calme bloc ici-bas et autres peintures

Passé : 20 février → 5 avril 2014

La galerie Jean Fournier présente les œuvres récentes de Stéphane Bordarier, artiste représenté par la galerie depuis 1989. Cette nouvelle exposition personnelle comprend un ensemble de tableaux, aux formats variés : 178 × 203 cm, 140 × 140 cm ainsi que de plus petits tableaux 40 × 40 cm, tous réalisés en 2013.

Nourri à la fois par les avant-gardes picturales des années 60-70 et par la peinture italienne du quattrocento, Stéphane Bordarier peint selon des règles établies, des contraintes qui autorisent toutefois de multiples variations colorées et formelles. Sur une toile tendue sur châssis, enduite de colle de peau, l’artiste pose la couleur pendant le temps de prise de la colle. Le travail est saisi dans le temps : l’artiste se dit « chassé » de la toile par la prise, qui détermine alors l’achèvement du tableau. La couleur et la forme sont comme cristallisées. Pour réaliser la plupart des tableaux présentés dans cette exposition, Stéphane Bordarier a recouvert la colle de peau d’une fine couche de peinture acrylique blanche.

Si Stéphane Bordarier reste fidèle à ses principes picturaux mis en place depuis les années 1980, cette nouvelle série présente la particularité d’alterner deux couleurs préparées par l’artiste. Le violet de mars, que l’artiste connaît « par cœur » (son utilisation par le peintre remonte à 1996) et le sulfate de cuivre, qui accuse d’avantage de transparences.

« Avancer tantôt en terrain connu, tantôt en terre inconnue : tel est le mouvement de balancier que s’impose ici le peintre, lequel aime à se fixer des règles afin de mieux se laisser surprendre. »1

La qualité picturale mate de ces couleurs est proche de la fresque. Forme et couleur ne font qu’un. Le recours au format carré, ou proche du carré, permet à l’artiste une grande liberté : il ne présente ni haut ni bas et concentre la forme.

Chaque tableau est réalisé par expansion d’une couleur sur presque toute la surface de la toile. Des réserves non peintes sont plus ou moins importantes, elles découpent la couleur et en déterminent la forme. Cette forme prend, selon le tableau, un aspect cursif et dessiné ou à l’inverse, devient une figure plus massive, proche du carré, qui frôle les limites de la toile et déborde souvent sur la tranche du châssis.

En rupture avec une période (2004-2010) pendant laquelle le peintre a exploré selon différents modes les possibilités d’association des tableaux entre-eux, cette nouvelle exposition présente uniquement des tableaux seuls, autonomes. Il s’agit pour l’artiste d’un retour aux fondamentaux, aux origines de sa peinture.

Dans la pratique de Stéphane Bordarier, tout sujet et toute forme d’expressionnisme sont rejetés. C’est une œuvre fondée sur la couleur et ses réflexions lumineuses. L’artiste cherche à conserver aux moyens de la peinture leur plus radicale et plus forte expression, en explorant de nouveaux territoires. Son œuvre trace un chemin original et libre.

A l’occasion de l’exposition, édition d’un opuscule réalisé par l’artiste avec un texte de Guitemie Maldonado.

1 Guitemie Maldonado, « Chercher à voir, sans trop savoir », texte du carton d’invitation-opuscule édité pour l’exposition, 2013.

  • Stéphane Bordarier — calme bloc ici-bas et autres peintures 2013 Vernissage Jeudi 20 février 2014 18:00 → 20:30
07 Paris 7 Zoom in 07 Paris 7 Zoom out

22, rue du Bac


75007 Paris

T. 01 42 97 44 00

www.galerie-jeanfournier.com

Rue du Bac
Tuileries

Horaires

Du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 19h

302x284 hands on design original

Programme de ce lieu

L’artiste

  • Stéphane Bordarier