Tatoueurs, tatoués

Exposition

Dessin, techniques mixtes

Tatoueurs, tatoués

Passé : 6 mai 2014 → 18 octobre 2015

Nocturnes exceptionnelles vendredi 16 et samedi 17 octobre jusqu’à minuit.

Tatoueurs, tatoués explore l’univers du tatouage et propose une approche inédite de cette pratique ancestrale en rassemblant 300 œuvres historiques et contemporaines provenant du monde entier. Pour la première fois, une exposition met en perspective la dimension artistique du tatouage, son histoire depuis les premiers témoignages de son existence, au travers de toutes les cultures. Le musée du quai Branly fait écho à l’intérêt grandissant porté à cet art — à la fois « objet » de fascination et marquage identitaire — dans nos sociétés contemporaines.

Musee du quai branly traditional japanese tattoo martin hladik medium
Artiste Inconnu, Tatouage traditionnel japonais Courtesy of Musée du quai Branly — Photo © Martin Hladik

Si le tatouage est riche d’une histoire à la fois technique et esthétique, déjà très largement étudiée et représentée, les tatoueurs et tatoués en sont les porte-paroles au quotidien. Pour la première fois, le propos d’une grande exposition est consacré au tatouage en tant que geste artistique, et rend hommage aux pionniers contemporains, ces artistes qui ont fait évoluer l’art du tatouage mais dont le rôle n’a jamais été mis en valeur. Anne & Julien, commissaires de l’exposition, ont su réunir pour l’occasion, via un important réseau, les œuvres des plus importants tatoueurs.

Créés spécifiquement pour l’exposition, treize « volumes » — prototypes reproduisant de manière hyperréaliste des parties de corps humain — sont façonnés dans un matériau expérimental et tatoués par des maîtres de l’art du tatouage parmi lesquels Tin-Tin (artiste tatoueur français), Horiyoshi III (artiste tatoueur japonais), Filip Leu (artiste tatoueur suisse), Jack Rudy (artiste tatoueur américain), Xed LeHead (artiste tatoueur anglais), Chimé (artiste tatoueur polynésien).

Musee du quai branly marc garanger portrait de femme algerienne 1960 medium
Marc Garanger, Portrait de femme Algérienne, 1960 Photographie Courtesy of the artist & Musée du quai Branly — Collection de l’artiste

Sont également présentés 19 projets de tatouages peints sur des kakémonos par des tatoueurs qui exercent dans le respect de leur art, en faisant preuve d’une inspiration résolument moderne et d’une volonté de mettre en valeur dans leurs travaux une réelle singularité.

Les volumes et les projets de tatouage jalonnent le parcours de l’exposition, fil conducteur contemporain qui révèle les réseaux d’influence du tatouage dans toutes les parties du monde.

Musee du quai branly yann black tatouage sur moulage en silicone 2011 medium
Yann Black, Motif de tatouage sur un bras masculin, 2013 Tatouage créé sur moulage en silicone de corps humains Courtesy of the artist & Musée du quai Branly — Photo © Thomas Duval

« Plusieurs phénomènes liés à l’observation de son actuel statut permettent d’affirmer que la pratique vit un temps crucial de son horloge interne. Longtemps, tatoueurs et tatoués occidentaux n’affichèrent pas une préoccupation du “beau” tel qu’entendu par l’art savant. Relié aux dites “basses couches populaires”, l’acte était brut, sa vertu se lisait dans l’audace du fait. Il écrivait les premiers chapitres de son histoire moderne. Puis, à la fin du 19e siècle, certains tatoueurs imposèrent la qualification de “tattoo artists” pour exprimer la dimension de leur travail. Ce terme instinctif rejetait toutes distinctions entre “art savant” et “art populaire” — on refuse souvent de reconnaître aux marges une valeur si facilement accordée à leurs opposés. Les marges ne s’en plaignent pas, elles y prospèrent : acharnés, habités, les tatoueurs n’eurent de cesse d’innover, d’améliorer leur pratique. Un foisonnement d’échanges entre professionnels de différents continents s’en suivit, révélant au jour le tronc commun de cette confrérie mondiale : le dessin, la composition, la technique.

Le champ artistique de l’histoire contemporaine n’a pas encore été investi. C’est ce territoire que notre exposition veut explorer, en offrant un nouvel éclairage sur le tatouage : “le jus artistique”, “le geste de l’artiste”, “la puissance créatrice”, où l’importance des réseaux internationaux complète l’observation scientifique. »

— Anne & Julien, commissaires de l’exposition

07 Paris 7 Zoom in 07 Paris 7 Zoom out

37, quai Branly


75007 Paris

T. 01 56 61 70 00

www.quaibranly.fr

Alma – Marceau
Bir-Hakeim
Iéna

Horaires

Les mardis et mercredis, les dimanches de 11h à 19h
Du jeudi au samedi de 11h à 21h

Tarifs

Plein tarif 9 € — Tarif réduit 7 €

Billet jumelé (collections permanentes et expositions temporaires) : tarif plein 11 € / tarif réduit 9 €

302x284 hands on design original