The Decapitation of Money — La Décapitation de la monnaie

Exposition

Installations

The Decapitation of Money
La Décapitation de la monnaie

Passé : 5 juin → 25 juillet 2010

Dans l’exposition, vous êtes au cœur de l’espace bicéphale reflétant les recherches menées par Goldin & Senneby au cours de leur résidence à Paris. Ici, deux événements historiques sont confrontés, l’un datant de la fin des années 1930 et l’autre du début des années 1950. Dans l’un des espaces, vous vous trouvez face à la carte de la forêt de Marly où la société secrète « Acéphale», organisée autour de Georges Bataille, avait l’habitude de se réunir pour célébrer notamment le régicide de Louis XVI.

Quelques années plus tard, Georges Bataille écrivait La Part maudite (1949). Dans cet essai, il décrit une société d’abondance dans laquelle pratiquer le potlatch et sacrifier l’excédent d’énergie et de richesses constituent les ressorts véritables de l’équilibre économique.

Dans un second espace, vous êtes témoin de l’émergence de l’Eurodollar au début de la Guerre Froide, lorsque les banques soviétiques et chinoises déposaient leurs dollars en Europe, à la BCEN (EUROBANK), connue aujourd’hui comme la VTB Bank à Paris. Le dollar échappait alors à la juridiction territoriale et financière américaine, transformant la nature même de la monnaie qui passa d’une forme symbolique à une forme virtuelle.

La monnaie entrait dans le nouvel espace de l’extériorité, échappant au contrôle d’un Etat souverain. La monnaie était décapitée.

Ce sont là des faits. Des faits profondément entremêlés dans une fiction intitulée Looking for Headless, publiée par le duo d’artistes Goldin & Senneby. Dans ce roman policier, articulé autour d’un meurtre (par décapitation bien sûr), le narrateur part aux Bahamas à la recherche de la société offshore « Headless Ltd ». Pour écrire Looking for Headless, l’écrivain anonyme engagé par Goldin & Senneby, utilise des documents envoyés par les artistes — correspondances, dossiers, enregistrements — et décrit les différentes présentations artistiques du projet qui, depuis 2007, prend la forme de conférences, de lectures, de vidéos et d’expositions.

Dans leur projet à Kadist Art Foundation, Goldin & Senneby soutiennent une hypothèse ténue mais très précise : l’émergence de l’Eurodollar, puis de la sphère financière offshore peut-elle constituer ce vide dans lequel la monnaie disparaît, réalisant cette même « consumation » des richesses évoquée par Bataille dans « La Part maudite » Et si cela est le cas, « Headless Ltd » peut-elle être l’incarnation contemporaine de la société secrète du même nom « Acéphale » ou s’agit-il d’une pure coïncidence ?

Headless est un projet artistique omnivore, à plusieurs têtes, pour lequel les artistes Goldin & Senneby ont soustraité le développement à plusieurs personnages dans le roman, et à de véritables professionnels dans la réalité: un écrivain, un géographe économiste, une scénographe, un graphiste et même des institutions artistiques.

Goldin & Senneby est une structure collaborative crée par les deux artistes suédois, Simon Goldin et Jakob Senneby dont Kadist Art Foundation a le plaisir de présenter la première exposition personnelle en France.

  • Vernissage Vendredi 4 juin 2010 18:00 → 21:00
18 Montmartre Zoom in 18 Montmartre Zoom out

19 bis, 21, rue des trois frères


75018 Paris

T. 01 42 51 83 49

www.kadist.org

Abbesses
Anvers

Horaires

Du jeudi au dimanche de 14h à 19h
Et sur rendez-vous

Tarifs

Accès libre

302x284 hands on design original

Programme de ce lieu

Les artistes

  • Goldin & Senneby