The Western Syndrom — Pirkle Jones & Otobong Nkanga

Exposition

Photographie

The Western Syndrom
Pirkle Jones & Otobong Nkanga

Passé : 9 avril → 28 mai 2011

The western syndrome (le syndrome occidental) est une exposition singulière pour La B.AN.K.

Tout d’abord parce qu’elle regroupe les travaux de Pirkle Jones, photographe américain dont une partie des clichés sur le Black Panther Party avaient déjà été exposés en 2006 à la galerie, et de Otobong Nkanga, une talentueuse plasticienne originaire du Nigeria. Mais surtout parce que c’est la dernière exposition tenue au 42, rue Volta.

En juin, La B.A.N.K investira un nouveau lieu et entamera un programme inédit d’expositions et d’événements.

Et soudain est apparu dans l’histoire de l’homme « le syndrome occidental », qui a poussé des peuples entiers à abandonner leurs terres et à se déplacer continuellement vers un point imaginaire. Laissant derrière eux leur histoire qui deviendra au fil du temps aussi invraisemblable qu’une légende. Forcés à l’exil, ils ont traversé des mondes inconnus, fuyant la misère ou l’oppression, et opprimant à leur tour les peuples croisés sur leur route.

Au terme de ce périple, des décennies plus tard, on voit ce que leurs enfants sont devenus. Chez Pirkle Jones, leur quête s’arrête en Californie, qu’il a passé soixante ans de sa vie à photographier. Ils sont devenus fermiers, Black Panther, cow-boys, ou hippies… Pour Otobong Nkanga, l’occident n’est pas à l’Ouest, mais au nord. Il est riche et vert. Ses œuvres sont comme des territoires fragmentés, des flashs de souvenirs. Les paysages sont confondus et la quête est vaine : rien ne sert de fuir son environnement, où qu’on aille, on le reconstruira à l’identique.

Cette exposition a été réalisé en collaboration avec la fondation Pirkle Jones et la galerie Lumen Travo.

  • Vernissage Samedi 9 avril 2011 14:00 → 19:00
Divers lieux pour cet événement
302x284 hands on design original

Les artistes

  • Pirkle Jones
  • Otobong Nkanga