Through the Vanishing Point

Exposition

Installations, son - musique, techniques mixtes, vidéo

Through the Vanishing Point

Passé : 30 septembre → 16 novembre 2011

Le Centre culturel canadien présente Through the Vanishing Point, une exposition multimédia consacrée à Marshall McLuhan, qui propose un portrait inédit, technologique et tourné vers l’avenir de cette grande figure intellectuelle canadienne du 20ème siècle.

L’année 2011 marque le centenaire de la naissance d’Herbert Marshall McLuhan. Né le 21 juillet 1911 à Edmonton (province de l’Alberta) au Canada, McLuhan a acquis la stature d’une icône littéraire et médiatique. Aucune personnalité n’est plus universellement associée à notre compréhension et notre vision des médias, de l’information, de la communication, et de notre transformation en une société numérique. Chaque année, l’évolution des pratiques de l’information ne fait que confirmer la puissance et l’envergure de sa pensée.

L’École de Communication de l’Université de Toronto fut, sous l’ère de McLuhan, un centre intellectuel de premier plan et le Programme McLuhan de Culture et Technologie (connu sous le nom de « Coach House ») une pépinière d’idées. De 1963 jusqu’à sa mort en 1980, McLuhan mena ses recherches novatrices sur la nature de la communication, des mass-médias et de la technologie à la « Coach House ». Les séminaires qui s’y tenaient le lundi soir étaient pour lui l’occasion d’affûter ses idées et de mettre en pratique son approche interdisciplinaire. Les auditeurs comptaient des artistes et des universitaires représentant un vaste éventail de disciplines et partageant une conviction commune que le monde représenté par les médias exige une analyse des présupposés épistémologiques, ontologiques et métaphysiques les plus fondamentaux.

Les artistes canadiens Lewis Kaye et David Rokeby ont créé des œuvres in situ pour la « Coach House » dans le cadre du Festival de photographie de Toronto Contact 2010 : Pervasive Influence. Pour leur installation, ils se sont inspirés du livre de Marshall McLuhan, écrit en collaboration avec Harley Parker, Through the Vanishing Point : Space in Poetry and Painting (Au-delà du point de fuite : L’espace en poésie et en peinture), 1968, qui explore la façon dont les médias électroniques fragmentent l’expérience homogène de l’espace.

Dans l’exposition Through the Vanishing Point, Lewis Kaye et David Rokeby présentent deux œuvres séparées mais complémentaires, reconstituant la présence de McLuhan sous forme auditive et visuelle. Mettant en œuvre ses idées sur l’espace acoustique et visuel, les artistes recréent l’atmosphère des mythiques séminaires du lundi soir. Les deux artistes ont adapté l’exposition en une installation in situ spécifique au Centre culturel canadien.

La composition sonore sur six canaux de Lewis Kaye utilise des archives des séminaires de McLuhan (murmures du public, débats ainsi que des interviews) afin d’invoquer sa présence ainsi que l’histoire et l’atmosphère auditive de la « Coach House ».

La projection multi-écrans de David Rokeby présente des images issues d’archives photos et d’enregistrements vidéos de McLuhan (séminaires, vie privée, apparitions télévisées et conférences publiques).

Lewis Kaye

Lewis Kaye montre une profonde fascination pour l’interaction entre le son, la technologie et la culture. Ses projets explorent, adaptent et transforment des enregistrements d’environnements sonores sous différentes formes artistiques. Il travaille souvent en collaboration avec des artistes visuels. Ses œuvres individuelles principales comprennent You Are Here, audioguide sonore présenté lors de la première Nuit Blanche de la ville de Toronto en 2006 et Toronto Transit Soundspace un projet d’art sonore mobile. Lewis Kaye est professeur assistant au Département d’Etudes en Communication de l’Université Wilfrid- McLuhan de Culture et Technologie « Coach House Institute » de Laurier à Waterloo (Ontario) où il donne des cours sur le son, les médias alternatifs et la culture numérique.

David Rokeby

David Rokeby crée des installations interactives sonores et vidéo sur ordinateur depuis 1982. Sa première œuvre, Very Nervous System (1982- 1991), fut présentée à la Biennale de Venise de 1986. Ses œuvres Watch (1995), Taken (2002) et Sorting Daemon (2003), soulèvent les questions posées par la surveillance vidéo. D’autres œuvres entreprennent un examen critique des différences entre intelligences artificielle et humaine. Les installations de Rokeby ont été exposées en Amérique, en Europe et en Asie et son œuvre a fait l’objet de plusieurs rétrospectives. Il a reçu de nombreux prix et récompenses dont le prestigieux Prix du Gouverneur Général en Arts Visuels du Canada en 2002. Il a représenté le Canada à la Biennale Internationale d’Architecture de Venise en 2002 et à la Biennale d’Art de São Paulo en 2004.

Commissaire d’exposition : Bonnie Rubenstein

  • Vernissage Jeudi 29 septembre 2011 à 17:00

    Rencontre avec les artistes anglophones sur réservation, à partir de 17h

  • Vernissage Jeudi 29 septembre 2011 18:00 → 20:30

    Vernissage public — entrée libre

07 Paris 7 Zoom in 07 Paris 7 Zoom out

5, rue de Constantine


75007 Paris

T. 01 44 43 21 90 — F. 01 44 43 21 99

Site officiel

Assemblée Nationale
Invalides

Horaires

Du lundi au vendredi de 10h à 18h

Tarifs

Accès libre

302x284 hands on design original

Les artistes

  • Lewis Kaye
  • David Rokeby