To Bring a Tear to the Stone — Deuxième volet du groupe de recherche FRAME

Exposition

Architecture, dessin, installations, sculpture...

To Bring a Tear to the Stone
Deuxième volet du groupe de recherche FRAME

Passé : 15 → 23 novembre 2013

« Installation should empty rooms, not fill them. »

Robert Smithson, in What is a museum ?

Le projet d’exposition To Bring a Tear to the Stone naît sous la forme d’un dialogue possible avec l’architecture et la stratigraphie historique et sociale du 6b, un bâtiment d’anciens bureaux. En ce sens, To Bring a Tear to the Stone s’inscrit dans une phase cruciale et comme suspendue dans un entre-temps : d’un côté, le quartier du 6b, un no man’s land post-industriel à quelques arrêts du métro de Paris, en train de se renouveler radicalement et bientôt partie intégrante du « Grand Paris » ; de l’autre, juste en face de l’espace d’exposition, un bidonville rom entre la rive et l’arcade d’un pont où passe le RER. La salle bétonnée et brute où aura lieu l’exposition n’est pas close et enfermée, mais traversée par deux fils de fenêtres : ce qui l’entoure vient donc forcément interagir avec les œuvres.

Afin d’amplifier et mieux saisir ce dialogue avec l’architecture et le contexte spécifique du 6b, une forme monolithique, au centre de la salle d’exposition rectangulaire, prendra toute la longueur de la pièce. Elle mesure 2,50 m de large et sa hauteur varie de 30 à 80 cm.

Cette forme blanche, neutre, s’érige à quelques centimètres du sol. Créant une grande zone vide, elle est laissée volontairement vacante. Le visiteur peut choisir de l’investir et de l’arpenter, ou de simplement la contourner et la contempler. D’un bout à l’autre de la salle, en fonction du sens de déambulation, la forme paraît sortir du sol ou s’y enfoncer. Cette zone ainsi délimitée coupe l’espace en deux.

Entre rocher et tribune, point d’observation ou zone d’occupation, cette forme « autonomisée » sera appelée à se qualifier et à s’activer en fonction des propositions des artistes. La forme semble surgir du sol. L’illusion du mouvement alors créée fissure le sol bétonné du 6b, et se fait l’écho de la structure originelle du lieu. L’espace d’exposition génère son propre monstre, témoin actif-passif de l’identité plurielle du bâtiment, de son histoire et de celle de son territoire. Il nous rappelle ainsi que les lieux ont une mémoire et que les interventions artistiques, en dialogue avec la géographie et l’architecture de l’espace environnant, ont le pouvoir, parfois latent, de la réactiver.

Interventions d’Héloïse Lauraire et Riccardo Venturi — critiques et chercheurs en esthétique.

  • Vernissage Vendredi 15 novembre 2013 22:00 → 18:00
Le 6b Lieu indépendant
Plan Plan
93 Seine-St-Denis Zoom in 93 Seine-St-Denis Zoom out

6-10 quai de Seine


93200 Saint-Denis

T. 01 42 43 23 34

www.le6b.fr

Basilique de Saint-Denis

Horaires

Du lundi au vendredi de 14h à 18h
Ouverture de l’accueil. Pour les événements voir les horaires dans le descriptif des événements.

Tarifs

Accès libre

302x284 hands on design original

Les artistes

  • Sandra Lorenzi
  • Kirill Ukolov
  • Alys Demeure
  • Arnaud Drencourt
  • Elodie Fradet
  • Jérome Grivel
  • Mickael Hedreville
  • Léa Lagasse
  • Maud Maffei
  • Eve Pietruschi
Et 2 autres…