Triple saut — Pierre Maraval, Frank Dituri & Achot Achot

Exposition

Installations, peinture, photographie, sculpture

Triple saut
Pierre Maraval, Frank Dituri & Achot Achot

Passé : 6 → 29 octobre 2011

Pierre Maraval (France)

Né à Castres en 1950, Pierre Maraval, artiste éclectique et voyageur, a vécu à New York, Lisbonne, Paris, La Havane.

Au cours des années 70 il collabore à la revue Cinématographe à Paris. En 1976 il s’installe à New York où il vit jusqu’en 1980 et apprend la peinture en autodidacte.

Ses premiers travaux, des tableaux figuratifs sur le thème de la violence à la télévision et au cinéma, sont exposés en 1982 à l’Atlantide Arts Gallery à New York.

Suivent de nombreuses expositions personnelles et collectives. En 1993 et 1994 les expositions BLOODBROTHERS et PAINTINGS résument et clôturent cet exercice figuratif basé sur les multiples moyens de figurer le corps humain.

En 1993, avec l’exposition Mille Femmes, Pierre Maraval initie un nouveau mode de figuration, visant cette fois à figurer des réseaux d’individus. Chaque exposition donne lieu à une monumentale installation réunissant les portraits de mille personnes liées par une situation commune dans la société. C’est la série PORTRAITS X 1000.

Frank Dituri (Italie)

Frank Dituri se partage entre L’italie son pays natal, et les Etats Unis (NY) le photographe aime faire basculer son image dans l’incertitude et le mystère. ses formats sont volontairement de petites dimensions à l’image d’un regard volé sur une scene dont il devient témoin. Son travail est depuis de nombreuses années exposé aux Etats Unis, en Europe, en Russie et en Asie, en exposition personelle à la Biennale de Venise et au Palazzo delle esposizioni à Rome .

Frank Dituri fut également enseignant pour le LTA / Guggenheim Museum Program mais aussi au departement des arts de la Libera Accademia di Belle Arti à Florence. Il est représenté à New York par Fran Kaufman Fine Art .

Achot Achot (France / Arménie)

Artiste français d’origine arménienne, Achot Achot a été l’un des membres fondateurs du célèbre groupe d’avant-garde arménienne 3ème étage qui fit beaucoup de bruit lors de sa création à Erevan avant de créer l’événement à Paris à la chapelle Salpetrière en 1989. Artiste à vocation internationale, il expose aujourd’hui dans le monde entier.

Créateur et théoricien, Achot Achot surprend par ses qualités plastiques et la richesse de sa pensée qui sous-tend chacune de ses œuvres. Depuis 1988 son œuvre suit le fil conducteur d’un art qu’il qualifie de permanent et qu’il regarde comme la dernière dénomination de l’art abstrait. Il s’agit d’un art méditatif et spirituel, qui agit sur le spectateur. Cependant, s’apparentant plus à une spiritualité qu’à une religiosité, cet art cherche moins à se rapprocher de la vie qu’à s’élever au-dessus d’elle. Il est l’aboutissement mais aussi le médium d’une recherche philosophique universelle autour de la science et de la création cosmique.

Son approche picturale de la photographie qu’il pratique de manière intensive depuis quelques années reprend le concept spirituel de son œuvre peinte. Achot Achot innove en appliquant un point de vue de peintre et non de photographe. Cette nouvelle approche de la photographie exclut également tout aspect narratif dans les mises en scène, l’œuvre n’étant que processus contemplatif et méditatif. Il compose de véritables « tableaux » vivants d’après des croquis sur papier, il installe les différents « objets » (fruits, modèles vivants ainsi que divers objets qu’il utilise de manière récurrente) suivant le principe de la nature morte, thème traditionnel de l’histoire de l’art, aussi bien dans sa composition que pour ce qui concerne la polysémie profonde de ce genre. A l’instar d’une peinture, chaque photographie est unique, constituant ainsi le résultat de nombreuses recherches préalables et d’observations in-situ.

Bien que visuellement différent, son travail photographique se rattache donc au concept de sa peinture appelée afactum, nom qu’il donne à toutes ses créations artistiques. Afactum est le non-fait, dépassant ainsi toute matérialité et action triviale dépourvue de sens. Son œuvre peinte présente une forme originelle qu’il répète à l’infini sur différents supports : toile, papier, panneau, etc. et selon différentes techniques : huile, colle acrylique, dessin, gravure, etc. Le même élément subit diverses variations de forme et de taille dans des compositions cosmiques dont le principe est proche de celui des mandalas. La surface de l’œuvre peinte est la matérialisation du mental humain au point d’accord de celui-ci avec le processus naturel de création et le fonctionnement de l’univers. Ce travail se situe entre abstraction et figuration, deux catégories qu’il utilise sans affirmer une préférence, conformément au même champ méditatif qu’on retrouve dans ses nombreux écrits.

Choghakate Kazarian
  • Vernissage Jeudi 6 octobre 2011 18:00 → 21:30
Galerie Seine 51 Galerie
Plan Plan
06 St Germain Zoom in 06 St Germain Zoom out

51, rue de Seine


75006 Paris

T. 01 43 26 91 10

www.seine51.com

Mabillon
Saint-Germain-des-Prés

Horaires

Du mardi au samedi de 11h à 13h et de 14h30 à 19h30
Et sur rendez-vous

302x284 hands on design original

Les artistes

  • Pierre Maraval
  • Frank Dituri
  • Achot Achot