Tsuruko Yamazaki — Au-delà de Gutai 1957-2009

Exposition

Peinture

Tsuruko Yamazaki
Au-delà de Gutai 1957-2009

Passé : 13 mars → 30 avril 2010

Cette exposition, la première de Tsuruko Yamazaki en France, présente des œuvres récentes, faites d’étain et de toile, conçues spécialement pour cet événement, ainsi que des œuvres de jeunesse dans lesquelles se révélait déjà l’inventivité de l’artiste. Il s’agit d’une occasion exceptionnelle de découvrir le parcours unique de Yamazaki, qui s’étend sur plus de six décennies.

Née en 1925, Tsuruko Yamazaki fut l’un des membres fondateurs de Gutai (Gutai Art Association, 1954-1972). Sous la direction peu conventionnelle de Jiro Yoshihara, ce collectif d’avant-garde a exploré des voies radicales et expérimentales, à la recherche d’un nouveau langage visuel. Yamazaki, qui a choisi l’étain pour ses qualités de réflexion, a développé au fil du temps une grande variété de styles, ce dont témoignent des œuvres telles que : Tin Cans (« Les bidons », 1955), réalisé à partir de trente bidons métalliques recouverts de peinture rose et disposés de manière aléatoire sur le sol ; Work (« Travail/Oeuvre », 1957), qui se compose de feuilles d’étain écrasées, accrochées au mur, éclairées par des lumières colorées placées sur le sol. Présentées au cours d’une série d’expositions légendaires organisées par Gutai entre 1955 et 1957, ces œuvres-clés dégagent toutes une sensation de scintillement : la matière, la lumière, les couleurs et les formes se combinent, créant un effet visuel et sensuel maximal.

Dans une série d’œuvres sur toile des années 1960, Tsuruko Yamazaki a voulu recréer la force hypnotique des reflets jouant sur l’étain. Des formes géométriques et biomorphes aux couleurs vives s’entrechoquent et se superposent sur la toile, évoquant une réalité dynamique et multi-dimensionnelle. Au centre de ces expérimentations, et au-delà de ce que le critique d’art Michel Tapié a appelé la « confusion », on découvre le véritable moteur du travail de Yamazaki : sa curiosité envers la nature de la perception trans-dimensionnelle, bien au-delà de la logique. Cette vision éclairante continue encore aujourd’hui d’alimenter son travail, débouchant sur des retournements inattendus et ludiques.

Les œuvres de Yamazaki datant de la période Gutai ont déjà été présentées lors de nombreuses expositions collectives, parmi lesquelles : « Japon des Avant-gardes 1910-1970 » au Centre Georges Pompidou en 1986, ou la Biennale de Venise en 1993 et 2009. La première rétrospective de son œuvre fut organisée au Ashiya City Museum of Art and History, au Japon, en 2004. Pourtant, son œuvre postérieure à la période Gutai reste méconnue au niveau international.

Le terme « gutai » signifie littéralement « concret » en japonais, mais le collectif l’a utilisé pour manifester sa détermination à « créer de l’art qui prouve que nos esprits sont libres ». Au-delà de Gutai, Yamazaki incarne véritablement cet esprit.

Midori Nishizawa
  • Tsuruko Yamazaki — En présence de l'artiste Vernissage Samedi 13 mars 2010 à 19:00
Galerie Almine Rech Galerie
Plan Plan
03 Le Marais Zoom in 03 Le Marais Zoom out

64, rue de Turenne


75003 Paris

T. 01 45 83 71 90 — F. 01 45 70 91 30

Site officiel

Saint-Sébastien – Froissart

Horaires

Du mardi au samedi de 11h à 19h

302x284 hands on design original

L’artiste

  • Tsuruko Yamazaki