Un ciel pour Michael Biberstein

Exposition

Peinture, sculpture

Un ciel pour Michael Biberstein

Passé : 1 mars → 3 mai 2014

Au moment où il nous quitte soudainement, le 5 mai 2013, Michael Biberstein travaille activement depuis plusieurs années à l’élaboration d’un projet qui lui tient particulièrement à cœur — la création d’un ciel pour l’Église de Santa Isabel dans le quartier de Campo de Ourique, à Lisbonne. Lorsqu’il parlait de cette Église, construite en 1741, hormis un plafond inachevé faute de budget, Michael Biberstein disait qu’elle était telle « une pierre précieuse gardée à l’intérieur d’une boîte noire avec un sombre couvercle gris ».

Websisabel 15 medium
Michael Biberstein, Vue de l’intérieur de la maquette de l’Église Santa Isabel à Lisbonne © Michael Biberstein Estate. Courtesy of Galerie Jaeger Bucher/Jeanne-Bucher, Paris — Photo : © Rui Semedo da Luz

En vue de réunir les fonds nécessaires au lancement de la première phase du projet — la réparation de la couverture et du toit de l’Église — une maquette architecturale en bois à l’échelle 1 : 8 avait été construite et présentée à Lisbonne il y a maintenant deux ans.

Alors que la phase finale du projet progresse et afin de garantir sa bonne avancée, cette même maquette sera présentée à la galerie, permettant ainsi au visiteur de rentrer et observer de l’intérieur l’étude peinte par Michael Biberstein pour l’Eglise. Cette maquette sera accompagnée par un choix d’œuvres représentatives du parcours de l’artiste depuis les années 80.

Cette exposition a pour but d’aider à trouver le financement nécessaire en vue de compléter, plus de 250 ans après la construction de l’Église, la dernière étape de ce que Michael Biberstein appelait « mon plafond » et que ses amis et admirateurs appellent désormais « le plafond de Mike ».

Webfinal07 pag blancetnoir medium
Michael Biberstein, L’artiste dans son atelier au Portugal en 2008 Courtesy Galerie Jaeger Bucher / Jeanne-Bucher, Paris © Michael Biberstein Estate — Photo : © ricardoquaresmasvieira.com

Un ciel pour Santa Isabel

Fidèles aux règles de Leon Battista Alberti, les éléments architecturaux de l’Église de Santa Isabel sont visuellement plus lourds et sombres dans la partie basse de l’Eglise et s’allègent au fur et à mesure que notre regard se dirige vers le haut ; il n’y a donc aucun doute sur le fait que le plafond de l’Eglise devait compléter cette sensation de mouvement vers la lumière en vue de refléter et distribuer uniformément cette lumière dans l’espace inférieur. Partant de cette évidence, Michael Biberstein a travaillé inlassablement en vue de donner au plafond de cette Eglise son sens originel. Afin de remplacer ce toit sombre, froid et suffocant par un ciel ouvert, chaleureux et vibrant tourné vers le cosmos, Michael Biberstein a créé un plafond dont les couleurs en vibration prolongent celles des parois en marbre de l’Eglise, dans une progression de tonalités froides vers des tonalités chaudes. Cette ouverture de ciel indigo est voulue telle une plongée dans l’espace profond, à l’image de ses peintures tournées vers le sublime et dédiées à l’introspection tout autant qu’à la contemplation.

La transformation visuelle et les résonances spatiales de son plafond, alors qu’il était en train de le créer, le plaçait, à travers l’immanence de sa peinture, face à l’alchimie et à la transcendance d’un monde auquel il croyait fondamentalement.

Sta isabel 1 medium
Michael Biberstein, Maquette de l’église et Église de Santa Isabel à Lisbonne, 0 © Michael Biberstein & Galerie Jaeger Bucher / Jeanne-Bucher, Paris

Il est important de préciser que l’Eglise de Santa Isabel à Lisbonne a la particularité d’être dotée de la plus longue nef de toutes les églises situées dans la capitale. Même si le Ciel de Michael Biberstein ne représente qu’une partie du projet global de réhabilitation de l’église, il est évident qu’il aura un impact très important sur tout l’intérieur de l’édifice du fait de l’ampleur de son plafond. Le changement d’atmosphère dans l’espace intérieur sera tout à fait exceptionnel, comme si l’on ouvrait une fenêtre sur le ciel dans une pièce qui aurait été plongée durant plus de 250 ans dans le noir par d’épais rideaux sombres.

03 Le Marais Zoom in 03 Le Marais Zoom out

5 & 7, rue de Saintonge

75003 Paris

T. 01 42 72 60 42 — F. 01 42 72 60 49

www.jeannebucherjaeger.com

Saint-Sébastien – Froissart

Horaires

Du mardi au samedi de 10h à 19h

L’artiste