Uncoupdedés.net — Le Parc Saint-Léger

Evénement

Techniques mixtes

Uncoupdedés.net
Le Parc Saint-Léger

Passé : 10 février 2013 → 14 février 2014

Hiatus

Le Parc Saint Léger, implanté en zone rurale, se positionne comme un laboratoire pleinement engagé auprès des artistes et soucieux d’établir un réel dialogue avec le territoire. Complice du centre d’art depuis plusieurs années, c’est à double titre que l’artiste multi-casquette Aurélien Mole a été invité : photographe des expositions In Situ depuis 2007, il intervient en 2011 Hors les Murs pour le projet Minusubliminus. Également critique et historien d’art, il s’interroge ici, d’une manière singulière et prospective, sur le rôle des centres d’art ruraux comme producteurs d’un savoir en marge.

Mon nom est Aurélien Mole, je suis historien de l’art. Je conclus en ce moment même la thèse que je devrai soutenir en septembre 2075, engagé dans la campagne internationale de récupération d’archives numériques, suite au Grand Krach de 2055. Ce qui me distingue de mes pairs qui exerçaient un demi-siècle plus tôt fait suite à cet acte de cyber terrorisme qui causa un hiatus dans la marche de l’humanité.

Tout comme l’invention de Gutenberg en son temps, le changement profond des rapports de l’Homme à l’information s’était pourtant faite de manière fluide. La puissance des ordinateurs avait crû de façon constante tandis que leurs composants se miniaturisaient. Cette croissance couplée avec les réseaux de télécommunication avait permis à l’orée des années 1980 de connecter entre eux des postes de travail distants de plusieurs centaines de kilomètres. Dès lors, la bande passante avait augmenté de concert avec la puissance des microprocesseurs, l’ordinateur de bureau était devenu familial, chacun était devenu son propre sténodactylo. Si la lenteur des premières connexions Internet prête à sourire, la quantité d’information échangeable augmenta à la vitesse de la lumière avec la fibre optique. En mois de vingt ans, les habitudes communicationnelles changèrent du tout au tout, permettant à chacun de devenir émetteur d’informations ; la quantité de données produites explosa. Les centres de données, bâtiments discrets renfermant des centaines de milliers de serveurs interconnectés, se multiplièrent sans parvenir au spectre de la saturation. Le stockage virtuel, appelé alors « nuage », permit à chacun de posséder un espace en ligne où accumuler ses données. Bien sûr, les médias du XXe siècle pâtirent de cet engouement pour les écrans et en 2030, Le Monde publia sa dernière édition papier. Dans la foulée, il fut décidé une campagne colossale de numérisation menée par Google et ses robots. Quiconque voulait se débarrasser de sa bibliothèque pouvait faire appel à leurs services. Des déménageurs venaient chez vous emballer vos livres, ils chargeaient les cartons dans un grand camion blanc et, sous quelques semaines, vous receviez via Internet une adresse où retrouver votre bibliothèque numérisée et classée. Tout cela gratuitement. Des films publicitaires montraient une noria de véhicules immaculés déchargeant les cartons sur des tapis roulants dans de grands hangars à la périphérie des villes. Chaque livre était scanné par un robot Google capable d’accéder à son contenu sans même l’ouvrir. Ce que devenaient les ouvrages ensuite n’était pas montré.

Lire la suite

Galerie Parc Saint Léger, centre d'art contemporain Galerie
Plan Plan
Divers / misc Zoom in Divers / misc Zoom out

Avenue Conti

58320 Pougues-les-Eaux

T. 03 86 90 96 60

www.parcsaintleger.fr

302x284 hands on design original

L’artiste

  • Aurélien Mole