Veit Stratmann — Inauguration d’une nouvelle œuvre

Evénement

Architecture, dessin, graphisme, nouveaux médias...

Veit Stratmann
Inauguration d’une nouvelle œuvre

Passé : Jeudi 26 janvier 2012

L’espace Synesthésie à la joie de vous informer qu’une nouvelle œuvre viendra enrichir l’exposition « Éclairage public et Les Projets irréalisables ».

Une Colline, première étude artistique commandée par l’ANDRA (Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs) à un artiste par l’intermédiaire du centre d’art Passages à Troyes, consiste à imaginer un dispositif de mémoire des centres de stockage des déchets radioactifs en vue de transmettre aux générations futures toutes les informations sur l’existence et le contenu des sites construits pour garder ces déchets.

En effet, une fois transformés et transportés, les déchets sont entreposés dans des lieux sécurisés pour des périodes courtes ou très longues ,parfois si longues qu’on peut perdre le souvenir de l’historique du lieu.

C’est pour les générations futures que Veit Stratmann a conçu ce nouveau projet. La dite colline est un centre de stockage en surface dans l’Aube destiné aux déchets à vie courte. Ceux-ci devront en effet être confinés pendant 300 ans afin que la radioactivité ait suffisamment décru pour ne plus représenter de danger pour l’environnement et l’homme.

Éclairage public est le dernier projet irréalisable de Veit Stratmann. Cette proposition, pour un espace public régulé, recèle un potentiel de contrôle social qui nous alerte. Le projet consiste à mettre en place un dispositif de surveillance inédit, basée sur la lecture de ses variations lumineuses afin de réguler l’espace public à travers l’éclairage. La lumière augmente selon la situation, plus elle est anormale (densité, activité…) plus la zone éclairée sera forte.

Une exposition de l’ensemble des Projets irréalisables de Veit Stratmann sera également présentée à l’espace Synesthésie. Cette thématique consiste en des propositions imaginées pour des lieux génériques (espace public, rue…) décontextualisés. Ces fictions urbaines se matérialisent sous la forme de dessins ou de simulations photographiques numériques, créant ainsi une réthorique mentale nous poussant à la prise de conscience.

L’exposition présentera notamment La boite à arrogance dans sa forme web (développée pour Synesthésie en 1998) et sous sa forme papier car le terme « irréalisable » souligne également le fait que ces pièces ne sont pas sensées se «  matérialiser  ». L’artiste choisi donc un mode de diffusion direct vers le public comme une page web ou une publication dans la presse qui donne à penser que le projet s’est effectivement réalisé.

Synesthésie Lieu indépendant
Plan Plan
93 Seine-St-Denis Zoom in 93 Seine-St-Denis Zoom out

1 ter, place du Caquet

93200 Saint-Denis

T. 09 79 24 68 16 — F. 01 40 10 80 78

www.synesthesie.com

Basilique de Saint-Denis

Horaires

Du lundi au vendredi de 11h à 18h
Les samedis de 14h à 19h
Et sur rendez-vous

Tarifs

Accès libre

302x284 hands on design original

L’artiste

  • Veit Stratmann