7èmes Journées Internationales du Film sur l’Art — Transmettre : correspondances, formation, filiation

Cinema

Film

7èmes Journées Internationales du Film sur l’Art
Transmettre : correspondances, formation, filiation

Passé : 29 janvier → 2 février 2014

Depuis 2008, l’auditorium du musée du Louvre propose chaque année une véritable incursion au cœur de la création artistique avec les Journées Internationales du Film sur l’Art. A travers projections inédites et avant premières, tables rondes et rencontres avec les réalisateurs, ces Journées offrent aux amateurs d’art, de musique, de danse… et aux cinéphiles, l’opportunité de partager le regard posé par les cinéastes sur les arts avec une sélection des meilleures réalisations de l’année. Décloisonnant les genres, traversant le temps, le film sur l’art devient tour à tour témoin d’un héritage culturel et miroir de la création contemporaine. Interrogeant la figure de l’artiste et le rôle de l’art dans nos sociétés contemporaines, il invite également à une réflexion sur l’humain et sur les enjeux de nos sociétés multiculturelles.

Le programme de cette édition interroge la notion de transmission, en abordant les questions d’influences et de correspondances, d’apprentissage et de formation d’héritage et de filiation. Un parcours qui nous mène de l’univers baroque de Hendrik Goltzius, graveur érotique de la fin du XVIe siècle, revisité par Peter Greenaway, au monde éthéré de Jeff Mills, maître des platines de Détroit. Ce dernier, associé à la cinéaste Jacqueline Caux, se joue de notre perception avec des « images sonores » aussi philosophiques que poétiques. Un croisement des genres que ne renierait pas Rebecca Horn, figure majeure de l’art contemporain, qui développe depuis les années 1960 une œuvre où se côtoient et se mêlent arts plastiques, performances et cinéma. A l’occasion de la projection de son dernier film, Moon Mirror Journey, une table ronde évoque, à travers extraits de films et échanges entre spécialistes, son cinéma à la lumière de cette pluralité.

Photo hd 02 medium
Peter Greenaway, Goltzius et la compagnie du pélican, 2012 © DR

Expérimentateur infatigable, lui aussi, Giuseppe Penone est à l’écoute, quant à lui, de « la musique des arbres ». Une sensibilité aux manifestations de la nature que l’on trouve également à l’œuvre chez le peintre Otto Runge, comme en témoigne dans son film Nathalie David.

Un jeune réalisateur polonais, Rafael Lewandowski, réalise un courageux travail de mémoire en accompagnant le chef d’orchestre Marc Minkowski sur les traces de ses ancêtres juifs à Varsovie. Un autre lieu de mémoire, encore sensible, est évoqué avec les multiples enjeux liés au réaménagement de Ground Zero. Deux jeunes réalisateurs proposent leurs regards : l’un sur la filiation, avec l’hommage rendu par Blaise D’Haese à son père sculpteur, Reinhoud ; l’autre sur la formation et le rôle de la copie dans le parcours d’une artiste peintre, Mélissa Pinon, filmée par Julien Devaux. Formation encore, mais plus austère, celle des jeunes tambours Kodo au Japon saisie par Don Kent et Christian Dumais-Lvowski. La transmission est aussi au cœur du film de Marie-Hélène Rebois évoquant l’héritage du chorégraphe Merce Cunningham disparu en 2009, ou encore du film Gaudi. Le mystère de la Sagrada Familia, relatant le bel élan des successeurs d’Antoni Gaudí pour achever son chef d’œuvre, en construction depuis 1882.

De formidables exemples de transmission à travers les disciplines et les artistes, l’espace et le temps, mis en lumière par le cinéma.

Projections :

Mercredi 29 Janvier à 20h00

Soirée d’ouverture, film présenté en avant-première

Goltzius et la compagnie du Pélican de Peter Greenaway

G.-B., Pays-Bas, 2012, 128 min, vostf. Avec F. Murray Abraham, Flavio Parenti, Vincent Riotta.

Cinq ans après La Ronde de nuit, Peter Greenaway poursuit sa série consacrée aux maîtres flamands. Il évoque, dans ce nouvel opus, l’œuvre de Hendrik Goltzius, graveur érotique de la fin du XVIe siècle.

Suivi d’une discussion avec Pascal Torres, écrivain et conservateur au département des Arts graphiques du musée du Louvre.

Jeudi 30 janvier à 20h00

Avant-première mondiale

Minkowski |Saga de Rafael Lewandowski

Pol./Fr., 2013, 85 min

A l’occasion de la nomination de Marc Minkowski au poste de directeur musical du Sinfonia Varsovia en 2008, le réalisateur accompagne le chef d’orchestre à Varsovie sur les traces de ses ancêtres. Avec le concours de l’Institut Polonais.

Vendredi 31 janvier à 17h00

Table ronde « Rebecca Horn : des arts plastiques au cinéma »

Rebecca Horn, figure majeure de l’art contemporain, développe depuis les années 1960 une œuvre où se côtoient — et se mêlent — arts plastiques, performances et cinéma.

A l’occasion de la projection de son dernier film, Moon Mirror Journey, Rebecca Horn évoque avec des spécialistes son œuvre filmé à la lumière de cette pluridisciplinarité.

A 20h30

Moon Mirror Journey de Rebecca Horn, Musique de Hayden Chisholm

All., 2011, 72 min, vo trad sim

Rebecca Horn a conçu ce film comme un « voyage soufi » à travers sa vie et ses œuvres, que vient transcender la musique du compositeur Hayden Chisholm.

Suivi d’une rencontre avec Rebecca Horn et Doris von Drathen, historienne de l’art.

Samedi 1er février à 14h00

16 acres de Richard Hankin

E.-U., 2012, 92 min, vo trad sim

Le film rend compte des multiples enjeux liés au réaménagement de Ground Zero et de la construction du mémorial du 11 Septembre.

A 16h00

Kodo, Au cœur des tambours du Japon de Don Kent et Christian Dumais-Lvowski

Fr., 2013, 54 min

Avant d’intégrer la prestigieuse compagnie des tambours de Kodo, créée en 1970, les jeunes recrues sont formées durant deux ans sur l’île de Sado, dans une école à la discipline presque spartiate.

A 17h00

Merce Cunningham, la danse en héritage de Marie-Hélène Rebois

Fr., 2012, 52 min

Comment maintenir et transmettre l’héritage du grand chorégraphe, trois ans après sa disparition et une fois sa compagnie dissoute après une ultime tournée mondiale ?

A 18h00

Gaudi. Le mystère de la Sagrada Familia de Stefan Haupt, film présenté en avant-première

Suisse, 2012, 90 min

Projet unique et fascinant de l’architecte Antoni Gaudi, la Sagrada Familia est en construction depuis 1882 grâce à la mobilisation sans faille d’architectes, de sculpteurs et d’artisans venus du monde entier.

Dimanche 2 février à 14h30

Kosmos Runge, à l’aube du romantisme de Nathalie David

All., 2012, 93 min, vo trad sim

Le peintre Philipp Otto Runge, moins célèbre que son contemporain Caspar David Friedrich, est pourtant l’un des meilleurs représentants du romantisme allemand en peinture.

A 16h30

Trait pour trait de Julien Devaux

Fr., 2012, 52 min

Comment devient-on peintre aujourd’hui ? A travers le regard de l’artiste Mélissa Pinon sur La Raie de Chardin se construit une réflexion sur le rôle de la copie dans le parcours d’un peintre.

Auditorium du Louvre : Accès par la pyramide du Louvre et les galeries du Carrousel. Tarifs : Un billet permet l’accès à toutes les séances d’une journée : — Tarif plein : 6€ — Tarif réduit : 5 € — Tarif solidarité et jeune : 3 € — Gratuit : étudiants en art et architecture et Amis du Louvre jeunes Abonnement : — Pass valable pour l’ensemble des séances : 25€, 20€ (tarif réduit)

01 Paris 1 Zoom in 01 Paris 1 Zoom out

Palais royal, musée du Louvre


75001 Paris

www.louvre.fr

Palais Royal – Musée du Louvre

Horaires

Tous les jours sauf le mardi de 9h à 18h
Nocturne les mercredis, les vendredis jusqu’à 21h30
Lundi, jeudi, samedi, dimanche : fermeture des salles à partir de 17h30

Tarifs

Plein tarif 15 €

D’octobre à mars : le premier dimanche de chaque mois, l’accès aux collections permanentes est gratuit pour tous.

302x284 hands on design original

Les artistes

  • Giuseppe Penone
  • Merce Cunningham
  • Jeff Mills
  • Rebecca Horn
  • Peter Greenaway
  • Nathalie David
  • Jacqueline Caux
  • Rafael Lewandowski
  • Julien Devaux
  • Marie Hélène Rebois
Et 5 autres…