Virya Chotpanyavisut — Urban Microscope

Exposition

Photographie

Virya Chotpanyavisut
Urban Microscope

Passé : 28 avril → 16 juin 2012

Je m’intéresse à la frontière entre le monde réel et le royaume de l’imagination et de l’insolite. J’observe et j’explore les changements de l’atmosphère autour de nous, afin de souligner notre proximité à l’environnement, aux objets, et aux structures de la ville. Il est important pour moi de prêter attention aux traces ignorées, inaccessibles à la vision quotidienne.

Je suis à la recherche de traces, de significations imperceptibles dans la vie quotidienne, d’éléments étranges qui évoquent des mondes différents.

Urban Microscope est une recherche expérimentale sur l’intensité de la lumière qui produit des réactions optiques, aux limites de la perception de l’oeil.

Je travaille avec un spectre lumineux qui associé à l’humidité subit une réfraction qui a pour effet une décoloration, d’un flou à courte distance, une distorsion des couleurs dans l’image. Cela permet un changement d’environnement. Nous passons d’un endroit à un autre, où apparaît soudain un arc en ciel, entre imaginaire et conscience. C’est un travail qui révèle la respiration de la lumière quand elle brille à travers le brouillard dans un rythme lent, proche du souffle.

Cette série de prises de vue est un travail expérimental. J’ai fait ces images, en essayant d’enregistrer le moment où notre système de vision est agité par la lumière. Ces secondes capturées révèlent les choses qui existent devant nous mais auxquelles, d’habitude, nous ne prêtons pas attention. La lumière est une énorme énergie qui enveloppe ce monde. Mon intention est de capturer une sorte de lumière éclaircie, rendre visible ces ondes d’énergie en révèlent les petites particules à peine visibles à l’oeil nu, comme la poussière, la vapeur, le gaz et l’humidité.

J’ai photographié comme si j’étais seul témoin d’un temps et d’un espace en suspens. J’ai essayé de témoigner de la constitution de l’espace dans le temps d’une pause pour tenter de voir des choses qui se cachent. C’est la rencontre entre l’environnement et les matières flottantes. Les substances en suspension dans l’air permettent l’intégration d’un instant de s’immerger avec la durée.

Mes images permettent de stimuler et de refléter la beauté imparfaite, dans un état d’incomplétude, du monde. Elles permettent de voir que cet environnement autour de nous, qui nous semble si abstrait et perdu dans l’instant existe.

Une fois que ces éléments se révèlent à notre conscience, ils ouvrent une conversation avec nous.

Dans ma pratique photographique, il y a sans cesse un passage entre le monde intérieur et extérieur. Depuis quelque temps, je sentais que la photo était déjà en moi, avant même d’exister. C’est comme si je connaissais déjà certains territoires pour en avoir rêvé de semblables. Parfois, j’entame des recherches avant de concrétiser la mise en scène, je dessine et élabore des idées dans mes carnets. Mais au bout du compte, quelque soit le travail réalisé en amont et le temps que je lui consacre, c’est toujours me lancer dans le vide.

Avec le soutien du CNAP Centre national des arts plastiques (aide à la première exposition), ministère de la Culture et de la Communication.

Virya Chotpanyavisut
GDM, Paris — Galerie de Multiples Galerie
Plan Plan
03 Le Marais Zoom in 03 Le Marais Zoom out

17, rue Saint-Gilles

75003 Paris

T. 01 48 87 21 77

www.galeriedemultiples.com

Chemin Vert

Horaires

Du mardi au samedi de 14h à 19h
Et sur rendez-vous

302x284 hands on design original