Vittorio Santoro — C’était le contraire d’un voyage

Exposition

Collage, installations

Vittorio Santoro
C’était le contraire d’un voyage

Passé : 21 septembre → 27 octobre 2012

Un voyage peut-il être décrit sans l’aide d’une carte ?
Une durée peut elle être mesurée dans le but d’être expérimentée ?
Une expérience peut-elle être recrée ?
Toute expérience peut-elle être rendue intelligible ?

Lorsque, avec un lyrisme inhabituel, Claude Lévi-Strauss décrit dans Tristes Tropiques, un coucher de soleil auquel il a assisté à bord du navire Mendoza entre Marseille et le Brésil dans les années 30, il inaugure en même temps toute une réflexion sur l’observation. Il y raconte comment cette expérience fut en fait le contraire d’un voyage. Comme il l’écrit :

“Plutôt que moyen de transport, le bateau nous semblait demeure et foyer, à la porte duquel le plateau tournant du monde eût arrêté chaque jour un décor nouveau.”

Il était conscient que, s’il trouvait un langage capable de rendre intelligible son expérience, afin de communiquer les phases et les séquences d’un événement aussi unique qu’un coucher de soleil dont il savait qu’il se ne reproduirait jamais à l’identique, il atteindrait alors aux plus intimes secrets de son métier. Comme il le confia un jour à un journaliste, ce livre fut un examen de lui-même vivant ces expériences, un moyen de réintégrer l’observateur dans l’objet de son observation.

Parallèlement à sa première exposition à la galerie, une sélection de films et de vidéos de l’artiste sera montrée au Centre Pompidou.

Vittorio Santoro
  • Vernissage Vendredi 21 septembre 2012 18:00 → 22:00
04 Beaubourg Zoom in 04 Beaubourg Zoom out

2, rue Beaubourg


75004 Paris

T. 0984388774

www.galeriepoggi.com

Hôtel de Ville
Rambuteau

Horaires

Du mardi au samedi de 11h à 19h

302x284 hands on design original

L’artiste