Vittorio Santoro — Que tout le monde vive comme si personne ne savait : some script works

Exposition

Techniques mixtes

Vittorio Santoro
Que tout le monde vive comme si personne ne savait : some script works

Passé : 10 juin → 29 juillet 2011

Pour son exposition personnelle à Rosascape, Vittorio Santoro présente de nouvelles séries amorcées en 2010 et achevées quelques jours avant l’exposition.

(…) Les artistes travaillant avec le langage jouent de son ambivalence entre matériau plastique (sonore, typographique, visuel) et véhicule de signification, s’attachant essentiellement à son opacité signifiante, à ce qu’il dit sans dire ou montre sans exposer, ce qui est bien différent de l’indicible — à supposer d’ailleurs que cela existe, puisque pour en rendre compte il faut encore et toujours signifier. Recourant souvent à des énoncés écrits ou verbaux plus qu’étranges, leurs contextes et références n’étant pas livrés, Vittorio Santoro place aussitôt le récepteur au centre de la question fondamentale du langage : qu’est-ce que cela signifie et dans quels buts ? Que veut dire en effet un énoncé tel que « Le silence détruit les conséquences », ou « Que tout le monde vive comme si personne “ne savait” », ou encore les phrases de la performance de “Visionaries & Voyeurs II, Un acte pour une voix et un projecteur, deux fois ?” Tout cela est digne de la Pythie du temple d’Apollon à Delphes, ce dieu des arts qui parlait à travers elle et que l’on surnommait Loxias, « L’Oblique », parce que ses propos étaient toujours ambigus.

Lorsque choisis par Vittorio Santoro — et souvent empruntés à des écrivains ou à des références anonymes et plus insaisissables—, les énoncés qu’il intitule génériquement les « time-based text works » consistent à être écrits quotidiennement sur une période ne dépassant pas six mois, la répétition de la rédaction mettant en relief cet acte si simple que l’on n’y prête plus attention, qui est que tous les jours nous parlons, nous disons, nous énonçons. Ces diverses manières psychophysiques de discourir nous inscrivent, au sens littéral d’une signature personnelle, de fait dans le monde. En retour, une attitude réfléchie à l’égard des textes de Santoro le prouve, le monde, le social, les autres se disent à travers nous. Cela semble une banalité, du moins tant que le langage est instrument de transparence au point qu’on ne l’appréhende plus comme tel ; il suffit que le propos nous résiste, soit abscons, pour que ma curiosité soit de nouveau sollicitée. Si ce genre de travaux est proche de la performance, il faut le prendre à la rigueur en ce qu’ils disent ce qu’ils font et accomplissent ce qu’ils disent, ce qui n’est rien d’autre que la définition bien connue en linguistique du « performatif », des énoncés qui « font des choses avec des mots » (to do things with words) (…)

Jacinto Lageira
  • Vernissage Vendredi 10 juin 2011 16:00 → 23:00

    Performance à 19h30 : Visionaries & Voyeurs II : un acte pour une voix et un projecteur, deux fois.

Rosascape Lieu indépendant
Plan Plan
09 Paris 9 Zoom in 09 Paris 9 Zoom out

3, square Maubeuge


75009 Paris

T. +33 1 75 50 05 80

www.rosascape.com

Anvers
Cadet
Poissonnière

Horaires

Du jeudi au samedi de midi à 18h
Et sur rendez-vous par téléphone ou par email : contact@rosascape.com

302x284 hands on design original

L’artiste