zachari logan — disappearances

Exposition

Dessin

zachari logan
disappearances

Passé : 19 novembre → 24 décembre 2011

Après une première exposition en janvier 2009 qui jouait avec les thèmes classiques de l’héroïsme et du narcissisme au travers de représentations masculines stéréotypées, Zachari Logan s’intéresse avec disappearances à la disparition du corps au profit d’une nature qui semble reprendre ses droits. La figure humaine fait corps avec le végétal à l’image de Logan in the north Saskatchewan (after Gros in the Seine), dessin au graphite qui fait songer au soldat étendu dans l’herbe du célèbre poème d’Arthur Rimbaud, Le dormeur du val.

Le vocabulaire néoclassique de Zachari Logan, habituellement chargé de références autobiographiques, sert dans l’exposition disappearances une iconographie empruntée aux Maîtres anciens. Les dessins de la série Midnight Garden sont des citations directes de tableaux du Caravage, dans lesquels l’usage du clair-obscur offre un contraste saisissant entre des personnages baignés de lumière et des arrière-plans souvent réduits à de simples surfaces sombres. Zachari Logan prélève des détails de ces extérieurs nocturnes pour composer le décor inquiètant d’une présence humaine dissimulée dans l’obscurité.

Le grand format Emperor’s new clothes, réalisé au pastel, emprunte son sujet à un conte d’Andersen relatant l’histoire d’un empereur qui ne se souciait de rien d’autre que d’être bien vêtu. La suite de la fable est connue: deux escrocs lui promettent, pour la prochaine procession, le plus bel habit, taillé dans des tissus que seul les gens idiots ne voient pas. Complaisants, ministres et fonctionnaires se taisent… et le monarque finit par défiler nu.

Comme un clin d’œil à ses précédents dessins — où le corps nu de l’artiste était présenté comme un archétype sculptural — Zachari Logan couvre ici la nudité d’un essaim de papillons monarques. Le comportement de cette espèce qui, chaque année, migre en groupe du sud canadien vers le Mexique apparaît comme la métaphore d’une identité collective faisant face au sentiment d’isolement ressenti par l’artiste.

Galerie Jeanrochdard Galerie
Plan Plan
03 Le Marais Zoom in 03 Le Marais Zoom out

13, rue des arquebusiers


75003 Paris

T. 01 42 71 27 35

www.jeanrochdard.com

Saint-Sébastien – Froissart

Horaires

Du mardi au samedi de midi à 19h
Et sur rendez-vous

302x284 hands on design original