Korakrit Arunanondchai — Painting with history in a room full of people with funny names III

Exposition

Film, peinture, sculpture

Korakrit Arunanondchai
Painting with history in a room full of people with funny names III

Passé : 24 juin → 13 septembre 2015

Painting with history in a room filled with people with funny names 3 (Trailer) from Korakrit Arunanondchai on Vimeo.

Le Palais de Tokyo invite l’artiste thaïlandais Korakrit Arunanondchai (né en 1986, vit à New York et à Bangkok) à concevoir, pour la première fois en France, un espace cinématique, un véritable environnement hybride à la croisée de la projection et de l’installation qui réunit des œuvres pour la plupart inédites.

Puisant son inspiration dans ses allers-et-retours entre New York et Bangkok, son travail offre une plongée dans un syncrétisme kitsch, croisant les religions, la musique actuelle et les icônes de la consommation de masse.

Bouleversant les acquis de la modernité occidentale et reliant des phénomènes sociaux et politiques disparates, son travail s’articule autour d’installations, de tableaux et d’une filmographie qui compte aujourd’hui trois films, 2012-2555 (2012), 2556 (2013) et 2557 (2014). Ses films, dont les titres conjuguent les calendriers bouddhiste et chrétien, reconfigurent des sujets aussi divers que l’architecture bouddhiste contemporaine, la téléréalité thaïlandaise, la réincarnation de Steve Jobs ou encore le Football Club Manchester United. « Je travaille à une trilogie de vidéos à la manière d’une œuvre d’art total […]. J’accomplis chaque partie — la Mort, le Purgatoire, et la Renaissance — dans le réel et chacune d’entre elles est le résultat d’une année de travail ».1

Korakrit arunanondchai 2557 palais de tokyo medium
Korakrit Arunanondchai, 2557, 2014 Film Courtesy of the artist, Clearing, (New York) & Carlos/Ishikawa (Londres)

Au Palais de Tokyo, l’exposition s’organise en deux parties, « Le Cerveau » et « Le Corps ». La première partie, « Le Cerveau », présente un nouveau film combinant les images tournées lors de son récent tournage (hiver 2015) en Thaïlande et celles de ses films précédents.

La seconde, « Le Corps », présente à la fois l’extension cinématographique du film, un ensemble de sculptures, une peinture au sol ainsi qu’un ensemble de dispositifs et d’autres sculptures. En écho au film, réalisé en partie avec un drone, la peinture au sol inspirée des body paintings de l’artiste révèle à la fois, et selon le point de vue, le dessin d’une silhouette humaine et un paysage.

L’ensemble des dispositifs et des sculptures, parmi lesquelles une fontaine et un totem mêlant les maquettes du Palais de Tokyo, du Temple Blanc et d’une Maison des esprits, sera activé par une série de performances.

De manière générale, la performance est très présente dans le travail de Korakrit Arunanondchai. « (…) Pour moi, la performance aujourd’hui se définit comme une série d’actions réalisées dans l’espace d’exposition. Bien souvent, celui-ci peut être activé par l’énergie que dégagent ces actions. »2

Korakrit arunanondchai palais de tokyo 01 medium
Korakrit Arunanondchai, 2557 (Painting with history in a room filled with men with funny names 2) with Korapat Arunanondchai, 2014 Courtesy of the artist, Clearing, (New York) & Carlos/Ishikawa (Londres)

Si, pour pallier la nature éphémère de la performance, nombre d’artistes ont recours à l’enregistrement (photo, film, vidéo) pour en exposer le souvenir, Korakrit Arunanondchai en brouille les principes chronologiques habituels de production en réalisant en premier lieu un film dont découlent installations, tableaux et, parfois, performances. « J’ai produit Untitled (History Paintings) [Sans titre (Peintures d’histoire)] (2013) en javellisant et brûlant de la toile denim alors que quelqu’un photographiait la performance […]. Les souvenirs sont confus, particulièrement quand la mémoire est faite de lumière, de gaz et de chaleur. »3

Dans ce même élan d’inversion et de dé-hiérarchisation, la série peinte Untitled (History painting) [Sans titre (Peinture d’histoire)] (2013), arrache la peinture d’histoire à ses thèmes traditionnels. L’histoire classique, mythologique et biblique, laisse place au collage ironique de motifs culturels quotidiens. Par ailleurs, la reproduction photographique des toiles crée un trompe-l’œil troublant au regard de la création, de l’exposition et de la reproduction photographique. « Dans les séries Untitled (Muen Kuey), certaines peintures ont été créées dans la vidéo. Dans ces séries tout particulièrement, je reprends le travail de quelqu’un d’autre pour me l’approprier. Ce sont les peintures qu’une gogo danseuse thaïlandaise a réalisées avec son corps lors de l’émission Thailand’s Got Talent. Je renouvelle sa performance comme part du processus de création artistique. »4

Au cœur du Palais de Tokyo, Korakrit Arunanondchai investit à l’invitation de The Absolut Company une étrange plateforme. Cet espace, baptisé « Le Point Perché », est le lieu matrice de la programmation des Events, pouvant accueillir concerts, performances, rencontres, etc. L’exposition de Korakrit Arunanondchai est l’occasion pour le Point Perché, baptisé « Le Cerveau » par l’artiste, d’être intégré de manière très significative au parcours d’une exposition monographique d’envergure, tout en conservant son autonomie.

1 Korakrit Arunanondchai in Ben Noam, Korakrit Arunanondchai : No Shirt, No Problem, Interview Magazine, Winter 2013.

2 Korakrit Arunanondchai in Hans Ulrich Obrist, « Introducing Korakrit Arunonandchai », Kaleidoscope, n.19, Fall 2012.

3 Korakrit Arunanondchai in Hans Ulrich Obrist, « Introducing Korakrit Arunonandchai », Kaleidoscope, n.19, Fall 2012.

4 Korakrit Arunanondchai in Alexander Shulan « Burning Denim at MoMA PS1 Korakrit Arunanondchai — Interviews », Art in America, March 26 2014.

Commissaire : Julien Fronsacq

16 Trocadéro Zoom in 16 Trocadéro Zoom out

13, av. du Président Wilson


75016 Paris

T. 01 81 97 35 88

www.palaisdetokyo.com

Alma – Marceau
Boissière
Iéna

Horaires

Tous les jours sauf le mardi de midi à minuit

Tarifs

Plein tarif 12 € — Tarif réduit 9 €

Gratuité pour les visiteurs de moins de 18 ans, les demandeurs d’emploi, les bénéficiaires des minimas sociaux…

302x284 hands on design original

Programme de ce lieu

L’artiste

  • Korakrit Arunanondchai