Rear Window : autour du dessin de Bernard Gaube — Avec Bernard Gaube, Septembre Tiberghien et Camille Debrabant

Event

Drawing, publishing, installation, new media...

Rear Window : autour du dessin de Bernard Gaube
Avec Bernard Gaube, Septembre Tiberghien et Camille Debrabant

In about 2 months: March 23 → 25, 2023

Ce printemps, en regard avec le solo-show Planet & Satellites de Vincent Hawkins, l’artiste Bernard Gaube présentera un accrochage inédit de ses dessins numériques à L’ahah #Griset.

En son cœur, prendront place le lancement d’une édition d’art, ainsi qu’une discussion exceptionnelle entre l’artiste et Camille Debrabant, historienne de l’art, avec une modération de Septembre Tiberghien, critique d’art et commissaire de l’exposition.

En 2020 se déployait I’m one of them, exposition personnelle de Bernard Gaube dans les deux espaces parisiens de L’ahah. L’artiste y présentait pour la première fois, à #Moret, une riche sélection de ses dessins réalisés sur iPad. Cet outil, mis au service de sa pratique du dessin depuis une dizaine d’années, sut offrir à l’artiste une exceptionnelle rapidité d’exécution et un vaste espace de liberté.

Au programme des trois journées :

• Jeudi 23 et vendredi 24 mars, de 14h à 19h : visites guidées de l’exposition
• Samedi 25 mars, à 15h : lancement de l’édition Rear Window mêlant les dessins de l’artiste et les mots de la commissaire d’exposition
• Samedi 25 mars, à 17h : discussion publique entre Bernard Gaube et Camille Debrabant, avec une modération de Septembre Tiberghien.

→ Né en 1952 à Kisantu, en République démocratique du Congo, Bernard Gaube vit et travaille à Bruxelles. Son travail a, entre autres, été exposé en 2015 à la Galerie Duboys (Paris), en 2019 à la Galerie Pierre Hallet (Bruxelles), en 2020 à La Maison des Arts de Schaerbeek (Bruxelles) et plus récemment, en janvier 2023 à la Galerie DYS (Ixelles).
Ses œuvres figurent dans de nombreuses collections privées et publiques, telles que celles du FRAC Occitanie Montpellier, du Musée d’Ixelles et du Musée BAM en Belgique. Bernard Gaube a reçu le Prix Gustave Camus de l’Académie Royale des sciences, des lettres et des beaux-arts de Belgique pour l’ensemble de son œuvre. Il a été représenté pendant plusieurs années par la galerie Rodolphe Janssen, Bruxelles. L’ahah accompagne Bernard Gaube depuis 2017.
Site → https://www.studiobernardgaube.com

→ Docteure en histoire de l’art, Camille Debrabant a consacré ses recherches de thèse au sort théorique réservé à la peinture à l’ère du postmodernisme entre 1962 et 1989. Après avoir collaboré aux publications du cabinet d’art graphique de l’École des beaux-arts de Paris (2005-2012), elle enseigne aujourd’hui l’histoire et la théorie de l’art à l’École Nationale Supérieure d’Art et de Design de Nancy. Ses recherches actuelles, dédiées au renouvellement des pratiques picturales dans l’environnement numérique contemporain, ont donné lieu à un cycle d’expositions intitulé « Peinture Obsolescence Déprogrammée » au Musée d’art moderne et contemporain MASC des Sables d’Olonne (10.21-01.22) et au Musée de l’Hospice Saint-Roch d’Issoudun (02.22-05.22).

Septembre Tiberghien est critique d’art et commissaire d’exposition indépendante, basée à Bruxelles. Son intérêt pour les diverses formes d’écritures plastiques l’amène à concevoir des projets collaboratifs avec une forte dimension réflexive et processuelle. Elle écrit pour L’art même_, a publié dans de nombreuses revues (_artpress, The Art Newspaper, Facettes, Flux News, Hippocampe, Possible, Zérodeux) et rédige régulièrement des textes pour des catalogues d’exposition. En 2020, elle conçoit le projet éditorial Serendipity, réunissant une quinzaine d’artistes et auteur·trice·s avec le concours d’Été78, lieu de production et de diffusion. Parmi les expositions curatées ces dernières années : To the Bone, Claude Cattelain et Jot Fau, Kunsthal Extra City, Anvers (2022), Holy! Holy! Holy!, Bernard Gaube et Julien Saudubray, Art Antwerp (2021), I’m one of them, Bernard Gaube, L’ahah, Paris (2020), In/Out, Greylight Projects, Bruxelles (2017), They shoot horses, They don’t demolish barns, l’escaut, Bruxelles (2016), Le geste de l’admoniteur, galerie Archiraar, Bruxelles (2015) et De la lenteur avant toute chose, espace abcd, Montreuil (2013). Elle est membre de l’AICA depuis 2014, a été co-présidente de la section belge de 2019 à 2020 et est actuellement Présidente de la Commission consultative des Arts Plastiques de la Fédération Wallonie-Bruxelles.