Thomas Hirschhorn — 21 ans Deleuze Monument

Exhibition

Installation, mixed media, video

Thomas Hirschhorn
21 ans Deleuze Monument

Ends in 10 days: May 19 → June 30, 2021

Deleuze monument 1 grid Thomas Hirschhorn, 21 ans Deleuze Monument Alors que l’on fête les 21 ans de son inauguration en Avignon, l’espace culturel associatif de la Mairie de Saint-Chamand offre un retour sur le Deleuze Monument de Thomas Hirschhorn, installation ambitieuse autour d’un des plus grands philosophes du XXe siècle. Retour sur une œuvre historique en forme d’hommage à ce projet aussi avant-gardiste que visionnaire.

Lorsqu’au printemps 2019, Jefel Goudjil, Responsable à la Mairie Annexe Saint-Chamand d’Avignon (Pôle Vivre la ville / Département Vie des quartiers), m’a appelé et m’a proposé de célébrer les 20 ans du ‘Deleuze Monument’ en Avignon, j’ai été très heureux. J’ai été heureux car Jefel Goudjil était, il y a 20 ans, le travailleur social responsable du secteur Champfleury en Avignon qui m’a aidé pour la construction et la présentation du ‘Deleuze Monument’ en 2000 avec les jeunes dont il s’occupait. C’est lui, par ailleurs, qui avait fait ‘L’Abécédaire de Jefel’, une vidéo formidable en référence à ‘L’Abécédaire’ de Gilles Deleuze, que j’ai intégrée au ‘Deleuze Monument’. Le fait, donc, que Jefel se rappelle du ‘Deleuze Monument’ et pense important de fêter ses 20 ans constitue en soi quelque chose de sérieux, d’essentiel, quelque chose — pour moi, artiste — de magique.

Car, j’ai toujours pensé que le ‘Deleuze Monument’ a, comme tous les autres travaux que j’ai faits dans l’espace public (70 œuvres jusqu’à aujourd’hui), une durée de vie non-limitée, éternelle, au-delà de son caractère précaire, ou justement qu’il a — parce que ‘précaire’ — une durée ‘à vie’. Je pense que ces œuvres peuvent pulvériser — en tant qu’objets ou en tant que matériaux — la notion de durabilité. Car il s’agit pour moi, dans tous mes projets dans l’espace public, d’affirmer, de soutenir et de travailler pour que la dimension de la matérialité soit dépassée par l’intensité, l’expérience, les moments de grâce, qui caractérisent ma vision du travail précaire dans l’espace public. C’est pour cela que fêter les 20 ans du ‘Deleuze Monument’ fait sens, est une percée et s’inscrit pleinement dans cette affirmation.

L’invitation de Jefel est d’autant plus importante pour moi que le ‘Deleuze Monument’ a été un échec, ou du moins un demi-échec, sachant que dans l’art, et surtout l’art dans l’espace public, il n’y a jamais d’échec total comme il n’y a jamais de succès total. La part d’échec de ce travail en 2000 était que nous avons dû le démonter bien avant sa fin ‘programmée’, la date initialement prévue. Je l’ai expliqué dans le catalogue auto publié à l’époque ‘Deleuze Monument — Thomas Hirschhorn — La Beauté Avignon 2000’. Cet échec a été très important pour moi, car j’ai beaucoup appris et grâce à cette expérience j’ai décidé que si je travaillerais de nouveau avec des habitant dans l’espace public, je devrais moi-même être présent tout le temps et produire moi-même le travail avec eux. C’est à cause de cela, à cause d’Avignon, que j’ai inventé ma ‘guideline’ Présence et Production que j’applique depuis lors. J’ai fait 10 projets selon ce principe jusqu’à maintenant, dont ‘Bataille-Monument’ 2002 ; ‘Musée Précaire-Albinet’, 2004 ; ‘Swiss-Swiss Democracy’, 2004 ; ‘The Bijlmer Spinoza-Festival’, 2009 ; ‘Gramsci Monument’, 2013 ; ‘Flamme éternelle’, 2014 ; ‘Robert Walser-Sculpture’, 2109. C’est pour cela que cette invitation compte énormément pour moi, elle m’offre la possibilité de revenir sur ces expériences et leurs conséquences.

Ma ‘ligne de conduite’ pour cette exposition commémorative est pensée à travers les problématiques d’un travail dans l’espace public. Concrètement, je veux faire une exposition ‘commémorative’ dans l’Espace culturel associatif de la Mairie de Saint-Chamand mis à ma disposition par Jefel. Je veux utiliser le local du pôle associatif (qui restera ouvert pendant l’exposition) pour y développer 8 problématiques : 1. Art, 2. Espace public, 3. Echec et Succès, 4. Présence et Production, 5. Expérience, 6. Co-existence, 7. Spot, 8. Le Précaire. Il y aura des textes, des vidéos, des témoignages, des documents d’époque, des livres, et des références à d’autres projets. Le 20 ans ‘Deleuze Monument’ sera plus qu’une commémoration, car je veux montrer à travers mes projets dans l’espace public combien une expérience d’art peut avoir un impact, peut changer la vie, peut s’inscrire dans le temps — pour moi, artiste, mais aussi pour tout le monde.

Thomas Hirschhorn, Aubervilliers, 2020

Le projet 21 ans ‘Deleuze Monument’ à l’Espace culturel associatif de la Mairie de Saint-Chamand, Avignon, a été sélectionné en 2020 par la commission mécénat de la Fondation des Artistes qui lui a apporté son soutien.

Divers lieux Art center
Map Map
Zoom in Zoom out

Opening hours

Horaires variables

The artist

  • Thomas Hirschhorn