Violaine Lochu — Dojo

Exhibition

Installation, performance, sound - music, video

Violaine Lochu
Dojo

Ends in 7 days: April 27 → June 1, 2024

Invitée à travailler sur le sport à l’occasion des Jeux Olympiques 2024 dans le cadre d’une résidence de création, Violaine Lochu interroge cette pratique comme zone de collectivité et d’empowerment (réappropriation de sa propre puissance d’agir).

Portant une attention particulière aux sons, gestes et rites entourant le sport contemporain, l’artiste a rencontré des clubs de sport de combat à Juvisy-sur-Orge et Athis-Mons, et collecté des enregistrements sonores lors de ces temps d’échange.

Dans l’exposition Dojo, elle transpose son expérience avec ces différents groupes dans une fiction qui s’inspire des arts martiaux et interroge leur dimension musicale. Faisant vivre une communauté de vocalistes au sein de la galerie, cette dernière se transforme en une vaste installation sonore et lumineuse dont l’esthétique rappelle celle des dojos et rings de boxe. S’y déploient performances, pièces sonores, vidéos et costumes-partitions.

Violaine Lochu appréhende également la pratique du combat comme une zone possible de lutte féministe. La vidéo performance Dojo Sisters donne en effet à voir un collectif de femmes se livrant à des joutes vocales incarné par les musiciennes Isabelle Duthoit, Fanny Meteier, la chorégraphe Anna Chirescu et Violaine Lochu elle-même. Cette fiction évoque les suffrajitsu — pratique du jujitsu par les suffragettes — et la voix/cri comme mode d’autodéfense.

Par des jeux de transposition et traduction, ce projet transdisciplinaire tente ainsi de créer des rapprochements entre pratiques vocales et martiales : les notions d’échauffement, d’exercices, d’émulation, de collectif, mais aussi de phrases, de rythme, de respiration y étant centrales.

  • Visit Thursday, May 30 at 3 PM