Alain Biltereyst — Goings-on

Exposition

Peinture

Alain Biltereyst
Goings-on

Encore 23 jours : 5 septembre → 10 octobre 2020

La galerie Xippas Paris inaugure la saison avec Goings-on, la première exposition personnelle d’Alain Biltereyst, qui présentera des œuvres de petit et de moyen formats ainsi que deux peintures murales réalisées pour l’occasion.

Alain Biltereyst crée des peintures abstraites aux compositions géométriques, simples et épurées. Souvent de petit format (proche du A4), ses œuvres explorent la poésie de la forme suivant le principe du ”less is more”. L’héritage du modernisme s’y trouve reflété et réfléchi.

Il ne s’agit cependant pas de créer des utopies géométriques détachées de signification. Toutes ces lignes et rectangles, grilles et carrelages qui se juxtaposent dans l’œuvre d’Alain Biltereyst ne sont pas dépouillés de contexte. En filigrane du vocabulaire abstrait apparaissent des fragments du monde urbain. Ici et là, l’on devine des symboles commerciaux, des logos tatoués sur le corps des camions, des motifs typographiques imprimés sur des panneaux d’affichage ou des emballages. Ces références cachées se mêlent à des formes abstraites et géométriques, comme pour nous rappeler que dans les années 70 et 80, le design graphique se tournait vers l’art abstrait pour retrouver de la fraîcheur et de la modernité. Chez Alain Biltereyst, c’est l’art qui se réfère au graphisme et y puise son inspiration. La boucle est ainsi bouclée.

Le monde extérieur est pour Alain Biltereyst le point de départ. Il trouve dans la rue des éléments graphiques qui lui paraissent à la fois familiers et incongrus, ordinaires et curieux. Tels des ovnis d’abstraction omniprésents dans la vie quotidienne — des ‘goings-on’. Au cours de ses promenades, il les repère et les photographie. Ces motifs seront ensuite soigneusement étudiés puis manipulés –recadrés, tournés, retournés — jusqu’à ce qu’un équilibre soit trouvé autant dans les formes que dans la composition.

Alain Biltereyst travaille sur des panneaux de bois. Il lui arrive de les repeindre plusieurs fois, faisant disparaître les formes déjà inscrites à la surface, à l’instar des camions qui, eux aussi, sont régulièrement repeints pour dissimuler d’anciens logos imprimés sur leur peau. Pourtant, à la différence de la peinture sur les véhicules, dans son œuvre, l’aspect industriel est atténué. Les lignes vibrent, comme pour contredire la production en chaîne, froide et répétitive — elles sont vivantes et presque humaines.

Les peintures d’Alain Biltereyst sont ouvertes au monde extérieur en faisant entrer la rue dans l’abstraction. Comme des miroirs, elles nous renvoient l’image du monde et nous reflètent ses ”goings-on”.

———

Alain Biltereyst (né en 1965) vit et travaille à Elingen, Belgique.

Expositions institutionnelles : Musée Voorlinden, Pays-Bas et Rønnebæksholm, Danemark (2018), Musée de Lakenhal, Leiden, Pays-Bas (2017), centre d’art Hugo Voeten, Herentals, Belgique (2016), PARK Platform pour l’art visuel, Tilburg, Pays-Bas (2014), CCNOA, Bruxelles, Belgique (2012).

Alain Biltereyst est représenté par Xippas (Paris, Genève, Montevideo et Punta del Este), Baronian Xippas (Bruxelles), Jack Hanley gallery (New York) et Devening Projects (Chicago).