Endetter et punir — Programme du samedi 15

Evénement

Danse, film, nouveaux médias, performance...

Endetter et punir
Programme du samedi 15

Passé : Samedi 15 septembre 2018 à 10:30

Programme

Samedi 15 septembre 2018

  • 10h30 Accueil café
  • 11h Vers une économie qui mette la vie au centre / Conférence inaugurale par Yayo Herrero (anthropologue et activiste écoféministe)

Nous vivons dans un moment où l’économie et la politique hégémonique sont bâties à côté de et contre ce qui soutient la vie humaine. L’objectif de croissance économique détruit les minéraux, les forêts, l’eau … ainsi que le tissu même de la communauté et de la société. Transformer les systèmes socio-économiques pour qu’ils aient la priorité de la durabilité de la vie est urgent. Ce qui est vraiment coûteux (dans le sens de ce qu’on continuera à payer pour toujours) c’est de ne rien faire.

  • 13h Pause déjeuner
  • 14h30 Les Colloques Sauvages / Rencontre conçue et menée par Josep Rafanell i Orra (psychologue et psychothérapeute)

Après trois ans de rencontres dans le cadre du séminaire “Pratiques de soin et collectifs” et “Quelles autonomies”, Josep Rafanell i Orra propose une rencontre en deux temps: le le 15 septembre aux Laboratoires, puis le 29 septembre dans une friche parisienne. Des membres de Groupes d’entraide mutuelle, du Réseau d’entendeurs de voix, de l’école Maïa, accueillant des enfants autistes, le collectif Dingdingdong (institut de coproduction de savoirs sur la maladie de Huntington), des jardiniers de l’École spéciale des espaces libres, du Pôle d’exploration de ressources urbaines qui travaillent sur l’hospitalité dans nos espaces métropolitains, des chercheurs… nous ferons part de de leurs pratiques dans un contexte où nous avons plus que jamais besoin d’affirmer des formes de coopération et de résistance face aux institutions, de nous lier à partir de modes d’existence hétérogènes. Créer une trame entre des manières singulières de faire exister nos expériences, des formes communales de coopération, nous semble être une des plus fructueuses hypothèses politiques d’aujourd’hui. À ceux qui prétendent nous gouverner en instituant un climat de peur et d’hostilité généralisées, nous pouvons répondre par le partage comme forme d’émancipation qui repeuple le monde.

  • 16h00 Les bons comptes font les bons amis ? Dettes multiples et dettes invisibles / Table ronde avec Margaux Le Donné (doctorante en science politique) et Jeanne Burgart Goutal (professeure de philosophie)
    Cette table ronde se propose de décliner la notion de dette dans une perspective écoféministe. Dette écologique, dette (post)coloniale, dette des hommes à l’égard des femmes, des humains à l’égard de la nature, endettement des paysans, dette à l’égard des générations passées et des générations futures… l’écoféminisme déploie cette notion dans toute son ambiguïté, entre dénonciation d’injustices héritées et célébration d’interdépendances cachées. Les luttes pour la reconnaissance de tous les processus et tâches permettant la subsistance et la régénération du vivant génèrent leur lot de questions : à l’heure de bouleversements globaux, qui doit quoi à qui ? Depuis quand, jusqu’à quand ? Comment « rembourser » tout en récusant la marchandisation du vivant ?
  • 19h Dîner dans le jardin
  • 20h30 Une introduction / Performance de Olga de Soto (artiste performeuse)
    La Table Verte, œuvre mythique du chorégraphe allemand Kurt Jooss, créée en 1932, quelques mois seulement avant qu’Hitler n’accède au pouvoir en Allemagne. Ce ballet en huit tableaux pour seize danseurs, inspiré par une danse macabre du Moyen- ge, est considéré comme une des œuvres les plus politiquement engagées de l’histoire de la danse du XXème siècle. Spectacle emblématique par les thèmes qui y sont abordés (la montée du fascisme et la guerre), empreint du climat trouble de la période qui précéda la Seconde Guerre Mondiale et, en somme, “visionnaire” face à la réalité sombre d’une époque. Durant le chemin parcouru, certaines questions se sont affirmées : quelles traces restent dans la mémoire de ceux qui ont réalisé un spectacle il y a longtemps ou de ceux qui, par leur travail, permettent qu’il continue d’exister aujourd’hui ? En quoi consiste le travail de transmission ? Qu’est-ce qu’être interprète ? Quels sont la place et le rôle des interprètes dans l’histoire de la danse ? Comment évolue une œuvre au sein de sa propre histoire ? Et au sein de l’Histoire ? Quel est l’impact d’une œuvre politiquement engagée dans la mémoire d’un public ? Dans le cadre du Printemps, Une introduction nous interroge sur notre dette vis-à-vis de l’histoire tout en résonnant fortement avec l’actualité politique et la montée des nationalismes qui se jouent à l’échelle internationale, nous rappelant que l’histoire se répète et que nous avons toujours à apprendre du passé.
93 Seine-St-Denis Zoom in 93 Seine-St-Denis Zoom out

41, rue Lécuyer

93300 Aubervilliers

T. 01 53 56 15 90 — F. 01 53 56 15 99

www.leslaboratoires.org

Aubervilliers – Pantin Quatre Chemins

Horaires

Du lundi au vendredi de 11h à 18h et samedi de 13h à 18h

Tarifs

Accès libre

Et sur réservation pour les évènements à reservation@leslaboratoires.org ou au 01 53 56 15 90

302x284 original

Programme de ce lieu

Les artistes

  • Emmanuelle Chérel
  • Olga De Soto
  • Josep Rafanell I Orra
  • Jeanne Burgart Goutal
  • Margaux Le Donné
  • Séverine Kodjo Grandvaux
  • Robert Steijn
  • Ricardo Rubio
  • Yayo Herrero
  • Ndongo Samba Sylla