Energéïa — L’énergétique des œuvres d’art

Exposition

Installations, nouveaux médias, peinture, performance...

Energéïa
L’énergétique des œuvres d’art

Encore 25 jours : 16 novembre 2019 → 8 janvier 2020

L’exposition Energéïa propose une vision et une expérience inédite des œuvres d’art qu’elle invite à considérer sous l’angle énergétique. Elle répond à une nouvelle culture de l’énergie, ou plutôt des énergies, qui se déploie actuellement. Cette profonde mutation touche autant le développement personnel que celui de l’économie de la culture et des sciences. L’art et la création sont l’un des lieux d’expérimentation privilégiés de ce mouvement car ils permettent de cristalliser et d’objectiver, c’est à dire de visualiser et de ressentir véritablement ce qui est de l’ordre de l’invisible des énergies.

Energéïa est une première; elle envisage l’art et l’exposition elle-même comme un vecteur et un catalyseur d’énergies. Également l’une des premières du genre à proposer à son public de vivre et d’expérimenter de manière concrète et directe ces phénomènes à travers les œuvres et leur exposition, cette exposition nous invite ainsi à réinvestir un certain rapport à l’art dans le sens de la prophylaxie et du prendre soin, de soi, des autres et du monde.

Les artistes ont souvent entretenu une relation particulière aux multiples formes d’énergies. Dès les débuts présumés de l’art, on peut supposer que l’émergence des premières œuvres tracées, peintes, gravées ou sculptées, est intimement liée à la captation et à la restitution des énergies de la nature. Notamment dans les grottes ornées de la préhistoire.

13%20brigitte%20moreau serre 1 medium
Brigitte Moreau Serre, L’Arbre de Vie, 2018 Sculpture lumineuse en résine et aluminium — Ht 50 × L 67 × H 19 cm Courtesy de l’artiste — Subtil collection

Aujourd’hui, certains créateurs contemporains, de plus en plus nombreux, œuvrent dans cette continuité, tout en croisant les recherches scientifiques les plus en pointe sur les dimensions énergétiques qu’à ouvert la physique quantique.

Le crédo quantique nous dit que « tout est énergie ». Mais que signifie plus exactement cette formule ? Comment se représenter ce qu’elle recouvre ? Et surtout, ressentir ou identifier de manière tangible les phénomènes concernés pour en tirer un meilleur parti ? Afin de mieux comprendre ces réalités et certains de leurs enjeux, l’exposition est conçue comme un parcours exploratoire qui invite le visiteur à développer sa perception conjointe des œuvres et des énergies, tout en renouant avec certaines dimensions des éléments naturels, en particulier à travers le minéral et le végétal.

12%20jean jacques%20rullier 1 medium
Jean Jacques Rullier, Les 24 pierres de soins de Hildegarde von Bingen, 2015 Dessin — encre et crayons de couleurs sur papier, pierres, présentoir en bois peint en blanc — Dessin : 55 × 55 cm Courtesy de l’artiste — Subtil collection

Un autre aspect de l’exposition est plus particulièrement dédié à la lumière et à la couleur qui permettent de percevoir et de mieux saisir ce qui est de l’ordre du rayonnement ou de la fréquence. Energéïa s’intéresse aussi à l’énergie de la psyché et de la conscience, l’un des grands sujets de recherche actuel pour les sciences de la cognition, qui s’exprime directement à travers les œuvres d’art.

Ce nouvel axe du Musée de l’Invisible fait suite aux projets consacrés précédemment au végétal avec le lancement du Manifeste de l’arbre en 2014, à au minéral avec la mise en place Académinérale, et à la dimension visionnaire sous la forme d’expositions, de conférences, de publications, de workshops qui nourrissent une véritable recherche. C’est la convergence de ces propositions qui donne une dimension toute particulière à Energéia, sous les traits d’une exposition expérimentale où les œuvres et leur restitution, sont envisagées dans leur dimension énergétique, qui peut être perçue et vécue par le public.

9%20olivier%20raud 1 medium
Olivier Raud, Tore IV, 2016 Cuivre polarisé et cintré, pierres précieuses activées — Hauteur 336 cm diamètre 336 cm Courtesy de l’artiste — Subtil collection

Ce projet inédit à l’échelle nationale et internationale, ambitionne de révéler et d’explorer une véritable énergétique de la création et propose une autre praxis de l’art. C’est à dire une autre façon de voir l’art, de l’exposer, de le ressentir et de le pratiquer. Il participe ainsi à la transition culturelle et esthétique qui doit nécessairement accompagner la transition écologique en cours. Ce qui revient à œuvrer pour une nouvelle culture du vivant, de la biodiversité et donc du bien-être.

Un projet de recherche et de création : cette exposition du Musée de l’Invisible participe d’un projet de recherche en Sciences de l’art/Esthétique dans le cadre d’un doctorat rattaché au programme de recherche Art Mondialité et Environnement de l’axe A2S-Institut Acte, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Pascal Pique, Le Musée de l’Invisible
03 Le Marais Zoom in 03 Le Marais Zoom out

15, rue de Thorigny

75003 Paris

T. 01 40 29 44 28 — F. 01 40 29 44 71

www.topographiedelart.fr

Saint-Sébastien – Froissart

Horaires

Du mardi au samedi de 14h à 19h

Les artistes

  • Sandra Lorenzi
  • Vladimir Skoda
  • Basserode
  • Jean Luc Favero
  • Erik Nussbicker
  • Arthur Lambert
  • Philippe Deloison
  • André Hemelrijk
  • Amy Hilton
  • Georges Lakhovsky
Et 9 autres…

Événements aux alentours