Esther Shalev-Gerz — Der Letzte Klick / The Last Click

Exposition

Photographie, sculpture, vidéo

Esther Shalev-Gerz
Der Letzte Klick / The Last Click

Passé : 10 décembre 2010 → 23 janvier 2011

Le son produit lorsqu’on arme un appareil photo et qu’on déclenche la prise de vue est devenu optionnel avec l’ère numérique. Pour Shalev-Gerz ce son éphémère, tout près du visage, a toujours été un moment dramatique et significatif.

Après avoir visité les usines Rollei de Braunschweig, l’artiste a réalisé une installation pour le Musée de la Photographie de cette ville. Dans la rue devant le musée on peut tout d’abord entendre d’énigmatiques enregistrements de déclic photographiques amplifiés et montés en une bande son, tandis qu’à l’intérieur plusieurs séries de photo et une vidéo présentent la rencontre de deux situations induites par le passage de l’argentique au numérique.

D’une part la fin de la production des appareils Rollei et les usines se vidant de toute présence humaine et mécanique et d’autre part la nouvelle relation que les gens possédant un appareil argentique entretiennent avec cette machine à laquelle ils sont attachée mais qui a perdu son usage initial.

Dans la vidéo vingt-cinq personnes ayant accepté de participer au projet décrivent les relations qui les lient à leur appareil révélant ainsi la diversité des rapports et des valeurs attribués à celui-ci en tant que facteur de transformation. Montées, ces rencontres créent un phénomène collectif à partir d’histoires individuelles. La vidéo capte aussi de petits gestes poétiques : la façon dont les appareils sont saisis et manipulés.

Dans les séries photographiques on peut voir un vieux Rollei-Flex qui vacille sur les longues jambes de son trépied à travers l’usine Rollei et constate par les mouvements panoramiques de sa tête le dépeuplement des ateliers. Disposées en séquences, les images semblent capturées d’un film mais chacune d’elles est une photographie singulière. La seule chose en mouvement est la caméra errante. Non seulement le « visiteur » mais aussi l’appareil qui capte sa visite sont des Rollei-flex, ce dernier équipé d’un dos numérique. En résulte la très haute qualité photographique de ces images.