Hashimoto

Exposition

Installations, nouveaux médias

Hashimoto

Encore 29 jours : 17 janvier → 22 février 2020

Depuis la fin des années 1990, Jacob Hashimoto, artiste américain d’origine japonaise, a acquis une renommée internationale grâce à ses sculptures complexes dans lesquelles il se plaît à faire jouer les superpositions de textures.

Jacob Hashimoto donne à voir des environnements en trois dimensions qui reposent sur les influences de la lumière et des couleurs, telles des tentures murales composées de milliers de « cerfs-volants » miniatures.

Fabriquées de façon artisanale et suspendues par des fils de nylon, ses compositions flottent délicatement et invitent les yeux du visiteur à la flânerie.

À travers un processus unique, il compose de nouveaux paysages aux multiples perspectives, sous la forme d’accumulations de cercles où figurent des motifs en abondance qui sont autant de références à la nature, à l’eau ou aux végétaux.

Les œuvres de Jacob Hashimoto parlent d’immensité, d’espace, d’air et d’infini mais également du contrôle de la nature et de l’expérience humaine.
Puisant ses influences dans les jeux vidéo et les mondes virtuels aux couleurs franches mais aussi à la cosmologie sur laquelle le Japon a construit son identité, son travail mural montre aussi le naturel sentiment de curiosité face à l’ère du numérique.

Entre sculpture, peinture et installations, entre art cinétique, culture pop et techniques japonaises ancestrales, Jacob Hashimoto nous offre un monde où se lient rêveries et méditation autant que tradition et modernité.

———

Jacob Hashimoto est né à Greeley (Colorado) en 1973 et a obtenu son diplôme à l’école de l’Institut d’Art de Chicago.
Il vit et travaille à New York.

Ses œuvres ont été présentées dans de nombreuses expositions à travers le monde, et notamment au MOCA et au LACMA — Los Angeles, au MACRO — Rome, à la Fondation Querini Stampalia — Venise, au Schauwerk Sindlefingen — Allemagne, au SITE Santa Fe — Nouveau Mexique, au Science Museum — Oklahoma, au Crow Museum of Asian Art — Texas, ou encore au musée d’art Wäinö Aaltonen — Finlande.

Il a par ailleurs réalisé de grandes installations dans des lieux publics comme à l’Université de Houston, à l’Hotel Andaz de West Hollywood, au MACRO de Rome, au Palazzo Fortuny à Venise, sur la Governors Island de New York, ou bien l’aéroport international de Portland.