Human Being, Black Sound, Black Human, Sound Being, Sound Human, Black Being

Exposition

Installations, photographie, sculpture, techniques mixtes

Human Being, Black Sound, Black Human, Sound Being, Sound Human, Black Being

Encore 3 jours : 7 septembre → 20 octobre 2018

Francois%20bianco,%20fuga,%202018.%20courtesy%20de%20lartiste%20et%20galerie%20les%20filles%20du%20calvaire 1 medium
François Bianco, Fuga, 2018 Bois, acier, cuivre — 165 × 45 × 35 cm Courtesy de l’artiste et Galerie Les filles du calvaire

Après son exposition « Black Dancing » qui s’est tenue de Février à Mai 2017 à Paris au Palais de Tokyo — Emmanuel Saulnier invite quatre jeunes artistes français à exposer avec lui sur le thème évolutif « Human Being / Black Sound » à la Galerie Les filles du calvaire à Paris : Steeve Bauras, Téo Bétin, François Bianco, et Sébastien Gschwind.

Emmanuel%20saulnier,%20black%20dancing,%202016.%20courtesy%20galerie%20les%20filles%20du%20calvaire 1 medium
Emmanuel Saulnier, Black Dancing, 2016 Installation Courtesy Galerie Les filles du calvaire / © Steeve Bauras ADAGP

Cette exposition s’inspire librement des textes du poète américain T.S. Eliot intitulés « Four Quartets ». Les quatre éléments activent cette poésie et sa sonorité. Sa métrique et son tempo ouvrent littéralement un espace et une énergie humaine suggestive particulière. Elle est aussi apparentée à une musique.

Sebastien%20gschwind,%20origines%20des%20especes,%202009.%20courtesy%20de%20lartiste%20et%20galerie%20les%20filles%20du%20calvaire 1 medium
Sébastien Gschwind, Origines des espèces, 2009 Contreplaqué, colliers serre-câble, peinture aérosol sur toile, acrylique sur bois Courtesy de l’artiste et Galerie Les filles du calvaire / © Photo DR
Teo%20betin,%204th%20floor%20building,%202016,%20courtesy%20de%20lartiste%20et%20galerie%20les%20filles%20du%20calvaire.%20avec%20le%20support%20de%20pascaline%20mulliez%20%281%29 1 medium
Téo Bétin, 4th Floor Building,, 2016 Escalier bois, peinture, photographie fixée sur verre, métal — 260 × 190 × 130 cm Courtesy de l’artiste et Galerie Les filles du calvaire — Avec le support de Pascaline Mulliez